Yousef Mohamed Lehrech : de l’évasion à l’arrestation

26 janvier 2024 - 08h00 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

Yousef Mohamed Lehrech, a été arrêté dans une gare de Leipzig, en Allemagne. Le jeune homme d’origine marocaine et décrit comme extrêmement dangereux s’était évadé il y a mois de la prison d’Alcalá Meco à Madrid.

La Police a révélé que ses enquêteurs, travaillant avec le Réseau Européen des Équipes de Recherche Active de Fugitifs (ENFAST), avaient suivi sa trace jusqu’en Allemagne. El Pastilla s’était échappé le 23 décembre, alors qu’il était en détention provisoire pour deux meurtres. Ce jour-là, il avait profité d’une visite de ses proches, lors d’une période de forte affluence due aux fêtes de Noël, pour s’évader.

Bien qu’étant considéré comme un prisonnier à haut risque et nécessitant une surveillance accrue, Yousef Mohamed Lehrech était placé dans un module pour jeunes où les détenus doivent suivre des activités et respecter certaines règles de conduite. Suite à son évasion, le Ministère de l’Intérieur a lancé une procédure disciplinaire contre plusieurs fonctionnaires. Lehrech était emprisonné en attendant son procès pour l’assassinat présumé d’un des chefs du trafic de drogue de Ceuta, Nayim K.A., alias Tayena, tué par balle le 12 avril 2023 à Los Barrios (Cadix). Peu après ce meurtre, El Pastilla avait été arrêté comme suspect principal. Il faisait également l’objet d’une autre enquête pour l’assassinat accidentel d’un jeune homme à Algésiras, qu’il aurait confondu avec une autre personne.

A lire : Un Marocain « extrêmement dangereux » recherché dans toute l’Espagne

La fuite d’El Pastilla de la prison a été rendue possible par plusieurs failles dans les protocoles de sécurité. Arrivé à Alcalá Meco le 3 décembre depuis le centre de Botafuegos à Algeciras, il avait reçu la visite de quatre membres de sa famille dans les parloirs. Pendant l’attente d’un rendez-vous avec sa petite amie, El Pastilla a saisi l’opportunité de se mêler à un groupe de onze proches d’autres détenus en partance. Il s’est joint à eux sans éveiller les soupçons du fonctionnaire en charge, et aucun des proches présents n’a alerté les autorités, malgré leur surprise visible sur les caméras de surveillance.

Au point de contrôle du module, un autre fonctionnaire procédait à la restitution des pièces d’identité des visiteurs, une pratique courante pour contrôler les entrées et sorties. C’est à ce moment que “El Pastilla” a réussi à s’échapper par une porte de service latérale, sans que le fonctionnaire ne remarque sa manœuvre.

Sujets associés : Espagne - Allemagne - Prison - Evasion - Madrid

Aller plus loin

4 ans de prison requis contre Ashraf Sekkaki, « le roi de l’évasion »

Ashraf Sekkaki, 39 ans, est en prison au Maroc depuis plus de dix ans, après s’être évadé de la prison de Bruges en Belgique en 2009. Il est accusé de trafic illégal, de fraude,...

Ashraf Sekkaki, le roi de l’évasion, à nouveau condamné

En détention au Maroc, Ashraf Sekkaki vient d’être à nouveau condamné à quatre ans de prison par les autorités belges. Il lui est reproché d’avoir dirigé un gang dans la région...

Le Belgo-marocain Ibrahim Akhlal arrêté après son évasion en Guinée

Évadé de la prison de Conakry en Guinée il y a un mois, le braqueur belgo-marocain Ibrahim Akhlal, 27 ans, a été arrêté à la frontière de la Mauritanie avec le Maroc. La...

Une deuxième évasion pour le Belgo-marocain Ibrahim Akhlal

Le braqueur belge d’origine marocaine, Ibrahim Akhlal, fait encore parler de lui. Après s’être échappé de la prison de Saint-Gilles en mars 2020, le jeune homme de 27 ans,...

Ces articles devraient vous intéresser :