Sebta et Melilla : le Maroc accusé de bloquer le trafic de marchandises

30 mai 2022 - 17h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Aucune marchandise à destination du Maroc n’est autorisée à traverser les postes frontaliers de Beni Ensar à Melilla et de Tarajal à Sebta depuis la réouverture des frontières le 17 mai. Les hommes d’affaires des deux villes autonomes appellent à une réciprocité dans le trafic.

« Il n’y a pas de frontière intelligente, flexible, rien du tout. C’est le chaos total », a déclaré Enrique Alcoba, président de la Confédération des entrepreneurs de Melilla (CEME-CEOE), dans un entretien à El Español, dénonçant le fait qu’aucun produit acheté à Sebta ou Melilla ne soit autorisé à entrer au Maroc alors que le trafic est admis en sens inverse. « Cela ne fonctionne que dans un sens. Les gens qui sont allés au Maroc sont revenus pratiquement avec les malles chargées de nourriture, et toutes sortes de produits, même contrefaits », se plaint-il.

À lire : Le PP veut une réciprocité dans le trafic à la frontière de Melilla avec le Maroc

L’organisation dit être informée de l’entrée à Melilla de chemises de sport de marques Nike et Adidas, et de montres contrefaites. « Il semble que le commerce atypique soit de retour, mais dans le sens inverse », a souligné Alcoba. Lors d’une rencontre tenue vendredi avec la déléguée du gouvernement à Melilla, Sabrina Moh, les hommes d’affaires ont souhaité une réciprocité dans le trafic de marchandises avec le Maroc qui pourrait établir une limite d’achat à « 400 000 euros, comme l’a fait la douane espagnole ».

À lire : Sebta et Melilla se meurent sans les Marocains

Demain, mardi 31 mai, démarre la phase 2 de la réouverture « ordonnée et progressive » de la frontière, avec le passage annoncé de près de 400 travailleurs frontaliers inscrits à la Sécurité sociale et disposant d’un visa spécial. Les hommes d’affaires de Melilla se demandent comment va se dérouler ce passage, quand les douanes commerciales seront opérationnelles et si Sebta et Melilla participeront à l’Opération Marhaba 2022.

À lire : Réouverture des frontières : « Rien n’a changé » à Melilla

De son côté, le Maroc ne confirme pas que les douanes commerciales seront mises en service. Certains hommes politiques marocains assurent que les douanes seront installées, mais plutôt à Tanger Med et dans le port de Nador. « Si l’Opération Marhaba démarre le 15 juin, cela peut entraîner le chaos total, car la frontière n’est ouverte que dans un sens », prévient Enrique Alcoba qui ne désespère pas toutefois d’un retour à la normale. « Nous voulons une réciprocité, une série de choses que nous ne voyons pas en ce moment », a-t-il conclu.

Sujets associés : Ceuta (Sebta) - Melilla

Aller plus loin

Douane commerciale : un député espagnol se plaint du Maroc auprès de l’UE

Le député européen de Ciudadanos, Jordi Cañas, a dénoncé le Maroc devant la Commission européenne pour avoir fermé depuis plus de 2 ans le bureau des douanes commerciales de...

Melilla : le trafic de marchandises depuis le Maroc sera limité dès le 8 juin

Le trafic de marchandises à Melilla sera limité à partir du 8 juin, date à laquelle vont démarrer les contrôles du côté espagnol de la frontière avec le Maroc.

Sebta : sans trafic de marchandises, l’économie toujours au point mort

La non réactivation du trafic de marchandises à la frontière de Sebta avec le Maroc, affecte gravement l’économie de la ville autonome qui attend toujours la création d’une...

Le PP veut une réciprocité dans le trafic à la frontière de Melilla avec le Maroc

Depuis la réouverture de la frontière de Melilla avec le Maroc, les autorités marocaines ne laissent entrer aucun produit acheté dans la ville autonome, alors que les autorités...

Ces articles devraient vous intéresser :