Opération Marhaba : InterShipping out ?

25 mai 2023 - 10h20 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

La compagnie maritime InterShipping semble être dans une situation délicate avec les autorités marocaines. Cette difficulté serait due au non-paiement de taxes portuaires, notamment au port de Tanger Ville.

Depuis la semaine dernière, le navire « María Dolores », battant pavillon maltais, est immobilisé à Tanger, croit savoir Ceuta El Dia. Les motifs exacts de cette immobilisation restent inconnus, bien que le non-paiement de frais soit évoqué.

A lire : Cherté des billets d’avions et de bateaux : l’Opération Marhaba compromise cette année ?

D’autre part, un second bateau de la compagnie, le « Detroit Jet », rencontre également quelques problèmes. Sous pavillon marocain, le navire est actuellement hors service à Tanger, suite à l’expiration de son certificat. Des informations non confirmées circulent, indiquant qu’il pourrait être placé en cale sèche, affirme la même source.

Toutefois, la compagnie s’emploie à remettre le catamaran « María Dolores » en service dès cette semaine, ce qui pourrait lui permettre d’assurer la traversée des MRE durant l’opération Marhaba.

Sujets associés : Tanger - Tanger Med - Intershipping - Opération Marhaba 2023 - MRE

Aller plus loin

Le Maroc fait pression sur les bateaux de Melilla

Le Maroc serait en train de faire pression sur les bateaux de plaisance de Melilla pour les contraindre à amarrer au port d’Atalayoun (Nador).

Le Maroc prépare l’arrivée de 3 millions de MRE

Le Maroc prépare l’arrivée des MRE. Selon Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, les préparatifs...

Cherté des billets d’avions et de bateaux : l’Opération Marhaba compromise cette année ?

L’Espagne et le Maroc ont tenu une réunion bilatérale à Algésiras pour discuter de l’Opération Passage du Détroit (OPE) ou Marhaba. Les directeurs généraux de la marine...

Sebta veut baisser le nombre de bateaux dédiés aux MRE

Les autorités de Sebta envisagent de réduire le nombre de ferries arrivant par jour au port de la ville depuis Algésiras afin de gérer le flux des Marocains d’Europe qui se...

Ces articles devraient vous intéresser :

MRE : la détaxe au Maroc, comment ça marche ?

Si vous êtes un Marocain résidant à l’étranger (MRE) en visite au Maroc, vous pouvez prétendre à un remboursement de certains de vos achats. Le dernier guide de la douane marocaine apporte des détails sur ce sujet.

Autoroute Tanger Med, attention danger !

Les usagers de la route réclament la sécurisation de l’autoroute menant au port de Tanger Med où de nombreux cas d’accident continuent d’être enregistrés.

Du changement pour les voitures des MRE à leur arrivée à la douane

Les Marocains résidant à l’étranger devront se soumettre à un nouveau document émis par l’administration des douanes et qui concerne la circulation des véhicules immatriculés à l’étranger.

Le tourisme marocain retrouve des couleurs

Le secteur touristique au Maroc retrouve peu à peu la stabilité qu’il connaissait avant la période du coronavirus. Le retour des touristes étrangers comme Marocains contribue fortement à ce retour en force.

Les MRE, un vivier de compétences inexploitées par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE), estimés à cinq millions, contribuent de manière significative au développement du Maroc. Ils restent attachés au royaume et sont disposés à le servir à le défendre de toutes les manières possibles.

Un voilier coulé par des orques près de Tanger

Alors qu’il naviguait au large des côtes marocaines, un voilier a été attaqué à plusieurs reprises par une meute d’orques dans le détroit du Gibraltar. Face à la furie des cétacés, le navire a coulé près de l’entrée du port de Tanger-Med.

La reprise du tourisme marocain boostée par les MRE

L’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a fortement contribué à la forte embellie du tourisme marocain frappé de pleins fouets par la crise sanitaire liée au Covid-19.

Douane : que se passe-t-il si le MRE ne peut exporter sa voiture ?

Il peut arriver, dans certains cas d’un ennui de santé ou d’une urgence quelconque, que le Marocain résidant à l’extérieur (MRE) ne puisse pas, par lui-même, réexporter son véhicule, c’est à dire le reconduire hors du Maroc. La douane marocaine a prévu...

Vers une forte progression des transferts des MRE

Bank Al-Maghrib (BAM) est persuadée que les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient poursuivre la tendance à la hausse amorcée depuis le début de l’année.

Les transferts des Marocains du monde encore en forte hausse

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger se maintiennent à la hausse, selon les derniers chiffres dévoilés par l’Office des changes.