Recherche

Le torchon continue de brûler entre l’Algérie et le Maroc

© Copyright : DR

12 juin 2020 - 21h30 - Maroc

Le ministère algérien des Affaires étrangères a confirmé, jeudi, avoir demandé le départ du consul du Maroc à Oran. Dans une vidéo, celui-ci aurait qualifié l’Algérie de "pays ennemi".

"L’Algérie a traité avec les us diplomatiques en vigueur dans le monde entier l’affaire du grave dérapage du consul marocain", indique le département de Sabri Boukadoum dans un communiqué. Le voisin affirme avoir demandé au Maroc de rappeler son consul à Oran.

"L’Algérie s’est adressée au Maroc dans des termes appropriés et sans équivoque, à prendre les mesures qui s’imposent, lesquelles ne peuvent avoir une autre acception ni autre interprétation que celle du rappel par le Maroc de son consul à Oran", précise la même source. Une information confirmée par le porte-parole de la présidence de la République Mohand Oussaid Belaid, mardi 9 juin.

"Nous avons demandé son départ. Son comportement était prévisible. Nous avons découvert que c’est un agent des services de renseignements marocains qui a été désigné consul à Oran pour d’autres raisons", a-t-il déclaré. Rabat ne tardera pas à réagir. "Le Maroc exprime sa consternation face à ces allégations émanant d’un représentant d’une institution censée faire preuve de discernement et de retenue", a affirmé le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita.

De même, "le Maroc rejette ces assertions ridicules et sans fondement". À en croire le chef de la diplomatie marocaine, "le rappel du Consul a été décidé à l’initiative exclusive du Maroc même s’il s’est toujours acquitté de ses fonctions de manière tout à fait convenable et professionnelle".

Mots clés: Oran , Algérie , Diplomatie

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact