Un trafiquant de drogue d’origine marocaine tué à Cancun ?

15 décembre 2023 - 20h30 - Monde - Ecrit par : S.A

Un trafiquant de drogue qui aurait des origines marocaines lié aux Hells Angels, l’organisation criminelle la plus puissante au Québec, qui contrôle 85 à 90 % du territoire québécois, a été tué dans un gymnase de la Marina Puerto Cancún Plaza.

Un meurtre sur fond de représailles ? Alors qu’il s’entraînait dans le club de fitness haut de gamme Total Sport à Cancun, propriété du célèbre promoteur de boxe Jose “Pepe” Gomez, Samy Tamouro, 37 ans, connu au Canada sous le nom de « Blue » a reçu une balle à l’arrière de la tête. Il serait le copropriétaire de ce gymnase, qui se trouve à l’intérieur du complexe Centro Comercial Marina. Les ambulanciers l’ont emmené à l’hôpital. Faute de salle d’opération, ils ont décidé de le transporter dans un autre hôpital. Il a succombé à ses blessures avant son admission à l’hôpital IMSS de l’avenue Cobá. Il ressort des témoignages recueillis sur place que cette attaque à l’arme à feu avait été perpétrée par un seul individu, peut-être un mineur, qui s’est enfui laissant tomber son arme et un sac. Après la commission de son forfait, il est monté à l’arrière d’une moto qui s’était garée quelques secondes auparavant.

À lire : De retour du Maroc, un trafiquant de drogue en cavale arrêté à Dubaï

Sur X (ex-Twitter), le bureau du procureur général de l’État de Quintana Roo a annoncé avoir « ouvert une enquête après les événements survenus dans un centre commercial de la municipalité de Benito Juárez, qui ont entraîné la mort d’un étranger comme à la suite d’une agression avec une arme à feu. » L’enquête préliminaire révèle que la victime « avait un casier judiciaire au Canada, où elle a été reconnue coupable des crimes de gangstérisme et de possession d’argent d’origine illicite. » Selon la police québécoise, les liens du trentenaire avec le tueur à gages devenu informateur Frédérik Silva seraient à l’origine de cet assassinat. Récemment, l’ancien enquêteur du crime organisé Eric Vecchio a rapporté qu’une éventuelle purge des complices de Silva pourrait avoir lieu.

À lire : De trader à trafiquant de drogue : le parcours controversé de Chouaib Jhouri

« C’est sûr qu’avec les révélations de Frédérick Silva et la concordance des forces de l’ordre qui vont suivre, il y a beaucoup de personnes qui vont être des témoins embarrassants. On peut penser que certains de ces témoins gênants pourraient disparaître », estime-t-il. Samy aurait aidé Silva à se cacher pendant deux ans alors qu’il figurait sur la liste des personnes les plus recherchées au Canada. En février 2019, il a été arrêté puis inculpé de deux chefs de meurtre. Depuis l’été 2022, Frédérick coopère avec la justice canadienne et fournirait des informations sur plus de 30 meurtres au Québec. Samy serait membre d’un groupe de la pègre montréalaise qui coordonnait des contrats de meurtre aux côtés de Silva et Gregory Woolley, ainsi que d’autres personnalités.

À lire : Colère aux Pays-Bas après la libération par Dubaï d’un trafiquant de drogue marocain

L’ordre de tuer Samy serait venu du Québec, rapportent Radio Canada et Nation World News. Plusieurs médias ont rapporté qu’il était un Israélien, qui avait purgé une peine en Europe pour fraude fiscale, tandis qu’un autre site a affirmé qu’il était d’origine marocaine. Le trentenaire serait lié aux Hells Angels, l’organisation la plus criminelle au Canada. Il était également proche du chef de gang Jean-Philippe Célestin et de Sébastien Giroux assassiné à Montréal en mai 2022. Il serait impliqué dans l’importation de cocaïne du Mexique vers le Canada.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Israël - Québec - Criminalité - Trafic

Aller plus loin

Un Marocain vivant en Espagne arrêté pour trafic de drogue à Sebta

Une importante quantité de drogue a été découverte samedi soir par les agents de douanes au post-frontière de Bab Sebta. Un homme a été arrêté. Il s’agit d’un Marocain résidant...

De trader à trafiquant de drogue : le parcours controversé de Chouaib Jhouri

Chouaib Jhouri a été arrêté en mars dernier après la découverte de 475 kilos de cannabis à son domicile à Beauvais. Candidat aux dernières élections municipales de Beauvais, le...

Les révélations du trafiquant de drogue arrêté à Tétouan

Le baron de la drogue arrêté à Tétouan par les services de la police judiciaire dans les encablures d’un célèbre restaurant situé non loin de l’aéroport de la ville a livré des...

Maroc : première nuit en prison pour deux hauts responsables

Deux personnalités marocaines, soupçonnées d’être liées à un baron de la drogue au Sahara, ont passé leur première nuit à la prison d’Oukacha à Casablanca.

Ces articles devraient vous intéresser :

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.