Trafic de carburants aux frontières : l’Algérie accuse le Maroc

10 novembre 2020 - 20h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

L’Algérie qui peine à enrayer le trafic illicite de carburants montre du doigt le Maroc et la Tunisie. C’est du moins ce que révèle une étude menée par deux chercheurs sur le sujet.

Face à la commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale dans le cadre du débat du projet de loi de finances 2021, Abdelmadjid Attar, ministre algérien de l’Énergie a affirmé que la taxe sur la consommation des carburants (essence et gasoil) pour le prochain exercice "n’éliminera pas le phénomène de la contrebande mais limitera les pertes qu’elle engendre". Une déclaration qui en dit long sur l’incapacité de l’Algérie à en finir avec le trafic illicite qui fait perdre deux milliards de dollars au Trésor public.

L’enseignant-chercheur Mousli Abdenadir et le professeur Oukaci Kamal de l’Université de Béjaïa ont mené une étude sur le sujet. Ils évoquent les raisons qui expliquent cette situation. Il ressort de leur analyse que le trafic illicite de carburants est dû essentiellement "à la disparité des prix des carburants entre l’Algérie et les deux pays voisins, en l’occurrence la Tunisie et le Maroc, pays destinataires des carburants algériens objets de contrebande, qui ont procédé à l’alignement des prix des carburants sur le marché international du pétrole suivi de la suppression des subventions en 2013".

Autre raison évoquée : le système de fixation des prix des carburants en Algérie et les différents effets distorsifs de la politique de subvention. "Les subventions des carburants n’apparaissent pas dans le budget de l’État puisque le Trésor ne verse aucune compensation directe au producteur (Sonatrach) et au distributeur (Naftal). Elles sont considérées donc comme un manque à gagner ou bien une perte potentielle pour l’État, qui vend des produits pétroliers, notamment les carburants, en dessous de leur prix international", indique le rapport.

Sujets associés : Algérie - Tunisie - Pétrole

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Carburant clandestin : les propriétaires des stations-service dénoncent une concurrence déloyale

Face à la hausse des prix des produits pétroliers clandestins sur le marché marocain, les propriétaires des stations-service ne cessent de dénoncer une concurrence déloyale, tout...

Le Maroc veut mieux contrôler la qualité des carburants

Le gouvernement s’apprête à construire en 2021, un nouveau laboratoire de contrôle de la qualité des carburants, a annoncé, lundi le ministre de l’Énergie, lors de la séance...

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

Le rapatriement du corps d’un Marocain décédé sur les côtes algériennes a fait ouvrir, de manière exceptionnelle, la frontière terrestre entre l’Algérie et le Maroc, ce mercredi 14...

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune attaque à nouveau le Maroc

Le président Abdelmadjid Tebboune a appelé le Maroc à surseoir à ses projets de construction de bases militaires près de la frontière avec l’Algérie.

Nous vous recommandons

Algérie

Hassan Ammari, le Marocain qui a parcouru les routes migratoires d’Afrique et d’Amérique latine

Le militant marocain Hassan Ammari a parcouru les routes migratoires d’Afrique et d’Amérique latine, depuis le Niger au Mexique, voyagé et souffert avec les migrants pour vivre cette expérience dangereuse.

L’Arabie saoudite réitère son offre de médiation dans la crise Maroc-Algérie

En prélude au sommet arabe, l’Arabie saoudite a renouvelé son offre de médiation dans la crise entre le Maroc et l’Algérie. Elle estime qu’une éventuelle réconciliation entre les deux pays contribuerait à la réussite de la rencontre...

Abdelmadjid Tebboune félicite les Fennecs après leur victoire contre Les Lions de l’Atlas

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune et d’autres hauts responsables du pays ont félicité l’équipe nationale après leur victoire contre le Maroc lors du dernier quart de finale de la coupe arabe.

L’avertissement de Nasser Bourita à l’Algérie

En marge de la réunion ministérielle de la Ligue arabe, le chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita, a adressé un avertissement à l’Algérie, pays organisateur du prochain sommet arabe qui se déroulera du 1ᵉʳ au 2 novembre prochain sur son...

Tebboune exclut une nouvelle escalade militaire entre l’Algérie et le Maroc

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune a déclaré, samedi, qu’il n’y aurait pas une nouvelle escalade militaire entre son pays et le Maroc.

Tunisie

Visas : le Maroc, victime collatérale des tensions France-Algérie ?

La décision de la France de réduire à 50 % l’octroi des visas pour les Marocains et les Algériens et de 30 % pour les Tunisiens s’explique par les tensions entre Paris et Alger.

L’exericice militaire « African Lion 21 » aura lieu au Sahara cette année

L’African Lion 21 prévu en juin prochain dans le Sahara marocain connaîtra la participation de plus de 700 soldats de la Garde nationale américaine de l’État de Géorgie. Outre le Maroc, des manœuvres militaires auront également lieu en Tunisie et au...

Maroc-Algérie : Moncef Marzouki veut tenter une médiation

« Le dialogue entre le Maroc et l’Algérie est ce dont l’Union du Maghreb arabe a besoin pour éviter toute division et fracture dans la région » a soutenu l’ancien président tunisien Moncef Marzouki.

Classement FIFA : le Maroc devrait passer devant l’Algérie

Le Maroc pourrait intégrer, pour la première fois, le Top 30 mondial du classement FIFA, passant de la 35ᵉ à la 29ᵉ place. Au niveau africain, il devrait passer de la 4ᵉ à la 3ᵉ place, dépassant l’Algérie.

« Attijari Bank » reste en Tunisie

Les clients d’Attijari Bank en Tunisie peuvent toujours opérer dans les différentes agences. La banque poursuit ses activités et ne compte pas quitter le pays, a rassuré la direction.

Pétrole

L’Espagne affirme que l’exploration pétrolière à Tarfaya n’affectera pas les îles Canaries

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a affirmé vendredi que le gouvernement veillera à ce que l’exploration pétrolière envisagée par le Maroc « dans ses eaux territoriales » n’ait pas d’impact environnemental sur îles...

Maroc : pourquoi les prix du carburant vont-ils encore s’envoler ?

La hausse du cours du pétrole conjuguée à celle de la parité dollar/ dirham pourrait entraîner une flambée continue des prix du carburant à la pompe. Une tendance qui devrait se maintenir.

Maroc : une mauvaise nouvelle attend les automobilistes

Après avoir connu une baisse en mai dernier, les prix du carburant connaissent une forte augmentation. La hausse est de 70 centimes en moyenne et ce n’est que le début.

Maroc : plaidoyer pour une baisse du prix des carburants

Face à la hausse des prix des carburants, les propriétaires et gérants de stations-service appellent au Maroc notamment à la réactivation du raffinage au sein de la Samir ou encore au recours aux pleines capacités de stockage et de traitement de la...

Les Marocains face aux fluctuations des prix du gasoil

Au Maroc, un projet de loi sur l’indexation des fluctuations du prix du gasoil sur le tarif des prestations devra être élaboré et introduit au Parlement. Dans ce sens, une rencontre est prévue entre le ministre du Transport et les professionnels au cours...