Mineurs marocains : Ceuta craint une hausse de la criminalité

7 juillet 2021 - 18h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

De nombreux mineurs étrangers non accompagnés (MENA), principalement des Marocains, arrivés en masse à Ceuta les 17 et 18 mai derniers, continuent de vivre dans les camps de fortune et d’errer dans les rues de la ville.

Les mineurs marocains vivent dans de mauvaises conditions à Ceuta. Il y a quelques semaines, la déléguée du gouvernement avait invité les habitants de la ville autonome à ne plus donner à manger à ces migrants qui continuent d’errer dans les rues, pensant ainsi les contraindre à retourner au Maroc. Mais cette option risque de produire un effet inverse, expliquent des criminologues qui assurent que la faim pourrait amener ces mineurs à commettre des délits ou des crimes.

À lire : Ceuta convoie des mineurs marocains vers Galice et Estrémadure

La solution consisterait plutôt à localiser ces mineurs et à les regrouper dans un endroit adapté où ils seront pris en charge et surveillés, croit savoir Ceuta al dia. On pourrait aussi les répartir dans toute l’Espagne, la situation étant déjà insoutenable pour Ceuta qui n’a pas la capacité de s’occuper de tous ces mineurs estimés à 1 200 environ, ajoute la même source qui demande au délégué du gouvernement et au président de la ville d’exiger du gouvernement central qu’il répartisse les migrants, mineurs comme adultes, dans toute l’Espagne.

À lire : Près d’un millier de mineurs marocains toujours présents à Sebta

Le juge des mineurs devrait aussi exiger que les autorités gouvernementales libèrent les rues de tous ces mineurs afin d’assurer leur protection, indique la même source qui invite le gouvernement central à agir et à trouver une solution urgente et durable au problème de Ceuta, plutôt que de se contenter d’envoyer des subventions. La ville de Ceuta n’est pas une prison d’immigrés, dénonce la même source.

Sujets associés : Immigration clandestine - Ceuta (Sebta) - Enfant

Aller plus loin

Ceuta convoie des mineurs marocains vers Galice et Estrémadure

Un groupe de 31 mineurs marocains pris en charge par le gouvernement de Ceuta a embarqué mercredi pour la Galice (20) et l’Estrémadure (11) dans le cadre de l’opération de...

Ceuta : deux Espagnols risquent 9 ans de prison pour avoit tiré sur un Marocain

Le procureur de Ceuta a requis neuf ans de prison contre deux Espagnols pour avoir tiré sur un mineur marocain avec un fusil, puis diffusé la scène sur les réseaux sociaux.

Sebta : rapatriement massif vers le Maroc d’enfants marocains

Le rapatriement des mineurs marocains non accompagnés qui sont arrivés en mai dernier à Sebta a débuté ce vendredi, via le passage frontalier de Tarajal. Le Maroc a donné son...

L’Unicef s’inquiète pour les mineurs marocains à Sebta

Face à la situation critique que vivent les mineurs marocains non accompagnés entrés à Sebta en mai dernier, l’Unicef a insisté auprès de l’Espagne pour l’adoption de mécanismes...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Nisrine Marabet, 14 ans, disparue en Belgique

Child Focus, l’organisation belge dédiée à la protection de l’enfance, a lancé un avis de recherche suite à la disparition inquiétante de Nisrine Marabet, une jeune fille de 14 ans. Nisrine a été vue pour la dernière fois le dimanche 30 avril à...

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Drame de Nador : les recommandations de l’ONU au Maroc et à l’Espagne

L’Organisation des nations unies tient également à ce que le drame de Nador ne se répète plus jamais. C’est dans ce cadre que le Mécanisme international indépendant pour la justice et l’égalité raciale des Nations unies envisage d’émettre des...

Immigration : le Maroc recevra 500 millions d’euros d’aide de l’Europe

Le Maroc recevra une enveloppe d’au moins 500 millions d’euros de la part de l’Union européenne pour renforcer ses actions dans la lutte contre l’immigration clandestine. Cette aide couvrira la période 2021-2027.

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.