Réouverture des frontières : les patrons de Melilla expriment des craintes

15 mai 2022 - 11h40 - Espagne - Ecrit par : P. A

Comment vont s’opérer le trafic de marchandises et les contrôles sanitaires après la réouverture des frontières de Sebta et Melilla prévue le mardi 17 mai prochain ? C’est la grosse préoccupation des entrepreneurs de Melilla qui demandent à la délégation gouvernementale ou au ministre compétent de leur apporter l’éclairage nécessaire.

Tout en exprimant sa « joie » à l’annonce officielle de la réouverture des frontières, la Confédération des entrepreneurs de Melilla (CEME-CEOE) a déploré qu’elle soit « très limitée, uniquement pour les citoyens de l’UE ou les étrangers avec un visa Schengen et, apparemment, uniquement pour les passagers sans véhicules ». Dans un communiqué, les patrons de Melilla ont souligné la nécessité de « bien définir et communiquer » les exigences sanitaires à respecter dès la réouverture, fait savoir La Verdad de Ceuta.

À lire : Officiel : les frontières de Sebta et Melilla rouvrent mardi

Concernant la deuxième phase de la réouverture annoncée pour le 31 mai, les employeurs de Melilla demandent aussi à connaître les exigences qui seront imposées aux travailleurs frontaliers appelés à traverser la frontière à compter de cette date. La CEME-CEOE dit aussi ne pas comprendre pourquoi le Maroc tarde à rouvrir la douane commerciale de Beni-Ensar, d’autant que « cela n’a rien à voir avec la pandémie ni avec Schengen et fait partie des 16 points convenus entre les deux gouvernements ».

À lire : Sebta et Melilla : la réouverture des frontières sera « symbolique »

« Nous espérons que les marchandises exportées du Maroc n’entreront pas en Espagne sans passer par cette douane fermée depuis le 1ᵉʳ août 2018 », a insisté la Confédération, demandant aussi à avoir des précisions sur les types de marchandises autorisés à l’import et à l’export et qui doivent être dédouanées. « Sans cela, le commerce de détail de Melilla ne bénéficiera pas du tout de la réouverture », ont averti les patrons de Melilla qui ont invité les autorités à maintenir une communication « constante et détaillée » sur l’évolution du processus de la réouverture des frontières.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Importations - Ceuta (Sebta) - Exportations - Melilla - Douane marocaine

Aller plus loin

Sebta et Melilla : la réouverture des frontières sera « symbolique »

Le Maroc et l’Espagne ont convenu cette semaine de rouvrir les frontières de Sebta et Melilla, après plus de deux ans de fermeture. Cette réouverture annoncée pour le 17 mai,...

Melilla : les hommes d’affaires appellent à la réouverture de la douane commerciale

La Confédération des entrepreneurs de Melilla (CEME) salue la réouverture prochaine de la frontière avec le Maroc prévue le mardi 17 mai à 00 heure, déplorant toutefois que la...

Melilla : les contrôles sanitaires à la frontière ont réduit le flux de MRE

Les mesures sanitaires exigées à la frontière de Melilla ont entraîné une diminution du trafic de passagers par rapport au premier jour de la réouverture.

Des précisions sur l’introduction au Maroc de produits achetés à Sebta

La Confédération des entrepreneurs de Ceuta (CECE) a apporté des clarifications sur certaines modalités relatives à l’introduction au Maroc de produits achetés par des touristes...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les agriculteurs bretons dénoncent « l’invasion » de la tomate marocaine

Une action d’étiquetage a été lancée le vendredi 2 juin 2023 par les producteurs de tomates d’Ille-et-Vilaine et la FDSEA 35, pour dénoncer les tomates importées du Maroc.

AliExpress et Shein : la douane marocaine mène la vie dure aux acheteurs

Malgré la suppression de l’exonération des frais de douane sur les transactions d’une valeur inférieure à 1 250 DH, les Marocains n’ont pas arrêté de faire des achats en ligne à l’international, notamment sur les sites chinois (AliExpress et Shein)....

Nabyl Lakhdar n’est plus directeur de l’administration de la douane

Le gouvernement a annoncé la nomination de Nabyl Lakhdar, ancien directeur général de l’administration de la Douane, au poste de Secrétariat général du ministère de l’Économie et des Finances.

Maroc : record des exportations automobiles

L’industrie automobile marocaine atteint un record jamais réalisé à l’export. À fin septembre dernier, les exportations se sont établies à 77,68 milliards de dirhams, soit leur plus haut niveau durant la même période des cinq dernières années.

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et satisfaire la demande nationale.

Tomate : le Maroc dépasse l’Espagne en Europe

Pour la première fois, le Maroc se hisse au rang de premier fournisseur de tomates sur le marché européen, devançant ainsi l’Espagne. Un pur hasard ? non, le Maroc prend peu à peu la place de premier fournisseur pour l’Europe.

L’automobile, pilier des exportations marocaines

Le secteur automobile continue de booster les exportations marocaines, avec des ventes atteignant déjà 57 milliards de dirhams lors des cinq premiers mois de cette année.

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.

Douane : que se passe-t-il si le MRE ne peut exporter sa voiture ?

Il peut arriver, dans certains cas d’un ennui de santé ou d’une urgence quelconque, que le Marocain résidant à l’extérieur (MRE) ne puisse pas, par lui-même, réexporter son véhicule, c’est à dire le reconduire hors du Maroc. La douane marocaine a prévu...

Le MRE a-t-il le droit de vendre sa voiture au Maroc ?

Le Marocain résidant à l’étranger (MRE) a tout à fait le droit de vendre son véhicule lors de ses vacances au Maroc. Nous parlons, ici, de la période de l’admission temporaire de 6 mois, autorisée par les services de la Douane. Deux situations se...