Sète : contrôle des bateaux en direction du Maroc, des marchandises saisies et taxées

11 juillet 2022 - 20h40 - France - Ecrit par : S.A

Lors des contrôles des véhicules embarquant sur les car-ferrys en direction du Maroc à partir du port de Sète, la douane a fait des constatations de capitaux non déclarés, saisi des produits alimentaires impropres à la consommation, etc.

« À la sortie du territoire français, les contrôles portent principalement sur les capitaux qui ne sont pas déclarés », explique à Midi Libre Yves Luck, directeur régional des douanes de Montpellier, qui a fait le bilan des six derniers mois d’activité des douanes du Port. Les passagers sont tenus de déclarer les capitaux dépassant 10 000 euros. « Depuis la reprise du trafic qui date du 16 mars, nous avons fait huit cent mille euros de constatations de capitaux non déclarés. L’an dernier nous étions sur une base de six millions cinq cent mille euros, indique le responsable. Même si l’on peut difficilement comparer les années les unes aux autres à cause de la crise sanitaire et des fermetures de lignes, mais nous sommes dans la moyenne. Environ un million par mois ».

À lire : Sète : des bateaux en direction du Maroc contrôlés

Au port de Sète, les marchandises introduites et non déclarées sont aussi contrôlées. « Nous allons y retrouver l’huile, la semoule et le sucre qui sont importés en grosses quantités », poursuit Yves Luck. En tout, vingt-quatre mille litres d’huile d’olive ont été saisis et taxés au cours du premier semestre de l’année. « Cela représente pour l’année dernière, soixante mille euros de droits et taxes perçus », explique-t-il. La douane a également saisi des produits alimentaires impropres à la consommation. « C’est notre rôle de protection du consommateur. Nous avons saisi depuis le début de l’année quatre-vingts kilos de viandes et escargots vivants, dans ce cas ce sont surtout les conditions de transport qui sont mises en cause ».

À lire : Sète : le calvaire des passagers du premier ferry d’Intershipping à destination du Maroc

Les douaniers ont par ailleurs procédé à la saisie et à la destruction sur place de deux cent quatre-vingts kilos de produits laitiers, de six tonnes de fruits et légumes, ainsi que de quatre mille litres de boissons sucrées. De mars à ce jour, cinq cents végétaux ont également été saisis. « Évidemment nous interceptons aussi des cigarettes et du tabac. Les stups et les tabacs font l’objet d’enquêtes et sont donc détruits après l’aval de la justice. C’est une autre étape », conclut le responsable.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Sète

Aller plus loin

La joie des touristes après la reprise des liaisons maritimes entre Sète et le Maroc

La reprise du trafic maritime de passagers avec véhicules entre Sète et le Maroc a repris le 18 avril 2022. Un événement qui sème la joie dans le cœur des touristes, des...

Sète : des bateaux en direction du Maroc contrôlés

À Sète, les autorités marocaines et françaises s’assurent de la bonne organisation des transits et des contrôles de passagers en direction de Tanger et de Nador au Maroc. Il a...

Bateau à Sète pour le Maroc : retour à la normale après une grève

Les marins de la CGT ont déposé lundi un préavis de grève minimum de 72 heures à compter du mercredi, bloquant de fait de nombreux voyageurs en partance pour le Maroc aux ports...

Un bateau servant au transport des MRE vendu aux enchères

L’Autorité Portuaire de la Baie d’Algeciras prépare la vente aux enchères publique du navire Boraq, amarré au quai d’Isla Verde depuis 2016, avec une activité pratiquement nulle...

Ces articles devraient vous intéresser :