Traqué par Europol, le "Messi du haschich" fait une apparition inattendue

21 décembre 2023 - 20h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

L’un des hommes les plus recherchés par Europol a été vu, il y a quelques jours dans le nord du Maroc. Pire encore, il a participé à un match de football au vu et au su de tout le monde.

Abdellah El Haj Sadek El Menbri, dit « Messi », a participé la semaine dernière au match qui a opposé son équipe du Wydad de Tanger (3ᵉ division) et celle de Fnideq. Et devinez quoi ? Il est parti comme il est venu, sans être inquiété par les autorités alors qu’il est accusé d’être l’un des trafiquants les plus importants du haschich marocain vers l’Europe. La notice de recherche est toujours visible sur le site d’Europol.

Abdellah El Haj Sadek El Menbri, mieux connu sous le pseudonyme "Le Messi du haschich", figure parmi les criminels les plus recherchés par Europol. Ce Marocain dirige un vaste réseau de trafic de drogues, principalement de haschich, opérant dans le détroit de Gibraltar et au-delà. Malgré les liens étroits qui favorisent sa dissimulation, son nom figure en tête de la liste « Le plus recherché d’Europe. Game over », une initiative de le Réseau européen des Équipes de Recherche Active de Fugitifs, visant à solliciter l’aide du public pour sa capture, indiquait, il y a quelques semaines, Diario de Sevilla.

Âgé de 40 ans, Abdellah est à la tête de la plus importante organisation de trafic de haschich en Espagne, particulièrement active dans la région du Campo de Gibraltar. Accusé de trafic de drogues illégales, blanchiment d’argent et possession d’armes à feu, il orchestre le transport de la drogue depuis le Maroc vers les côtes andalouses à l’aide de zodiacs, de puissants bateaux.

Son parcours criminel débute en 1983 à Tanger. Après son déménagement à Algésiras à l’âge de 14 ans, il s’implique rapidement dans le commerce de haschich. Son surnom, inspiré par sa passion pour le football, montre une facette moins connue de sa vie, marquée par des apparitions dans des matchs de division régionale andalouse et des visites fréquentes au stade Santiago Bernabéu.

En 2015, après une brève période d’incarcération, Abdellah retourne au Maroc pour y établir des entreprises suspectées de servir au blanchiment de ses revenus illicites. Malgré ses allers-retours entre le Maroc et l’Espagne pour gérer ses activités illégales, il parvient à négocier son retour en Espagne, évitant ainsi une longue peine de prison en échange d’une caution de 80 000 euros.

Cet accord, jugé scandaleux, a néanmoins permis à Messi de poursuivre ses opérations lucratives. Sous la pression croissante des forces de l’ordre, il décide finalement de prendre la fuite en 2017, affirmant chercher la paix loin de l’attention des autorités espagnoles.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Cannabis

Aller plus loin

L’un des plus gros trafiquants de haschich marocain arrêté en Espagne (vidéo)

La Garde civile a arrêté mardi à Séville JMV, 32 ans, surnommé « El Lana », considéré comme le chef de l’organisation de trafic de haschisch « la plus importante et la plus...

Le « Messi du haschich » est de retour

La police nationale et la Garde civile ont démantelé récemment deux organisations spécialisées dans le trafic de drogue et qui seraient liées à Abdellah El Haj, plus connu sous...

« Le Messi du haschich » aurait quitté sa cachette à Tanger

Le célèbre trafiquant de haschich, Abdellah El Haj, dit le « Messi du haschich », aurait quitté sa résidence à Tanger où il s’est réfugié depuis 2019, après le démantèlement en...

Le « Messi du haschich », l’un des criminels les plus recherchés d’Europe

Le « Messi du haschich », un dangereux trafiquant de haschich marocain en Europe, est l’un des criminels les plus recherchés par l’Espagne et l’Europe. Europol demande la...

Ces articles devraient vous intéresser :

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...