Soutien à la Palestine : l’imam Adil Charkaoui dans le viseur du gouvernement canadien

8 novembre 2023 - 15h00 - Monde - Ecrit par : S.A

L’imam de Montréal Adil Charkaoui, d’origine marocaine, s’est mis à dos le chef du gouvernement du Québec, ainsi que des hommes politiques du pays après avoir soutenu la Palestine.

« Dieu, charge-toi des sionistes agresseurs », a déclaré l’imam Adil Charkaoui d’une manifestation en soutien à la Palestine le 28 octobre au centre-ville de Montréal selon une traduction obtenue par La Presse canadienne. Ô Dieu, assure-toi de n’en laisser aucun. » De quoi susciter de vives réactions de la part du Premier ministre du Québec François Legault. Il s’agit d’une « incitation à la haine, à la violence », a-t-il condamné en conférence de presse mardi, appelant les forces de l’ordre à faire leur travail. « Je compte sur les policiers pour faire leur travail bien, il faut qu’ils fassent leur travail. Ce n’est pas à moi de leur dire comment faire leur travail, mais inciter à la violence, ce n’est pas permis ».

À lire : Messages sur la Palestine : 8 mois de prison pour l’imam de Beaucaire

Des élus ont également réagi aux propos de l’imam de Montréal. « C’est un pyromane dans notre société, a commenté le député Haroun Bouazzi mardi matin. Plus largement, sur les questions de l’islamophobie, c’est quelqu’un qui met plus le feu que quoi que ce soit d’autre dans cette société. Alors, évidemment, je n’ai aucune sympathie pour ce personnage et ce qu’il dit. » « Jamais, au Québec, on ne devrait accepter qu’on puisse inciter publiquement à la haine envers d’autres personnes, a fustigé le chef péquiste Paul St-Pierre Plamondon. Et donc, je demande aux autorités de faire un suivi là-dessus, dans la mesure où l’article 319 du Code criminel me semble assez clair ». Une déclaration « totalement inacceptable », juge pour sa part le chef intérimaire libéral, Marc Tanguay, qui demande aux autorités de « voir s’il y a matière à donner des suites judiciaires. »

À lire :Yassin El Himer, Imam de Beaucaire, arrêté après un message sur la Palestine

Adil Charkaoui a immigré au Canada en 1995. Soupçonné d’être un terroriste, un membre de Al-Qaida, il avait été arrêté en 2003 en vertu du système de certificat de sécurité du Canada. Le Canadien d’origine marocaine a toujours nié des liens avec le terrorisme, mais son pays d’adoption affirmait qu’il s’est entraîné dans les camps en Afghanistan où il aurait rencontré des dirigeants d’Al-Qaida Il sera surveillé pendant neuf ans, sans qu’aucune accusation ne soit déposée.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Canada - Israël - Adil Cherkaoui - Palestine

Aller plus loin

L’influenceuse Warda jugée après « sa blague » sur un bébé israélien dans un four

L’influenceuse Warda A., au cœur d’une controverse liée à sa vidéo ironique sur la prétendue mort d’un bébé israélien dans un four lors des attaques du Hamas en octobre, a été...

Le joueur marocain Ilias Akhomach dit non à l’hommage à Israël

Lors du match de football à Chypre entre le Maccabi Haifa et le Villarreal, qui s’est joué à huis clos et sous de strictes mesures de sécurité en raison des tensions entre...

Soutien à la Palestine : Polémique en Belgique après les propos de Fouad Ahidar

Le député bruxellois et président de la Commission communautaire flamande, Fouad Ahidar, a présenté ses excuses suite à des déclarations polémiques relatives au conflit...

Voulant venger la mort des Palestiniens, un Marocain expulsé d’Italie (vidéo)

Alors qu’il voulait venger la mort de Palestiniens alors que le conflit entre Israël et le mouvement du Hamas s’intensifie, un Marocain a été expulsé par les autorités...

Ces articles devraient vous intéresser :