Anderlecht : témoignage accablant d’une inspectrice de police dans l’affaire Adil

19 mai 2023 - 16h30 - Belgique - Ecrit par : S.A

Une inspectrice de police membre de la Zone de Police Midi a fait des révélations sur l’un des trois policiers inculpés d’homicide involontaire dans l’affaire Adil, jeune homme de 19 ans mort percuté par une voiture de police à Anderlecht.

L’un des trois policiers mis en cause dans l’affaire d’Adil est accusé de racisme par plusieurs de ses collègues. C’est ce qui ressort du témoignage d’une inspectrice de police membre de la Zone de Police Midi dans laquelle travaillent les trois accusés. Elle est entendue par la juge d’instruction dans le cadre d’un autre dossier. « L’inspecteur principal a tenu des propos racistes par rapport au jeune Adil. Il m’est également revenu de ses hommes que ce dernier se vantait d’en avoir sorti un de la rue par rapport à la mort du jeune Adil. Il se serait également vanté d’avoir déjà tué », a-t-elle déclaré. Selon elle, les auteurs de ces propos sont les « trois quarts des hommes » de la zone de police Midi, mais aussi une « grande partie des policiers du commissariat ».

À lire : Mort d’Adil : le procès des émeutes à Anderlecht continue

La policière a également fourni un rapport administratif accablant pour le policier en question. Les collègues de celui-ci ont d’ailleurs adressé ce rapport au directeur opérationnel de la Zone Police Midi, ainsi qu’au chef de corps Jurgen De Landsheer. « L’inspecteur principal se montre dégradant et démotivant à l’encontre de nouveaux collègues débutant leur carrière. Ces derniers se sentent écrasés, évincés et sans aucune utilité depuis leur arrivée au sein de notre équipe, et ce, à cause de la pression qu’effectue le policier : menaces de note de fonctionnement non justifiées, menace de déplacement dans une autre équipe et/ou service », rapporte la RTBF.

À lire :Mort d’Adil à Anderlecht : une enquête remet en cause la version de la police

Les collègues du policier l’accusent également de racisme et de sexisme à l’encontre des membres de son équipe et de la population. « Plusieurs remarques ou insultes racistes ont été proférées à l’encontre d’inspecteurs de police d’origine étrangère. Nous citons, et veuillez-nous en excuser, des termes comme bougn*, bouns, vous encu* des chèvres dans vos pays d’origine, je ne comprends pas que vous ne mangiez pas de porc. Des faits « graves pouvant faire l’objet de poursuites judiciaires », rapporte Le Soir. Jurgen De Landsheer, le chef de zone, contacté par la RTBF assure que suite à la réception de ce rapport que « l’intéressé aurait été convoqué et placé dans un autre service en février 2023 et n’a plus posé de problèmes depuis. »

À lire :Décès d’Adil à Anderlecht : des individus menacent de mort des policiers

Mardi, ces nouveaux éléments ont poussé la chambre du conseil de Bruxelles à reporter à septembre les plaidoiries dans le dossier relatif au décès d’Adil.

Sujets associés : Belgique - Anderlecht - Homicide

Aller plus loin

Décès d’Adil à Anderlecht : des individus menacent de mort des policiers

Les deux policiers de la brigade anticriminalité (BAC) et les deux autres qui circulaient dans la Toyota Yaris banalisée que le scooter d’Adil aurait percuté, sont menacés de mort.

Racisme dans la police de Bruxelles : l’affaire Adil Charrot pousse à l’action

Le témoignage accablant d’une inspectrice de police dans l’affaire Adil Charrot, un jeune homme de 19 ans, décédé à Anderlecht en avril 2020 après une course-poursuite avec la...

Mort d’Adil : le procès des émeutes à Anderlecht continue

Ouvert lundi, le procès des émeutes qui ont éclaté dans le quartier Cureghem, commune bruxelloise d’Anderlecht après la mort d’Adil, un jeune homme de 19 ans dans une...

L’affaire Adil : un report à janvier suite à des révélations

L’affaire Adil, du nom du jeune homme d’Anderlecht décédé après avoir été percuté par une voiture de police en avril 2020, a été renvoyée au 9 janvier prochain, après l’audience...

Ces articles devraient vous intéresser :

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.