Sebta et Melilla : sit-in des travailleurs légaux marocains

24 mai 2022 - 06h20 - Espagne - Ecrit par : G.A

Une semaine après la réouverture des points de passage de Sebta et Melilla, la joie de pouvoir circuler après deux ans d’interdiction a très tôt laissé place à des grincements de dents. Nombreux sont ceux qui désapprouvent certaines des conditions concernant la circulation des personnes et des biens.

En décidant d’ouvrir à nouveau les points de passage de Sebta et Melilla, le Maroc et l’Espagne ont pris des mesures contraignantes. Si les autorités marocaines ont annoncé la fin des activités de contrebande, le gouvernement espagnol a décidé de son côté d’imposer à tous, même aux travailleurs légalement reconnus, un visa spécifique, alors qu’ils avaient l’habitude, depuis plus de 20 ans, d’accéder à Sebta et Melilia via une carte de travail professionnelle. « À partir du mardi 31 mai, les travailleurs frontaliers légalement reconnus pourront entrer sur le territoire espagnol par ces mêmes démarches, ainsi que ceux qui, en raison de l’expiration de la carte qui les accrédite en tant que tels, auront obtenu un visa spécifique pour Ceuta et Melilla », peut-on lire dans le communiqué.

À lire : La douane marocaine interdit toute contrebande avec Sebta et Melilla

Les 3 600 travailleurs marocains travaillant légalement dans les deux enclaves de Sebta et Melilla sont partagés entre colère et déception. Ils ne comprennent pas qu’après avoir payé leurs impôts en Espagne et au Maroc et leurs cotisations sociales (retraite, CNSS, mutuelle…), qu’on puisse leur imposer aujourd’hui un visa. Pour Chakib Marouane, Secrétaire général des travailleurs détenant un permis de travail dans la ville de Sebta, avoir un visa ne sera pas chose facile. « La plupart des employeurs dans les deux enclaves refusent d’envoyer aux travailleurs le contrat de travail afin qu’ils puissent engager la procédure de visa. Il s’inquiète aujourd’hui de voir leurs 20 années de travail et d’ancienneté se volatiliser, sans être indemnisé ni pouvoir récupérer leur argent placé dans leurs comptes bancaires à Sebta et Melilla », rapporte Hespress.

À lire : Des Marocains sanctionnés par la ville de Melilla

Les travailleurs marocains légaux à Sebta et Melilla, hommes et femmes, opèrent depuis plus de 20 ans dans plusieurs domaines. La restauration, l’hôtellerie, sociétés d’électricité et autres. Ils s’acquittent de leurs devoirs à savoir les impôts, les taxes, la Caisse sociale, l’assurance, la mutuelle et ils disposent de documents légaux de travail, explique Chakib Marouane.

À lire :Sebta et Melilla : le PP veut imposer le visa aux Marocains

En réaction à la décision, les travailleurs légaux marocains à Sebta et Melilla comptent se rendre le 31 mai aux points de passage frontaliers, munis uniquement de leur permis de travail professionnel, indique le syndicaliste, qui précise qu’en cas de refus des autorités espagnoles de les laisser accéder à l’enclave, ils observeront un sit-in devant le point de passage. « Ce qui se passe est dangereux. Nous avons saisi tous les ministères concernés. Nous allons également saisir le chef du gouvernement pour intervenir dans cette affaire. Pour éviter toute escalade, il est urgent que le gouvernement marocain réagisse  », prévient-il.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Manifestation - Ceuta (Sebta) - Melilla - Visa

Aller plus loin

Réouverture des frontières : « Rien n’a changé » à Melilla

La réouverture de la frontière de Melilla avec le Maroc n’a pas encore un impact significatif sur les entreprises de la ville, le trafic de marchandises n’ayant pas encore repris.

Sebta et Melilla : le PP veut imposer le visa aux Marocains

Le président du Parti populaire (PP), Juan José Imbroda, a demandé que l’exemption de visa accordée aux Marocains de Tétouan et de Nador, proches de Sebta et Melilla, soit...

Sebta baisse discrètement le salaire des frontaliers marocains

La délégation gouvernementale à Sebta prévoit d’alléger les conditions d’embauche des travailleurs domestiques frontaliers. Même sans contrat de travail avec un salaire mensuel,...

Officiel : les frontières de Sebta et Melilla rouvrent mardi

Les frontières de Sebta et Melilla avec le Maroc vont rouvrir mardi prochain, a annoncé ce jeudi le ministre de l’Intérieur espagnol, Fernando Grande-Marlaska.

Ces articles devraient vous intéresser :