Après le drame de Tanger, le gouvernement veut recruter 200 inspecteurs de travail

19 février 2021 - 23h40 - Maroc - Ecrit par : I.L

Face au manque d’inspecteurs de travail, pourtant réclamés par les syndicats, le ministère de l’Emploi vient de lancer le recrutement de près 200 agents. Cette initiative intervient quelques jours après le drame de Tanger.

À ce jour, le Maroc ne compte que 331 inspecteurs du travail répartis sur tout le territoire national. Ce chiffre est très loin des standards internationaux en la matière, rappelle Al Massae qui précise que le drame de Tanger a réveillé le gouvernement de sa léthargie. Le concours de recrutement est prévu le 11 avril et concerne les postes d’Inspecteur du travail de 3ᵉ grade (échelle 10) qui sont ouverts aux licenciés en sciences juridiques, en économie, en gestion ou en sciences sociales.

Quant aux Inspecteurs de 2ᵉ grade (échelle 11), disposant d’un diplôme de hautes études dans les mêmes domaines, ils sont également concernés. Selon le même quotidien, ce concours est réservé uniquement aux fonctionnaires des différentes administrations de l’État et des collectivités locales.

Dans un Tweet sur son compte, le Chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, a précisé que cette décision entre dans le cadre du renforcement de la protection sociale des travailleurs et de l’application des dispositions du droit du travail. Si le rôle de l’Inspection du travail a été pointé du doigt après ce tragique événement, cette initiative est salutaire, car elle permettra de ne plus déplorer ces drames qui affectent de nombreuses familles marocaines.

Lundi 8 février, 28 ouvriers d’un atelier de textile de Tanger sont décédés suite aux inondations provoquées par les fortes pluies survenues dans les sous-sols d’une villa située dans le quartier Hay Ennasr à Tanger.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Emploi - Saâdeddine El Othmani

Aller plus loin

Tragédie de Tanger : nouveau cri de détresse des familles endeuillées

Les familles endeuillées de la tragédie de Tanger qui a fait 29 morts sont sorties une fois encore du silence. Cinq mois après le drame, elles dénoncent le mutisme du...

Nouvelles révélations sur le drame de l’atelier textile de Tanger

Les enquêtes diligentées pour comprendre les circonstances du drame qui a tué 24 employés d’un atelier de textile clandestin révèle chaque jour des faits qui incriminent...

Maroc : la réforme du code de travail divise patronat et syndicalistes

La réforme du Code du travail est sur la table des négociations entre le patronat et les syndicalistes au Maroc. La bataille s’annonce intense, puisque les syndicats appellent à...

Maroc : le torchon brûle entre les inspecteurs du travail et le ministre Mohamed Amekraz

Au Maroc, les inspecteurs du travail ont entamé une grève le 4 novembre qui va se poursuivre jusqu’au 20 novembre. Ils reprochent au ministre de l’Emploi, Mohamed Amekraz de «...

Ces articles devraient vous intéresser :

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

La stratégie du Maroc pour s’imposer dans la sous-traitance aéronautique

Depuis 25 ans, le Maroc travaille à s’imposer dans la sous-traitance aéronautique mondiale. Quelle stratégie a-t-il défini pour atteindre son objectif ?

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Auto-entrepreneur au Maroc : voici le guide fiscal 2024 (pdf)

La Direction générale des impôts (DGI) vient de publier un guide sur le régime fiscal de l’autoentrepreneur. Un document qui reprécise les conditions d’obtention de ce statut ainsi que les avantages fiscaux y afférents.

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

Une lettre particulière d’Amine et de Yasmine à Emmanuel Macron

Dans une correspondance, Amine et Yasmine, deux enfants de huit ans expriment des inquiétudes quant à l’avenir de Casino Saint-Étienne où travaillent leurs parents et demandent au président de la République française Emmanuel Macron de sauver le groupe.

Maroc : Trop de centres commerciaux ?

Au Maroc, la multiplication des malls soulève des inquiétudes. Les fermetures de plusieurs franchises enregistrées ces derniers temps amènent à s’interroger sur la viabilité de ce modèle commercial.

Statut d’auto-entrepreneur au Maroc : après l’euphorie, le flop ?

Lancé en 2015, le statut auto-entrepreneurs semble ne plus être une solution à l’informel et au chômage. Le bilan en est la parfaite illustration.

Royal Air Maroc recrute

Royal Air Maroc (RAM) a lancé via sa filiale Atlas multi services (AMS), une opération de recrutement de personnel navigant commercial au Maroc. Le dernier délai de l’appel à candidatures est fixé au 1ᵉʳ décembre prochain.

Spirit Aerosystems renforce ses effectifs marocains

Après une pause en 2021, les recrutements ont repris au Maroc chez l’Américain Spirit Aerosystems, leader mondial de la fabrication des aérostructures pour l’aviation civile et militaire. Déjà de dizaines de personnes recrutées.