Programme de la visite de Nicolas Sarkozy au Maroc le 29 septembre

29 septembre 2011 - 09h01 - France - Ecrit par : Bladi.net

A l’invitation du Roi Mohammed VI, Nicolas Sarkozy se rendra ce jeudi 29 septembre 2011 à Tanger à l’occasion du lancement des travaux de construction de la ligne TGV Tanger-Casablanca.

Programme

12h30 Paris 14h30

Cérémonie officielle d’accueil par Sa Majesté Mohammed VI, roi du Maroc, à l’aéroport de Tanger

12h50

• Cérémonie de lancement des travaux de construction de la ligne à grande vitesse Tanger-Casablanca, gare ferroviaire de Tanger
• Présentation des acteurs du projet
• Discours de présentation du ministre marocain de l’équipement et du transport
• Signature d’une convention entre la SNCF et l’ONCF
• Dévoilement d’une stèle
• Rencontre avec des salariés travaillant sur le projet
• Lancement des travaux de la LGV

13h40

• Entretien en tête-à-tête des deux chefs d’Etat, au Palais Marshan

14h15

• Déjeuner de travail offert par S.M. Mohammed VI

15h15 Paris 17h15

• Déclaration à la presse de M. le Président de la République

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Tanger - Nicolas Sarkozy - TGV - Maroc - Transport en commun

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Les VTC, un nouveau cauchemar pour les taxis ?

Les applications de VTC (Voiture de Transport avec Chauffeur) comme InDrive ou Yassir gagnent en popularité au Maroc, mais leur statut juridique reste flou. Des voix s’élèvent au sein de l’opposition parlementaire et de la société civile pour réclamer...

Au Maroc, les taxis clandestins dans le viseur du gouvernement

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, dit mener une lutte implacable contre les taxis clandestins, notamment les utilisateurs des applications intelligentes de transport qui n’ont pas obtenu de licence pour exercer.

Bus électriques : Pari raté du Maroc ?

Alors que la mise en place d’un écosystème de production locale de bus électriques présente de nombreux avantages dont profitent certains pays, le Maroc est encore à la traîne.

Maroc : du nouveau pour la LGV Marrakech – Agadir

La Ligne à grande vitesse reliant Marrakech à Agadir comprendra trois stations destinées aux passagers et une dédiée aux marchandises, a annoncé le chef de la délégation de la société chinoise CRDC, en charge des études du projet.

Le Maroc veut 800 km de lignes TGV

Le Maroc a l’ambition d’étendre son réseau ferroviaire LGV (Ligne à grande vitesse) à 800 km. La concrétisation de ce souhait nécessitera la bagatelle de 100 milliards de dirhams.

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Maroc : le TGV reliera les aéroports de Casablanca et Rabat

Mohamed Rabie Khlie, Directeur Général de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF), a levé le voile sur de nouveaux projets, notamment ceux devant relier les aéroports de Rabat et Casablanca avec des trains à grande vitesse (TGV).

Le Maroc face à l’urgence de réglementer les VTC

La bagarre entre un chauffeur de taxi et un autre sans licence (VTC), révélée par une vidéo devenue virale sur les réseaux, a fini par dégénérer. Les deux protagonistes ont causé des dommages réciproques à leurs véhicules. De tels incidents deviennent,...

Taxis au Maroc : Fini les arnaques ?

Au Maroc, de nombreuses licences ont été retirées aux chauffeurs de taxi qui ne sont pas en règle. Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, assure que son département s’évertue à soutenir et à accompagner diverses initiatives visant à moderniser les...

Maroc : des taxis plus propres et moins polluants

Le Maroc a mis en place des mesures et des mécanismes afin de réduire les émissions de gaz polluants générées par la mobilité du parc de taxis, a affirmé Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur au Parlement.