Contrebande à Sebta et Melilla : le Maroc perdait 1 milliard d’euros par an

16 mai 2022 - 07h40 - Ecrit par : A.S

Le gouvernement marocain a fait part dimanche de l’ouverture des points de passage de Sebta et Melilla à compter de demain, mardi, mais sous mais sous certaines conditions, notamment la fin de la contrebande.

Le Maroc est prêt à ouvrir les points de passage de Sebta et Melilla, mais les autorités ne tiennent « en aucun cas » à laisser passer les produits de contrebande depuis ces deux villes vers Fnideq ou Nador, affirme une source gouvernementale, confirmant la décision prise par les autorités espagnoles et marocaines de rouvrir, à partir de mardi prochain, ces deux accès.

À lire :Officiel : les frontières de Sebta et Melilla rouvrent mardi

Le gouvernement a pris cette décision parce que « la contrebande pénalise lourdement l’économie du Maroc », d’après une source citée par Le360 qui requiert l’anonymat. Selon elle, « la valeur globale des produits de contrebande passant de Sebta et Melilla vers les villes voisines dépassait annuellement, et jusqu’à la date de la fermeture de ces deux passages en 2020, 1 milliard d’euros, soit 10 milliards de dirhams ». Un manque à gagner énorme pour le Maroc et même pour les contrebandiers qui vivent dans la plus grande précarité.

À lire : Melilla : les hommes d’affaires appellent à la réouverture de la douane commerciale

Pour veiller au respect de cette décision, le poste douanier de Melilla sera réactivé et un autre sera installé à Sebta. Ils auront pour rôle de contrôler le flux des produits transportés et saisir, s’il le faut, les marchandises des contrebandiers qui ne respecteront pas la décision des autorités. « Il faut noter qu’avant le Covid-19, les deux villes accueillaient chacune environ 10 000 visiteurs par jour. Dans le cadre de l’éradication de la contrebande, le Maroc a investi dans l’aménagement de zones commerciales et industrielles le long de la côte des villes de Fnideq et M’diq, pour permettre notamment l’inclusion sociale et professionnelle de ces personnes », rappelle la source du média.

À lire : Réouverture des frontières : les patrons de Melilla expriment des craintes

Avant l’accord signé par les deux pays, des groupes de travail mixtes ont été mis sur pied. Ainsi, à compter de mardi prochain, seules les personnes munies d’un visa Schengen et les véhicules venant de l’étranger pourront traverser les deux points de passage.

Tags : Ceuta (Sebta) - Melilla - Nador - Fnideq - Contrebande - Zone d’activités de fnideq

Aller plus loin

Melilla : les hommes d’affaires appellent à la réouverture de la douane commerciale

La Confédération des entrepreneurs de Melilla (CEME) salue la réouverture prochaine de la frontière avec le Maroc prévue le mardi 17 mai à 00 heure, déplorant toutefois que la...

Melilla : nouvelle manifestation pour exiger la réouverture des frontières

Des commerçants et des citoyens de Melilla ont appelé à un rassemblement devant la frontière de Beni Ensar pour demander la réouverture des frontières avec le...

Sebta et Melilla : l’interdiction de la contrebande fait grincer des dents

Les nouvelles directives mises en place suite à l’ouverture des postes frontaliers des deux enclaves espagnoles, Sebta et Melilla, ne sont pas du goût des commerçants, surtout...

Voici pourquoi le Maroc refuse d’ouvrir les frontières de Sebta et Melilla

Le Maroc a décidé de maintenir fermées les frontières avec Ceuta et Melilla pendant un mois, après la décision de l’Espagne de prolonger la même mesure pendant 15...

Nous vous recommandons

Le dirham poursuit sa chute face à l’euro

La devise marocaine est restée quasi-stable face au dollar américain et s’est dépréciée de 0,20 % vis-à-vis de l’euro au cours de la période allant du 16 au 22 décembre 2021. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Hassan Nasrallah critique le Maroc et défend l’Algérie

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a déclaré vendredi que la visite au Maroc du ministre israélien de la Défense représente une «  menace  » pour plusieurs pays arabes d’Afrique du Nord, notamment...

Le Maroc pourrait ouvrir partiellement les frontières avec l’Espagne

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annoncé lundi la réouverture prochaine des frontières aériennes, « à condition que toutes les garanties nécessaires soient données » pour préserver la santé des voyageurs et des Marocains contre le...

Maroc : le prix du pain emporte deux responsables de la fédération des boulangers

Lors d’une réunion extraordinaire de son bureau central, la Fédération nationale de la Boulangerie et pâtisserie au Maroc (FNBP) a suspendu deux responsables. Une suspension qui intervient dans la foulée de la polémique autour de la hausse des prix du...

La poussière de sable venue du Sahara était porteuse d’un radioactif

La poussière de sable du Sahara qui avait traversé plusieurs pays d’Europe, dont la France, l’Espagne et le Portugal est arrivée en Belgique le 16 mars dernier. Elle est légèrement radioactive.

Vers une rupture des relations entre le Maroc et l’Algérie ?

Des rumeurs circulent sur une rupture imminente de l’axe Rabat-Alger. Les autorités algériennes auraient décidé de «  rompre dans les prochaines heures  » leurs relations diplomatiques avec le royaume. Ces derniers mois ont enregistré d’incessants coups de...

Said Aouita se dit victime d’une escroquerie orchestrée par son ex-femme

Saïd Aouita, l’athlète marocain spécialiste des épreuves de fond et de demi-fond, affirme avoir découvert qu’il a été dupé par une escroquerie orchestrée par son ex-épouse après une longue vie conjugale.

Le Maroc et la France renforcent leur coopération économique

Promouvoir les opportunités d’investissement entre le Maroc et la France. C’est l’objectif des « Journées économiques Maroc-France » lancées mardi 5 octobre par la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM), en partenariat avec l’ambassade...

L’Algérie offre du matériel militaire au Polisario

L’Algérie vient de fournir un lot de matériels militaires au Polisario pour mener la guerre au Sahara, annonce un média espagnol.

Covid-19 : le Maroc devrait passer prochainement en zone verte

Au Maroc, les indicateurs sont au vert dans de nombreuses régions, constituant la preuve que le virus perd du terrain. Plusieurs experts s’accordent à dire que la situation épidémiologique au Maroc est de plus en plus rassurante, et que le retour à la vie...