De trader à trafiquant de drogue : le parcours controversé de Chouaib Jhouri

25 avril 2023 - 10h40 - France - Ecrit par : P. A

Chouaib Jhouri a été arrêté en mars dernier après la découverte de 475 kilos de cannabis à son domicile à Beauvais. Candidat aux dernières élections municipales de Beauvais, le jeune homme d’origine marocaine n’a pourtant rien d’un trafiquant de drogue.

Elégant et éloquent, avec un parcours professionnel dans le monde de la finance en tant que trader à New York et en Suisse, Chouaib Jhouri est soupçonné de trafic de drogue. Il a été placé en détention le 13 mars 2023 après la découverte de 475 kg de cannabis, de deux armes automatiques et de gilets pare-balles à son domicile à Beauvais, fait savoir Le Courrier Picard.

Le jeune homme d’origine marocaine, qui a grandi entre Notre-Dame-du-Thil et la Soie Vauban, avait des démêlés judiciaires. Gérant du bar à chicha Le Dream’s installé rue du 27 juin, entre 2013 et 2017, il a été jugé devant le tribunal correctionnel de Beauvais en février 2017, après une découverte de stupéfiants lors d’une perquisition dans l’établissement. Son associé et lui ont été finalement relaxés.

À lire : En France, 20 % des saisies nationales de cannabis proviennent du Maroc

Pour ses proches, Chouaïb Jhouri, qui se présentait comme un golden boy, a été victime de mauvaises fréquentations. « Il a fait confiance à des gens et il s’est fait piéger », assure son frère. Le jeune homme est un sympathisant de longue date des Républicains et a participé en qualité de « simple militant » à la campagne des législatives d’Olivier Dassault en 2012.

Quatre ans plus tôt, il aurait déjà tenté d’entrer dans l’équipe municipale de Caroline Cayeux. « C’est un garçon très gentil, qui est malheureusement la caricature du gars de quartier qui a réussi », confie un élu. « C’est quelqu’un d’intelligent et de bien inséré. Avec en plus la qualité d’avoir une bonne analyse des choses et d’avoir un franc-parler », souligne Philippe Enjolras, élu d’opposition au sein de la municipalité de Beauvais.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Drogues - Trafic - Arrestation - MRE

Aller plus loin

Un trafiquant de drogue d’origine marocaine tué à Cancun ?

Un trafiquant de drogue qui aurait des origines marocaines lié aux Hells Angels, l’organisation criminelle la plus puissante au Québec, qui contrôle 85 à 90 % du territoire...

France : démantèlement d’un vaste réseau de trafic de cannabis marocain

Une opération de la police française a permis de démanteler un réseau de trafic de drogue en provenance du Maroc. En tout, 22 suspects ont été arrêtés, dont 7 mis en examen et...

Fin de cavale pour un grand trafiquant de drogue marocain

Visé par plusieurs mandats pour possession, trafic et distribution de drogues, émis contre lui par les services de la Gendarmerie royale et les services de sécurité de Ben...

Deux trafiquants de cannabis marocain arrêtés au péage de Saint-Arnoult-en-Yvelines

Les éléments de la brigade de recherche et d’intervention (BRI) de Versailles ont interpellé dans la nuit de jeudi à vendredi 27 mai deux hommes transportant 1,9 tonne de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un afflux de touristes et de MRE sans précédent

Quelque 1,3 million de touristes ont visité le Maroc en avril 2024, ce qui représente une hausse record de 17 % par rapport à la même période de 2023.

Marhaba 2023 (MRE) : un record dans les ports marocains

L’opération « Marhaba 2023 », visant à faciliter le passage des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a enregistré un flux record cette année, avec près de 2,84 millions de passagers et 642 000 véhicules ayant transité par les ports marocains entre le...

Marhaba 2023 : un centre d’accueil dédié aux Marocains de l’étranger inauguré à Rabat

Dans le cadre de l’opération Marhaba 2023, la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger a inauguré un centre d’accueil à Rabat.

Les Marocains résidant à l’étranger boostent l’économie grâce à leurs transferts de fonds

Selon l’Office des changes, les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une croissance significative de 16 % en mars 2023, pour atteindre près de 27,11 milliards de dirhams. Ce chiffre représente une hausse de 3,73...

Match Maroc-France : difficile pour les binationaux de faire un choix

La qualification du Maroc et de la France pour la demi-finale de la coupe du monde au Qatar est une joie pour les Franco-marocains. Certains parmi eux ont encore du mal à réaliser la surprenante ascension de l’équipe marocaine, véritable surprise de...

Football : la stratégie de la FRMF pour attirer les binationaux

La sélection marocaine de football est composée de plusieurs joueurs binationaux qui ont opté pour le Maroc au détriment de la Belgique, de l’Espagne, des Pays-Bas, de l’Italie et bien d’autres. Derrière ces choix parfois difficiles, se trouve un...

Maroc : les MRE font grimper les ventes immobilières

Les transactions immobilières sont en hausse au Maroc en ce début d’été, avec la forte demande des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et notamment en Europe, qui affluent vers le royaume pour y passer leurs vacances.

MRE et exportation de devises : ce que dit la douane

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) doivent être attentifs aux nouvelles dispositions réglementaires définies par le Guide de la douane 2023. Le document met l’accent sur l’exportation d’instruments ou de moyens de paiement en devises étrangères...

Importation de devises par les Marocains résidant à l’étranger : Ce qu’il faut savoir

Pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’importation de devises au Maroc nécessite certaines formalités essentielles qu’il faut absolument connaître. Que vous rentriez avec des devises sous forme de billets de banque ou d’instruments...

Le Maroc s’attend à un retour massif de MRE

Le Maroc règle les derniers détails pour l’accueil des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de l’Opération Marhaba 2024. Cette année, les préparatifs ont démarré plus tôt que prévu, la célébration de l’Aïd al-adha oblige.