Maroc : Victime de son succès, le téléphone anti-corruption ne répond plus

8 septembre 2015 - 20h45 - Ecrit par : J.L

Le numéro vert mis en place par le ministère de la Justice et des Libertés pour dénoncer la corruption est en panne en raison, semble-t-il, d’un grand nombre d’appels.

La ligne est toujours occupée en raison du grand nombre de plaintes qui ont coïncidé avec la période des élections communales du 4 septembre, expliquent certaines sources au quotidien Akhbar Al Yaoum.

Une source du ministère affirme que la ligne anti-corruption fonctionne très bien. Les responsables ont même installé un standard pour pouvoir diriger les centaines d’appels reçus chaque jour vers les téléphones portables de trois magistrats, qui se chargent ensuite du traitement des plaintes.

Mais il existe un problème technique dû au nombre toujours croissant des appels. "Nous allons faire appel à des compétences extérieures pour régler cela", explique le responsable, affirmant que de nombreux appels reçus ne sont pas sérieux.

Tags : Corruption - Elections - Ministère de la Justice et des Libertés

Aller plus loin

Corruption au Maroc : 217 arrestations en flagrant délit

À la mi-mai, environ 67 000 appels ont été reçus sur la ligne téléphonique consacrée à la dénonciation d’actes de corruption au Maroc, selon Ghita Mezzour, ministre déléguée auprès du...

Maroc : ce que prévoit le gouvernement contre la corruption

A son arrivée à la tête du gouvernement, Abdelilah Benkirane avait mis dans ses priorités la lutte contre la corruption. Trois ans plus tard, il reconnaît lui même qu’il a échoué à...

Corruption : Un président de commune piégé alors qu’il recevait 5000 dirhams

Le président de la commune de Toulal dans la région de Meknès a été arrêté dimanche en flagrant délit de corruption, alors qu’il recevait de l’argent d’un...

Corruption : Un entrepreneur MRE piège un élu à Meknès

Le président d’une commune rurale de la région de Taounate, à 80 km au sud de Fès, a été arrêté en flagrant délit de corruption lundi par la police judiciaire de Meknès, alors qu’il...

Nous vous recommandons

Un Franco-marocain veut investir dans l’immobilier au Portugal (240 appartements)

Lahoucine Aourik, homme d’affaires Franco-marocain compte investir dans un grand projet immobilier dont Kronos Homes, un promoteur immobilier espagnol, est l’initiateur.

Mohammed VI : le Sahara « n’est pas à négocier »

Le roi Mohammed VI a affirmé, lors de son discours à l’occasion de l’anniversaire de la « Marche verte », que le Sahara ne fera jamais l’objet d’une quelconque négociation.

France : du cannabis marocain dans des tomates cerises

Les policiers français ont intercepté dans le Centre de la France un camion transportant plus de 200 kilos de résine de cannabis marocain dissimulés dans des tomates cerises à destination du Royaume-Uni. La marchandise a été saisie et cinq personnes ont...

Maroc : les professionnels du tourisme réclament la suppression du test PCR

Afin de relancer l’activité touristique, en berne depuis de nombreux mois, les professionnels réclament l’allégement des conditions d’accès au Maroc et surtout la fin du test PCR pour les arrivées par voie...

Drogue à Marseille : un policier demande de faire pression sur le Maroc

Un enquêteur de la brigade des stups affirme que le cannabis commercialisé à Marseille vient du Maroc. Il préconise que la guerre contre les trafics de drogue soit livrée « à la source ».

Recrudescence du Covid-19 au Maroc : les craintes d’un expert

La situation épidémiologique est de plus en plus inquiétante au Maroc. Aujourd’hui, seuls la campagne de vaccination anti-Covid et le respect des mesures de précautions peuvent inverser la tendance.

Crise Maroc-Espagne : Brahim Ghali « regrette profondément »

Le leader du Front Polisario, Brahim Ghali, dit regretter « profondément » la crise générée par son entrée en Espagne en avril dernier pour des raisons sanitaires. Il dénonce une « instrumentalisation politique » de la situation par le...

L’Espagne veut empêcher la guerre entre le Maroc et l’Algérie

Après les déclarations du président Tebboune, accusant le Maroc d’être à l’origine de l’attaque survenue dans le Sahara, l’Espagne a affirmé suivre le dossier de près et travailler à une désescalade entre « ses deux partenaires stratégiques...

La France refuse le visa à des médecins marocains

Des médecins marocains se sont vus refuser un visa d’entrée en France, alors qu’ils devaient participer à une activité scientifique tenue du 7 au 9 mai à Paris.

Tensions Maroc-Algérie : réaction de Saâdeddine El Othmani

Le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani dit « regretter profondément » la décision de l’Algérie de rompre ses relations avec le Maroc. Toutefois, il affiche un certain optimisme concernant un retour à la normale des relations entre les deux...