Témoignage de la famille de l’adolescent marocain tué après le match Maroc-France

16 décembre 2022 - 14h00 - France - Ecrit par : S.A

La mort d’Aymen, adolescent de 14 ans percuté mercredi soir, rue de Barcelone, cité de la Mosson, après le match Maroc-France a semé la consternation dans sa famille mais aussi dans la communauté des Franco-marocains de Montpellier. Le président de la mosquée Averroès déplore qu’on puisse « en arriver là pour du foot ».

« Les gens ont les nerfs », lâche Bachir, l’un des oncles d’Aymen auprès de Midi Libre. « C’est malheureux d’en arriver là pour du foot. Ce match, c’était une joie pour nous. Là, on se sent attaqués », déplore Lhoussine Tahri, le président de la mosquée Averroès. Jeudi, Lemnouar, le père d’Aymen a reçu dans l’appartement familial de Celleneuve la visite ses amis, des professeurs, des collègues dans l’appartement familial de Celleneuve venus apporter leur soutien, dire l’estime et l’affection portées à l’élève de 4ᵉ au collège des Escholiers de la Mosson et sa famille. « Il était aimé, tout le monde l’appréciait à La Paillade et à Celleneuve. Il était serviable, venait souvent aider ma mère à porter des sacs. Jeudi matin, mon père qui revenait du Maroc, l’a pris dans ses bras pour lui dire qu’il lui avait manqué », témoigne Jibril, son cousin.

À lire : En Italie, un Marocain meurt percuté par un camion

Témoin des faits, il raconte que la victime avait la tête par terre et bougeait seulement la jambe après avoir été renversé par une voiture folle. « Ensuite, à l’hôpital, quand j’ai appris qu’il était décédé, je suis tombé dans les pommes », poursuit-il. Azeddin, un proche, qualifie les faits d’ « acte terroriste ». « Moi, si on m’arrache une écharpe, je ne vais pas tuer avec un couteau. Mais une voiture, c’est une arme, il n’a pas réfléchi mais c’était préparé, son truc. Il y a eu une victime, mais il aurait pu y en avoir trois ou quatre. Pour moi, c’était un acte terroriste ». A l’en croire, plusieurs provocations avaient précédé les faits, notamment la sortie d’un « calibre à blanc ». « Ils cherchaient la petite bête. Ils roulaient à vive allure rue de Saragosse et se sont engagés vers les commerces. J’avais l’impression que le conducteur n’était pas dans son état normal », renchérit Bachir.

À lire : Sebta : un Marocain meurt écrasé par un camion

La famille d’Aymen ne demande qu’une chose : justice pour l’adolescent. « Ce qu’on veut, c’est que justice soit faite, que le coupable soit mis en prison, purge sa peine et souffre, réclame Said, le grand frère de la victime. C’est un meurtre pour un bout de tissu bleu-blanc-rouge pour un simple drapeau. Pour faire ça, on ne peut pas être dans un état stable mais ce qu’on veut, c’est l’apaisement ». Après le décès de l’adolescent, une enquête a été ouverte pour « coups mortels aggravés avec arme par destination, en l’occurrence la voiture. »

Sujets associés : France - Montpellier - Décès - MRE - Mort d’Aymen à Montpellier

Aller plus loin

Valenciennes : un Marocain percute un policier en tentant de fuir un contrôle

Un policier a été percuté par un Marocain en fuite qui circulait avec de l’héroïne dans sa voiture lundi à Anzin, près de Valenciennes (Nord de la France).

Sebta : un Marocain meurt écrasé par un camion

Un Marocain de 23 ans est décédé vendredi après être tombé du dessous d’un camion. Il aurait quitté les entrepôts de Tarajal (Sebta) depuis décembre pour demander l’asile...

Montpellier : les appels au calme se multiplient après la mort du jeune Aymen

Quelques jours après le décès d’Aymen, l’adolescent d’origine maghrébine percuté par une voiture dans le quartier de la Mosson, les appels au calme ont fait baisser les tensions...

Quand le Mossad tuait « par erreur » un Marocain en Norvège

Chico, guitariste français d’origine marocaine et par ailleurs ancien membre des Gipsy Kings revient sur un épisode de sa vie qui l’a marqué profondément : l’assassinat en 1973...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le pilote Laurent Lichtleuchter décède tragiquement au Maroc

Laurent Lichtleuchter, double vainqueur en tant que copilote dans la catégorie T2 du Rallye Dakar, est décédé lors de la quatrième étape du Morocco Desert Challenge à la suite d’un accident dramatique.

Opération Marhaba : les chiffres de l’année dernière largement dépassés à Algésiras

Depuis le lancement de l’Opération Passage du Détroit (OPE) le 15 juin dernier, près de 275 000 passagers et 68 000 véhicules ont embarqué depuis les ports espagnols en direction du Maroc d’après les données fournies par la Protection Civile espagnole.

Aide au logement : succès auprès des MRE

Près d’un quart des potentiels bénéficiaires de l’aide au logement sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Les inscriptions ont démarré le 1ᵉʳ janvier.

Les Marocains du monde, au cœur d’une importante réunion à Rabat

Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, a présidé la dixième réunion de la Commission ministérielle dédiée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE)à Rabat hier, jeudi. Dans le cadre de cette réunion, il a mis en avant l’engagement du...

Maroc : plaidoyer pour en finir avec les chiens errants

La prolifération des chiens errants dans les villes marocaines soulève de plus en plus l’inquiétude des populations, qui réclament des mesures urgentes et efficaces. Des appels se multiplient pour résoudre définitivement cet épineux problème.

Flou autour des circonstances du décès de Cheikha Tsunami

La chanteuse Cheikha Tsunami, grande icône du Chaâbi, s’est éteinte mardi 17 octobre à l’Hôpital militaire de Rabat, à l’âge de 45 ans. Les circonstances de son décès restent floues.

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Marhaba 2023 (MRE) : un record dans les ports marocains

L’opération « Marhaba 2023 », visant à faciliter le passage des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a enregistré un flux record cette année, avec près de 2,84 millions de passagers et 642 000 véhicules ayant transité par les ports marocains entre le...

Maroc : les MRE font grimper les ventes immobilières

Les transactions immobilières sont en hausse au Maroc en ce début d’été, avec la forte demande des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et notamment en Europe, qui affluent vers le royaume pour y passer leurs vacances.

Les MRE bénéficient d’une exonération fiscale pour l’achat de logements sociaux

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier d’une exonération fiscale lorsqu’ils achètent un logement social, à condition de remplir les critères énoncés dans le Code général des impôts, a affirmé Nadia Fettah, ministre de l’Économie...