Réouverture des frontières : les patrons de Melilla expriment des craintes

15 mai 2022 - 11h40 - Ecrit par : A.S

Comment vont s’opérer le trafic de marchandises et les contrôles sanitaires après la réouverture des frontières de Sebta et Melilla prévue le mardi 17 mai prochain ? C’est la grosse préoccupation des entrepreneurs de Melilla qui demandent à la délégation gouvernementale ou au ministre compétent de leur apporter l’éclairage nécessaire.

Tout en exprimant sa « joie » à l’annonce officielle de la réouverture des frontières, la Confédération des entrepreneurs de Melilla (CEME-CEOE) a déploré qu’elle soit « très limitée, uniquement pour les citoyens de l’UE ou les étrangers avec un visa Schengen et, apparemment, uniquement pour les passagers sans véhicules ». Dans un communiqué, les patrons de Melilla ont souligné la nécessité de « bien définir et communiquer » les exigences sanitaires à respecter dès la réouverture, fait savoir La Verdad de Ceuta.

À lire : Officiel : les frontières de Sebta et Melilla rouvrent mardi

Concernant la deuxième phase de la réouverture annoncée pour le 31 mai, les employeurs de Melilla demandent aussi à connaître les exigences qui seront imposées aux travailleurs frontaliers appelés à traverser la frontière à compter de cette date. La CEME-CEOE dit aussi ne pas comprendre pourquoi le Maroc tarde à rouvrir la douane commerciale de Beni-Ensar, d’autant que « cela n’a rien à voir avec la pandémie ni avec Schengen et fait partie des 16 points convenus entre les deux gouvernements ».

À lire : Sebta et Melilla : la réouverture des frontières sera « symbolique »

« Nous espérons que les marchandises exportées du Maroc n’entreront pas en Espagne sans passer par cette douane fermée depuis le 1ᵉʳ août 2018 », a insisté la Confédération, demandant aussi à avoir des précisions sur les types de marchandises autorisés à l’import et à l’export et qui doivent être dédouanées. « Sans cela, le commerce de détail de Melilla ne bénéficiera pas du tout de la réouverture », ont averti les patrons de Melilla qui ont invité les autorités à maintenir une communication « constante et détaillée » sur l’évolution du processus de la réouverture des frontières.

Tags : Melilla - Espagne - Exportations - Importations - Douane - Ceuta (Sebta)

Aller plus loin

Sebta et Melilla : la réouverture des frontières sera « symbolique »

Le Maroc et l’Espagne ont convenu cette semaine de rouvrir les frontières de Sebta et Melilla, après plus de deux ans de fermeture. Cette réouverture annoncée pour le 17 mai,...

Melilla : les contrôles sanitaires à la frontière ont réduit le flux de MRE

Les mesures sanitaires exigées à la frontière de Melilla ont entraîné une diminution du trafic de passagers par rapport au premier jour de la...

Contrebande à Sebta et Melilla : le Maroc perdait 1 milliard d’euros par an

Le gouvernement marocain a fait part dimanche de l’ouverture des points de passage de Sebta et Melilla à compter de demain, mardi, mais sous mais sous certaines conditions,...

Melilla : les hommes d’affaires appellent à la réouverture de la douane commerciale

La Confédération des entrepreneurs de Melilla (CEME) salue la réouverture prochaine de la frontière avec le Maroc prévue le mardi 17 mai à 00 heure, déplorant toutefois que la...

Nous vous recommandons

Début du procès de Mohamed Ziane pour adultère

Ce jeudi 9 décembre doit s’ouvrir devant le tribunal de première instance de Rabat, le procès de l’ancien ministre des Droits de l’homme, Mohamed Ziane. L’ancien bâtonnier est poursuivi entre autres pour diffamation et insulte à la...

Pays-Bas : virée par la police, une Marocaine réclame 300 000 euros

Le tribunal de La Haye statuera sur l’affaire de la Maroco-néerlandaise Fatima Aboulouafa, ancienne cheffe d’équipe de la police de Leiden, licenciée fin 2019 pour avoir dénoncé le racisme, les abus de pouvoir et les brimades au sein de la...

Un Marocain dans le top 5 des meilleures baguettes de France

Mohammed El Gharbi, boulanger marocain au sein de la boulangerie le P’tit Père au Pré-Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis), s’est classé quatrième au concours national de la meilleure baguette de tradition...

Dépréciation du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,61 % face à l’euro et de 0,52 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 23 au 29 juin. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

L’évasion des Marocains d’un avion planifiée sur Facebook

Alors qu’il a décollé de Casablanca au Maroc pour Istanbul en Turquie, l’Airbus A320 de la compagnie Air Arabia Maroc, a été dérouté vers Palma de Majorque en Espagne. Depuis, la police espagnole mène des investigations pour savoir si la raison ayant provoqué...

Le Maroc veut construire une grande base navale à Dakhla

Le Maroc prévoit de construire une grande base navale militaire à Dakhla, afin d’apporter une assistance logistique et militaire aux pays africains amis, et de recevoir des missions de maintien de la paix des Nations unies (ONU) et de l’Union africaine...

Maroc-Israël : l’Algérie réagit à la coopération militaire

L’Algérie dit se sentir directement « visée » par la coopération militaire entre le Maroc et Israël, qui s’est renforcée ces derniers jours avec la signature de nouveaux accords militaires lors de la visite du ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, à...

Forte baisse du taux de fécondité chez les Marocaines

« La femme marocaine en chiffres : 20 ans de progrès ». C’est le titre de la nouvelle version du rapport annuel sur la condition féminine au Maroc, publié vendredi par le Haut-Commissariat au Plan...

Chelsea : le public réclame le départ de Hakim Ziyech 

Plus rien ne va pour Hakim Ziyech. Depuis qu’il s’est remis de sa blessure, il ne cesse de collectionner les mauvaises nouvelles. Un temps adulé par les supporters de Chelsea pour ses performances, la magie semble avoir disparu pour laisser place aux...

Maroc : la femme de l’ex-président mauritanien récupère son argent volé

On en sait un peu plus sur l’affaire du vol de la somme de 2,6 millions de dirhams dans la voiture de l’épouse de l’ex-président mauritanien à Bouznika. En tout, dix personnes interpellées puis placées en détention provisoire à la prison...