Suspension des vols : des MRE expriment leur désarroi (vidéo)

27 novembre 2021 - 21h40 - France - Ecrit par : A.T

La décision du Maroc de suspendre ses vols en provenance et à destination de la France a rendu furieux des MRE, qui déplorent le timing et le manque de communication autour de la mesure. Quelques témoignages.

Depuis quelques jours les nouvelles sur le front du Covid-19 ne sont pas bonnes en France. Le pays enregistre une montée vertigineuse des cas de contaminations. Le nombre de nouveaux cas quotidiens a atteint mercredi 32 591 cas, soit le chiffre le plus élevé de ces sept derniers mois.

Face à cette nouvelle donne, le Maroc a décidé de se fermer pour protéger, dit-il, ses acquis en matière de gestion de la pandémie de la Covid-19, en annulant les vols et les liaisons maritimes de France.

Confrontés à ces décisions, plusieurs MRE, interrogés par africanews, ont exprimé leur profond désarroi. Pour Ahmed Benyachi, consultant dans le secteur médico-social en France, « il faut qu’ils prennent l’ensemble des mesures pour permettre aux Marocains et aux touristes étrangers de prendre leurs dispositions et c’est une décision unilatérale sans respect et de nous-même les Marocains résidents à l’étranger et des touristes étrangers, donc je tiens franchement à exprimer ma colère en direction du gouvernement marocain qui a pris une décision sans prendre en compte les réalités de nous autres. »

A lire : Aéroport de Marrakech : 120 vols à gérer avant dimanche, entre le Maroc et la France

Selon Rachid Landrichin, médecin marocain, suspendre les liaisons aériennes avec la France pouvait attendre. « Moi si j’étais à la place des décideurs, j’aurais pris des mesures restrictives au départ assez draconiennes, c’est-à-dire des tests, au lieu de 72 heures, j’exigerais des tests de 24 heures, j’exigerais un passe vaccinal en bonne et due forme avec une troisième dose, par exemple des mesures restrictives deux ou trois jours avant en préparation à une suspension de vols », a-t-il proposé.

Quant à Michelle, elle ne cache pas son dépit, car elle doit revoir ses plans. « Malheureusement, j’ai tout annulé pour repartir à cause du fait que le gouvernement marocain n’avertit pas bien à l’avance. Il devrait au moins donner 4 ou 5 jours, voire une semaine pour que les gens se préparen. Au pire, bloquer les vols qui arrivent de France parce que c’est dangereux, mais les gens qui partent d’ici, tant que la France les accepte, je ne vois pas où est le rapport. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Transport aérien - France - Vidéos - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Royal Air Maroc suspend tous ses vols

La compagnie aérienne Royal Air Maroc vient d’annoncer la suspension de tous les vols à compter de ce lundi 29 novembre 2021 et ce jusqu’au 13 décembre prochain.

Maroc : le rapatriement des Belges confié à TUI Fly

Les Belges en vacances au Maroc ont été également surpris par la décision prise par les autorités marocaines de suspendre toutes les liaisons aériennes fermeture de l’espace...

Aéroport de Marrakech : 120 vols à gérer avant dimanche, entre le Maroc et la France

C’est un remue-ménage à l’aéroport de Marrakech. Il faudra gérer 120 vols avant dimanche prochain à 23H59, l’heure à laquelle il n’y aura plus de vols entre le Maroc et la...

Message de Royal Air Maroc à ses voyageurs en France

La compagnie Royal air Maroc (RAM) offre à ses clients la possibilité de se faire rembourser leur billet ou de le changer suite à la suspension des vols de/vers la France.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Royal Air Maroc rêve grand

La compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a choisi d’aller plus loin. En témoignent ses nouvelles ambitions pour son activité long-courrier.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Maroc : plusieurs aéroports seront rénovés

Dans le cadre de son plan d’investissement dénommé Envol 2025, visant à accompagner l’essor du secteur touristique, l’Office national des aéroports (ONDA) va mobiliser un montant de 4 milliards de dirhams en 2023 pour soutenir la croissance de...

L’Espagne « fait un cadeau » au roi Mohammed VI

Le gouvernement de Pedro Sánchez s’active pour organiser une visite officielle au Maroc en vue de renforcer les liens diplomatiques entre les deux pays. Pour sa réussite, le président du gouvernement espagnol aurait accepté de faire un cadeau au roi...

Le Maroc va augmenter la capacité de plusieurs aéroports

Dans le cadre de son plan d’investissement dénommé Envol 2025, l’Office national des aéroports (ONDA) a lancé plusieurs projets pour soutenir la croissance de l’activité des aéroports de Marrakech, d’Agadir et de Tanger. À terme, ces travaux...

Maroc : construction de nouveaux terminaux pour plusieurs aéroports

Le conseil d’administration de l’Office national des aéroports (ONDA) s’est réuni en session ordinaire pour discuter du projet de construction de terminaux dans plusieurs aéroports du Maroc, afin de rationaliser les coûts d’exploitation pour l’ONDA et...

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.