Recherche

Maroc : ce que prévoit le gouvernement contre la corruption

© Copyright : DR

2 juin 2015 - 12h34 - Société

A son arrivée à la tête du gouvernement, Abdelilah Benkirane avait mis dans ses priorités la lutte contre la corruption. Trois ans plus tard, il reconnaît lui même qu’il a échoué à combattre ce mal qui ronge des pans entiers de la société marocaine.

Mais le Chef du gouvernement n’a pas dit son dernier mot puisqu’il a chargé un cabinet international d’élaborer un -énième- plan de lutte contre la corruption qui court sur une période de 10 ans.

C’est le cabinet PricewaterhouseCoopers (PwC) qui a été chargé de trouver des solutions à la problématique de la corruption au Maroc, rapporte le site Panorapost. Plusieurs objectifs lui ont été assignés, principalement la restauration de la confiance des Marocains en ciblant la qualité de vie et la moralisation de la vile publique. Un effort particulier sera consacré à l’économie et à la confiance des investisseurs étrangers.

Sur les dix prochaines années, le cabinet recommande de débloquer environ 3,5 milliards de dirhams pour différents secteurs touchés par la corruption. Voici ce que propose le cabinet :

  •  Pour réduire au maximum l’impunité, il est recommandé de voter de nouveaux textes législatifs qui préciseront les mesures contre les personnes coupables de corruption.
  •  Mise en place d’un dispositif de plaintes et plateformes de dénonciation avec toujours des critères précis et compréhensibles.
  •  Mesures pour le suivi des décisions de justice pour s’assurer de leur exécution.
  •  Traque systématique des fonds déposés à l’étranger ainsi que la conception d’une politique de rapatriement de ces fonds.
  •  Une politique fiscale efficiente et un programme de diagnostic de mode de gestion des fonds publics.
  • Bladi.net

    Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact