Sebta et Melilla : sit-in des travailleurs légaux marocains

24 mai 2022 - 06h20 - Espagne - Ecrit par : G.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Une semaine après la réouverture des points de passage de Sebta et Melilla, la joie de pouvoir circuler après deux ans d’interdiction a très tôt laissé place à des grincements de dents. Nombreux sont ceux qui désapprouvent certaines des conditions concernant la circulation des personnes et des biens.

En décidant d’ouvrir à nouveau les points de passage de Sebta et Melilla, le Maroc et l’Espagne ont pris des mesures contraignantes. Si les autorités marocaines ont annoncé la fin des activités de contrebande, le gouvernement espagnol a décidé de son côté d’imposer à tous, même aux travailleurs légalement reconnus, un visa spécifique, alors qu’ils avaient l’habitude, depuis plus de 20 ans, d’accéder à Sebta et Melilia via une carte de travail professionnelle. « À partir du mardi 31 mai, les travailleurs frontaliers légalement reconnus pourront entrer sur le territoire espagnol par ces mêmes démarches, ainsi que ceux qui, en raison de l’expiration de la carte qui les accrédite en tant que tels, auront obtenu un visa spécifique pour Ceuta et Melilla », peut-on lire dans le communiqué.

À lire : La douane marocaine interdit toute contrebande avec Sebta et Melilla

Les 3 600 travailleurs marocains travaillant légalement dans les deux enclaves de Sebta et Melilla sont partagés entre colère et déception. Ils ne comprennent pas qu’après avoir payé leurs impôts en Espagne et au Maroc et leurs cotisations sociales (retraite, CNSS, mutuelle…), qu’on puisse leur imposer aujourd’hui un visa. Pour Chakib Marouane, Secrétaire général des travailleurs détenant un permis de travail dans la ville de Sebta, avoir un visa ne sera pas chose facile. « La plupart des employeurs dans les deux enclaves refusent d’envoyer aux travailleurs le contrat de travail afin qu’ils puissent engager la procédure de visa. Il s’inquiète aujourd’hui de voir leurs 20 années de travail et d’ancienneté se volatiliser, sans être indemnisé ni pouvoir récupérer leur argent placé dans leurs comptes bancaires à Sebta et Melilla », rapporte Hespress.

À lire : Des Marocains sanctionnés par la ville de Melilla

Les travailleurs marocains légaux à Sebta et Melilla, hommes et femmes, opèrent depuis plus de 20 ans dans plusieurs domaines. La restauration, l’hôtellerie, sociétés d’électricité et autres. Ils s’acquittent de leurs devoirs à savoir les impôts, les taxes, la Caisse sociale, l’assurance, la mutuelle et ils disposent de documents légaux de travail, explique Chakib Marouane.

À lire :Sebta et Melilla : le PP veut imposer le visa aux Marocains

En réaction à la décision, les travailleurs légaux marocains à Sebta et Melilla comptent se rendre le 31 mai aux points de passage frontaliers, munis uniquement de leur permis de travail professionnel, indique le syndicaliste, qui précise qu’en cas de refus des autorités espagnoles de les laisser accéder à l’enclave, ils observeront un sit-in devant le point de passage. « Ce qui se passe est dangereux. Nous avons saisi tous les ministères concernés. Nous allons également saisir le chef du gouvernement pour intervenir dans cette affaire. Pour éviter toute escalade, il est urgent que le gouvernement marocain réagisse  », prévient-il.

Sujets associés : Melilla - Ceuta (Sebta) - Visa - Manifestation

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Officiel : les frontières de Sebta et Melilla rouvrent mardi

Les frontières de Sebta et Melilla avec le Maroc vont rouvrir mardi prochain, a annoncé ce jeudi le ministre de l’Intérieur espagnol, Fernando...

Melilla : des drones ont été déployés à la frontière avec le Maroc

La Garde civile a déployé des drones pour surveiller la frontière de Melilla avec le Maroc, quelques heures avant la réouverture ce mardi à 00...

Melilla : des facilités pour les travailleurs frontaliers

La délégation gouvernementale de Melilla a annoncé que les travailleurs frontaliers marocains qui avaient leurs autorisations en cours de validité avant la fermeture de la...

Sebta baisse discrètement le salaire des frontaliers marocains

La délégation gouvernementale à Sebta prévoit d’alléger les conditions d’embauche des travailleurs domestiques frontaliers. Même sans contrat de travail avec un salaire mensuel, ils...

Nous vous recommandons

Melilla

Des Marocains risquent leur vie pour quitter Sebta et retourner au Maroc

À cause de la pandémie du Covid-19, des Marocains sont bloqués depuis plus de six mois à Sebta et Mellilia. Nombre d’entre eux, au risque de leur vie, continuent de gagner le territoire national à la...

L’OTAN défendrait-elle l’Espagne en cas d’attaque contre Ceuta et Melilla ?

Ceuta et Melilla pourraient-elles bénéficier de l’appui militaire de l’OTAN en cas d’éventuelle attaque, bien que l’Espagne soit membre de l’organisation depuis 1982 et que les deux villes soient déclarées espagnoles depuis 1580 pour l’une et 1497 pour...

Sahara : le vrai point de discorde entre le Maroc et l’Espagne

Au-delà de l’accueil en avril de Brahim Ghali, le leader du Front Polisario, par l’Espagne, le Sahara constitue la cause principale de la crise diplomatique actuelle entre le Maroc et l’Espagne.

Réouverture des frontières : les patrons de Melilla expriment des craintes

Comment vont s’opérer le trafic de marchandises et les contrôles sanitaires après la réouverture des frontières de Sebta et Melilla prévue le mardi 17 mai prochain ? C’est la grosse préoccupation des entrepreneurs de Melilla qui demandent à la délégation...

Melilla : bientôt des drones pour contrôler les frontières avec le Maroc

La ville de Melilla entend utiliser des drones pour contrôler sa frontière avec le Maroc dès sa réouverture, a annoncé le colonel de la Garde civile de la ville, Antonio Sierras Sánchez.

Ceuta (Sebta)

Le Maroc attend le bon moment pour « récupérer Sebta et Melilla »

Après avoir réussi à obtenir de l’Espagne son soutien au plan d’autonomie du Sahara, le Maroc aurait prévu de laisser passer le temps avant de lancer une offensive pour récupérer Ceuta et Melilla.

Le Maroc est « prêt à sacrifier froidement sa jeunesse », selon Le Monde

Les relations surchauffées entre Madrid et Rabat vont permettre, de façon irréversible, de sortir le Maroc des clichés sous lesquels il apparaît aux yeux de l’Espagne et même de l’Europe toute entière. C’est l’avis du quotidien français Le Monde qui analyse...

Le Maroc veut « étouffer » Melilla et Sebta

Le président de Melilla, Eduardo de Castro, a critiqué la stratégie du Maroc d’étouffer Ceuta et Melilla, avec la construction de grands ports au nord du pays et l’arrêt de l’approvisionnement de Melilla en marchandises de...

Un parti espagnol demande l’annulation de l’Opération Marhaba 2021

En réaction à l’attitude du Maroc qui a laissé des milliers de migrants arriver à Ceuta, provoquant une crise migratoire inédite, le parti d’extrême droite Vox a demandé au gouvernement espagnol de suspendre les subventions au Maroc et d’annuler l’Opération...

Bonne nouvelle pour les voyageurs en provenance de Sebta vers le Maroc

De mardi à vendredi, près de 700 citoyens de Sebta ont été autorisés à traverser la frontière avec le Maroc sans présenter un certificat de vaccination complet (trois doses de vaccin anti-Covid-19).

Visa

Que vaut le passeport marocain en ces temps de Covid ?

Malgré la crise sanitaire liée au Covid-19, le passeport marocain a conservé sa place de deuxième passeport le plus puissant du Maghreb. Il se positionne au 135ᵉ rang mondial dans le classement annuel des passeports les plus puissants au...

Visas français : les Marocains subissent la loi des intermédiaires illégaux

Les Marocains sont souvent obligés de passer par des intermédiaires pour obtenir un rendez-vous de demande de visa pour la France. Le phénomène est bien connu des autorités françaises qui assurent lutter contre « avec détermination...

Deux Marocaines expulsées de Bali

En Indonésie, deux Marocaines ont été expulsées de Bali vers le Maroc après expiration de leur visa et de leurs passeports marocains. Interdiction leur a été faite de revenir dans le pays.

La France humilie des anciens ministres marocains

Les restrictions d’octroi de visas français concernent aussi les anciens ministres, fonctionnaires et hommes d’affaires marocains et autres.

Le Maroc à un doigt de la liste rouge en France

À compter du 1ᵉʳ août, tous les voyageurs en provenance de 16 pays dont les États-Unis et l’Algérie, où le taux de propagation au Covid-19 est élevé, subiront des tests obligatoires à l’arrivée aux aéroports en France. L’annonce a été faite vendredi par le...

Manifestation

Rabat : interdiction de tout attroupement ou rassemblement sur la voie publique

Les autorités locales de la Wilaya de la région de Rabat-Salé-Kénitra ont annoncé l’interdiction de tout attroupement ou rassemblement sur la voie publique. Cette mise au point fait suite à des appels publiés sur les réseaux sociaux invitant la population à...

Bruxelles autorise une manifestation contre l’interdiction du voile

Une manifestation est prévue ce dimanche à Bruxelles au Mont des arts pour dénoncer l’interdiction du port de voile dans les hautes écoles qui est une décision prise par la cour constitutionnelle le 4 juin dernier. Prévue pour se tenir de 15 h à 17 h, ce...

Des activistes du Polisario attaquent le consulat du Maroc à Valence

Quelques jours après l’opération des Forces armées royales à Guerguerat, le Consulat du Maroc à Valence en Espagne a été pris d’assaut, dimanche matin, par des militants du Polisario.

Des Marocains exigent de meilleures conditions d’accueil à Ceuta

Près de 200 migrants marocains parmi ceux arrivés en masse à Ceuta en mai dernier, ont manifesté samedi devant la délégation gouvernementale de la ville pour exiger de meilleures conditions d’accueil.

Maroc : des détenus islamistes exigent leur libération

La Commission mixte pour la défense des détenus islamistes (CCDI) rejette le programme "Moussalaha" et exige la libération de ses membres en détention, conformément à l’accord du 25 mars 2011.