Sebta et Melilla : l’obligation de visa aux Marocains prolongée d’un mois

15 juin 2022 - 22h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

L’Espagne a prolongé d’un mois à compter de ce mercredi 15 juin, la mesure exigeant aux Marocains le visa avant d’entrer à Sebta et Melilla.

Depuis la réouverture « contrôlée et ordonnée » des frontières à Sebta et Melilla le 17 mai, l’exemption de visa Schengen aux Marocains de Tétouan et Nador a été supprimée, obligeant ces derniers à obtenir un visa avant d’accéder dans les deux villes. La mesure a été prolongée ce mercredi 15 juin jusqu’au 15 juillet, soit un mois.

À lire : Sebta exige désormais le visa aux Marocains

L’ordonnance, publiée ce mercredi au Journal officiel de l’État (BOE), précise que les frontières de Sebta et Melilla ont été rouvertes « pour certaines catégories de personnes » et que les passagers en provenance du Maroc devront obligatoirement obtenir un visa.

A cause de cette mesure, le trafic quotidien aux frontières a considérablement baissé, passant de quelque 30 000 personnes par jour à une moyenne entre 3 000 et 3 500 par jour dans les deux sens.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Nador - Tétouan - Ceuta (Sebta) - Melilla - Visa Schengen

Aller plus loin

Sebta et Melilla : le PP veut imposer le visa aux Marocains

Le président du Parti populaire (PP), Juan José Imbroda, a demandé que l’exemption de visa accordée aux Marocains de Tétouan et de Nador, proches de Sebta et Melilla, soit...

Les Marocains boudent Sebta et Melilla depuis l’imposition des visas

L’Espagne a durci les contrôles aux frontières de Sebta et Melilla pour les Marocains, réduisant considérablement le nombre de voyageurs en provenance du royaume vers les villes...

Sebta plaide pour le maintien de l’obligation de visa aux Marocains

Sebta souhaite le maintien de l’obligation de visa aux voyageurs marocains pour contrôler le transit à la frontière de Tarajal.

Sebta veut imposer le visa aux Marocains

Le président de Ceuta, Juan Jesús Vivas, a saisi l’occasion de sa rencontre avec le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, Vivas, pour demander la suppression de...

Ces articles devraient vous intéresser :