SMAP-IMMO, un grand événement pour les MRE

18 mai 2004 - 23h00 - Maroc - Ecrit par :

La ville de Paris abritera, du 28 au 31 mai, le premier salon de l’investissement immobilier au Maroc (SMAP-IMMO). Cet événement, organisé par Arabs-Communication, est une séquence importante du SMAP (Saison du Maroc à Paris). Pour la première fois, en effet, un Salon est exclusivement organisé et consacré à l’immobilier marocain, réunissant promoteurs, notaires, institutions de financement, etc. Le fait qu’il se tienne à la fin du mois de mai, n’est pas un hasard.

La date précède, en effet, le départ pour les grandes vacances des Marocains résidant à l’étranger (MRE), sans compter qu’en France, elle correspond aux quatre jours fériés de la peutecôte, ce qui donne libre cours aux visiteurs.
Comme l’annoncent les responsables du salon, celui-ci est “dédié aux MRE qui désirent investir dans leur pays d’origine, mais aussi à tous les investisseurs français, européens ou autres, auprès desquels l’attrait du Maroc n’est plus à démontrer”.

Sur une surface de 6.000 m2 du tout nouveau complexe de Paris-Est Montreuil, le salon se propose d’être au service des MRE et de tous ceux qui s’intéressent au marché de l’immobilier marocain. Une gamme de produits et de prestations seront proposés aux visiteurs, attendus en grand nombre. Agents immobiliers, administrateurs de biens immobiliers, promoteurs, aménageurs, organismes de crédit et banques, notaires, conseils juridiques et fiscaux, seront ainsi présents à ce Salon, qui constitue en fait l’opportunité pour promouvoir l’échange et la coopération dans ce domaine.

Il convient, en effet, de souligner que du côté marocain, de grands groupes, publics et privés, des banques aussi, ont confirmé leur participation à ce premier Salon. La wilaya du Grand Casablanca, le Conseil de la région, le CRT et le CRI seront aussi présents grâce à un pavillon emblématique où les potentialités économiques, urbanistiques et culturelles de la capitale économique seront mises en exergue. Autrement dit, le Grand Casablanca sera à l’honneur de cette prestigieuse manifestation, un mois avant l’arrivée des MRE au Maroc.

Le rendez-vous immobilier de Paris proposera toutes sortes de réalisations, de la villa jusqu’au logement économique, couvrant tout le territoire marocain. Les intéressés désireux d’acquérir un logement de villégiature au soleil, un riad ou un appartement, après avoir opté pour une région et un modèle, trouveront sur place –dans les stands du Salon - les instances pour finaliser leur choix : banques de conseil, agences de financement, notaires, juristes, etc. Tout un processus décisionnel intégré qui renforcera la proximité tant recherchée. En fait, le Salon sera essentiellement dominé par cette devise qui s’appelle “l’information sur l’immobilier au Maroc”, toutes les questions se rapportant à l’investissement de l’immobilier marocain seront ensuite traitées grâce à un panel de tables rondes où prédominera surtout le souci de l’information.

Le premier Salon de l’immobilier marocain à Paris, manifestation parmi tant d’autres du SMAP, qui sera, par ailleurs, couvert en France et en Europe par “Radio Orient” ainsi que par les divers médias marocains, marquera une date significative dans cette optique de proximité que le gouvernement de Sa Majesté le Roi Mohammed VI a instaurée à l’égard des MRE.

Encore une fois, Paris constituera la plaque tournante pour lancer une grande politique d’investissements immobiliers.

Le Matin

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Paris - Salon - Smap immo - MRE

Ces articles devraient vous intéresser :

L’activité immobilière au Maroc ralentit fortement

La crise semble s’installer. Les ventes de ciment, principal indicateur de l’activité immobilière continue de baisser au Maroc. À fin août dernier, ces ventes ont diminué de 7,2 % en rythme annuel, selon la Direction des études et des prévisions...

Les joueurs binationaux, une fierté et une force pour le Maroc

Le Maroc doit en grande partie son parcours historique à la coupe du monde au Qatar à ses joueurs binationaux comme Achraf Hakimi, Hakim Ziyech, Sofyan Amrabat, Noussair Mazraoui, Abdessamad Ezzalzouli, Bilal El Khannouss, Sofiane Boufal, etc., qui ont...

L’inclusion des MRE à l’aide au logement passe mal

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier de l’aide directe au logement au même titre que les Marocains résidant au Maroc, ce qui n’est pas du goût de bon nombre d’internautes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à appeler à...

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc marocain.

Maroc : du changement pour l’impôt sur le revenu foncier

La loi de finances 2023 a établi un nouveau régime fiscal en matière d’impôt sur le revenu au titre des profits fonciers. Objectif, permettre aux contribuables prévoyant de céder leurs biens immeubles ou de droits réels s’y rattachant, de solliciter un...

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

MRE retraités : voici les conditions de dédouanement des véhicules

L’allégement fiscal pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) âgé de 60 ans et plus, ayant résidé plus de 10 ans hors du Maroc est toujours d’actualité. Ils bénéficient d’un abattement de 90 % lors du dédouanement d’un véhicule de tourisme, à...

Le MRE a-t-il le droit de vendre sa voiture au Maroc ?

Le Marocain résidant à l’étranger (MRE) a tout à fait le droit de vendre son véhicule lors de ses vacances au Maroc. Nous parlons, ici, de la période de l’admission temporaire de 6 mois, autorisée par les services de la Douane. Deux situations se...

Des influenceurs marocains impliqués dans des achats immobiliers illégaux à l’étranger

L’Office des changes a découvert que des influenceurs et créateurs de contenu sur Internet ont des propriétés non déclarées à l’étranger et violent les textes régissant le change.