Mort d’Adil Dghoughi : la famille dénonce un racisme judiciaire

8 novembre 2023 - 12h00 - Monde - Ecrit par : S.A

La famille d’Adil Dghoughi, un Marocain de 31 ans, tué par balles par Terry Turner, au Sud d’Austin, au Texas, le 11 octobre 2021, exprime sa déception. Elle dénonce un procès teinté de racisme.

Des larmes de déception. Jeudi, Terry Turner, 67 ans, est reconnu coupable d’homicide involontaire, mais pas de meurtre. Le lendemain, un jury du comté de Caldwell a condamné le sexagénaire à une peine de dix ans avec sursis (un mélange de mise à l’épreuve et d’emprisonnement) au lieu des deux à vingt ans derrière les barreaux qu’il aurait pu prononcer, fait savoir The Austin Chronicle. Le juge du comté de Caldwell, Chris Schneider, déterminera dans les semaines à venir la part de la peine avec sursis que Turner devra purger dans le cadre d’une mise à l’épreuve. Turner a également écopé d’une amende de 10 000 dollars. La mère d’Adil, Fatiha Haouass, et son frère, Othmane Dghoughi, se sont pris dans les bras et ont fondu en larmes à l’extérieur du palais de justice du comté de Caldwell après l’énoncé du verdict. « Nous ne sommes pas choqués, pour être honnête avec vous, a déclaré Othmane, frère d’Adil. Turner a tué mon frère de sang-froid et ils n’ont pas voulu l’arrêter, même s’ils savaient, preuves à l’appui, que mon frère n’avait pas d’arme. Nous ne nous attendions donc pas à grand-chose, car cet endroit est corrompu ».

À lire :États-Unis : ouverture du procès du tueur d’Adil Dghoughi

Adil Dghoughi a été tué le 11 octobre 2021 après s’être garé dans l’allée de Turner à l’extérieur de la petite ville de Martindale, juste à l’est de San Marcos, à 3h30 du matin. Selon la police, le sexagénaire avait tiré sur le trentenaire alors qu’il reculait hors de l’allée vers 3h40 le 11 octobre près de la résidence de Turner à Martindale. Arrêté dix jours après la fusillade, il sera libéré après avoir versé une caution fixée à 150 000 dollars. À la barre, Turner a déclaré qu’il s’était réveillé pour aller aux toilettes cette nuit-là, qu’il avait vu la voiture de Dghoughi, qu’il avait pris un pistolet et qu’il était sorti pour affronter le conducteur. Il a expliqué que le Marocain a accéléré en marche arrière et a fait demi-tour dans la rue et qu’il s’était approché de la vitre du côté du conducteur et avait tiré une balle à travers celle-ci, dans le cerveau de Dghoughi. Il avait confié aux enquêteurs qu’il avait vu une arme pointée sur lui avant de tirer alors qu’aucune arme n’a été retrouvée sur les lieux.

À lire :Texas : plainte contre le tueur d’Adil Dghoughi

Selon Othmane, ce n’est que grâce à ses demandes aux médias et à celles de la petite amie de la victime, Sarah Todd, que des poursuites ont été engagées. « J’ai dû me battre depuis le premier jour », a-t-il déclaré. Il ajoutera : « Lorsque mon frère était à l’hôpital, je n’ai pas eu le temps de passer du temps à ses côtés. Pourquoi ? Parce que j’ai dû me battre pour faire ce que les tribunaux auraient dû faire, pour que [Turner] soit inculpé et mis en prison. J’ai dû aller le dénoncer aux médias. La seule raison pour laquelle cela a été fait, c’est qu’il y avait beaucoup de pression. Ils ne l’auraient jamais inculpé. » Les membres du groupe de justice sociale Mano Amiga abondent dans le même sens que Othmane. « Le privilège blanc a prévalu, a déclaré Sam Benavides, l’un des dirigeants du groupe. C’est douloureusement évident. Il est présent depuis le début, tout au long du processus ».

À lire :Texas : le tueur d’Adil Dghoughi inculpé

Othmane exprime aussi des regrets. Il avait juré qu’il ne se rendrait pas sur la tombe de son frère tant qu’il n’aurait pas obtenu justice pour lui. « J’ai été fort, mais pas assez, et je demande pardon à mon frère parce que j’aurais dû faire mieux », a-t-il déclaré. « Non », lui dira sa mère Fatiha. « Mais je ne peux pas me battre avec tout le comté. Je ne peux pas me battre avec tout le système corrompu d’ici. Je demande pardon à mon frère et c’est tout », a-t-il ajouté.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Racisme - Procès - Homicide - Texas - Vidéos - MRE

Aller plus loin

Texas : le tueur d’Adil Dghoughi inculpé

Terry Turner, 65 ans, a été inculpé du meurtre d’Adil Dghoughi, un Marocain de 31 ans, tué par balles au Sud d’Austin, au Texas, le 11 octobre dernier.

Accusé d’être pro-Palestinienne, une famille marocaine harcelée aux Pays-Bas

Une famille maroco-néerlandaise a été contrainte de quitter leur maison à Urk après avoir subi des menaces et des attaques pendant plus d’un mois et demi, notamment des pierres...

États-Unis : la famille du Marocain tué au Texas réclame justice

Quelques jours après le meurtre d’Adil Dghoughi, un Marocain de 31 ans, tué au Sud d’Austin, au Texas, le 11 octobre dernier, sa famille dit avoir reçu très peu d’informations...

Homicide d’Adil Dghoughi : Six mois de prison pour le meurtrier, la famille en colère

L’annonce du verdict a déclenché la colère et l’indignation de la famille d’Adil Dghoughi, un Marocain de 31 ans, tué par balles par Terry Turner, au Sud d’Austin, au Texas, le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Importation de devises par les Marocains résidant à l’étranger : Ce qu’il faut savoir

Pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’importation de devises au Maroc nécessite certaines formalités essentielles qu’il faut absolument connaître. Que vous rentriez avec des devises sous forme de billets de banque ou d’instruments...

Transferts de fonds des MRE : un record et une bouffée d’air pour le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent fortement à l’économie marocaine à travers les transferts de fonds qui vont crescendo ces dernières années. Ces flux sont passés de 22,96 milliards de dirhams en 2000 à 93,67 milliards en 2021.

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

La force économique des MRE se reflète à la Bourse de Casablanca

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) et les investisseurs étrangers détiennent à, eux seuls, plus du quart de la capitalisation boursière de la Bourse des valeurs de Casablanca (BVC).

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Douane marocaine : voici le guide des MRE 2023 (à télécharger)

L’Administration des Douanes et impôts indirects a récemment dévoilé son nouveau guide dédié aux Marocains résidant à l’étranger.

Deux pertes dans la famille d’Omar Achadoud : décès soudain du footballeur et de son père

Le footballeur Omar Achadoud est décédé subitement dans son sommeil samedi dernier. Ce triste événement a été suivi par une autre perte douloureuse pour la famille trois jours plus tard, le décès de son père, Mbark, selon la mosquée de Houthalen...

Evincée, Salima Belabbas retrouve sa place sur RTL

Écartée de la présentation du JT de 19h sur RTL en janvier, Salima Belabbas revient en force en tant qu’animatrice de deux émissions phares de la chaîne privée.

Entre droits des MRE et échange de renseignements fiscaux : le dilemme du gouvernement marocain

Le gouvernement d’Akhannouch revient sur les deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Par la voix de son porte-parole, Mustapha Baïtas, il rassure une fois de plus les MRE.