Recherche

Sous Trump, les médecins musulmans ont difficilement accès au rêve américain

© Copyright : DR

9 juillet 2020 - 06h00 - Monde

Une étude a révélé que les médecins musulmans se font de plus en plus rares aux États-Unis. Depuis 2016, le nombre de diplômés d’écoles de médecine de pays à majorité musulmane et venant aux États-Unis pour devenir médecins a baissé et s’est creusé davantage depuis que Donald Trump a été élu président.

L’étude s’est uniquement focalisée sur «  des diplômés ayant fini leurs études de médecine dans un pays autre que les États-Unis, et qui demandent une certification américaine  ». De 2009 à 2015, cette enquête publiée dans la revue Jama, a montré que «  le nombre annuel de demandes de certifications avait augmenté pour atteindre 4244 en 2015. Mais à partir de 2016, il a commencé par diminuer, au point de devenir préoccupant en 2018, indique l’AFP.

Le vice-président de la commission responsable du processus de certification, John Boulet, auteur principal de l’étude, pense que la baisse est causée par «  la fermeture partielle des frontières à certains pays en 2017.« Même la perception d’une interdiction migratoire peut affecter qui se lance dans la procédure de certification », a t-il déclaré.

Avant 2016, le nombre de médecins musulmans représentait le quart des médecins pratiquant aux États-Unis et arrivait largement à combler le manque. Mais aujourd’hui, le manque est criard, au point où un rapport a estimé le manque de docteurs à 122 000 d’ici 2032, précise la même source.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact