Yaïr Lapid critiqué en Israël pour sa visite au Maroc

16 août 2021 - 17h40 - Monde - Ecrit par : S.A

Alors que les critiques internes fusent au sujet des affaires courantes notamment la gestion de la pandémie de Covid-19, Yaïr Lapid, ministre israélien des Affaires étrangères met en avant le rapprochement Maroc-Israël et sa grande vision d’un Moyen-Orient modéré, pacifique et innovant.

« Stratégiquement, ce que nous créons ici, et ce que nous avons créé ces derniers mois est essentiellement un axe politique. […] Considérez-le comme étant une sorte de cercle composé d’Israël, du Maroc, de l’Égypte et de la Jordanie, et à certains égards, on peut également y ajouter Chypre, la Grèce, Bahreïn, et les Émirats arabes unis. Toutes les nations qui sont religieusement modérées avec un potentiel économique vraiment illimité », a déclaré Yaïr Lapid face à la presse en marge de sa visite historique au Maroc. « Nous créons une sorte de cercle de vie contre le cercle de mort terroriste de l’Iran… Nous ne proposons pas seulement une idée alternative, mais aussi une économie, des lieux de travail pour les jeunes, un accès aux domaines de l’innovation technologique, un sentiment d’appartenir à l’avenir au lieu du passé », a-t-il ajouté.

À lire : Le bureau de liaison israélien au Maroc officiellement inauguré

Alors que Israël fait face à un regain de la pandémie de Covid-19, le Premier ministre Naftali Bennett a annulé la réunion du cabinet. Il est parti en vacances avec sa famille le week-end dernier. Yaïr Lapid et le ministre des Finances, Avigdor Liberman ont tous deux été absents des réunions du cabinet consacrées au coronavirus, rapporte The Times of Israel. Des faits pour lesquels le gouvernement israélien essuie des critiques. Le chef de la diplomatie israélienne a été d’ailleurs interrogé sur la nécessité de sa visite au Maroc en ces temps de coronavirus où le Premier ministre a demandé aux Israéliens de ne pas voyager à l’étranger. En réponse, il dit s’être rendu au Maroc parce que cela faisait partie de son travail et pas des vacances.

À lire : Maroc-Israël : « Il existe des perspectives prometteuses de coopération »

« […] Nous essayons de suivre autant que possible les consignes contre le corona. Il est impossible de gérer la politique étrangère d’un pays, et il est impossible d’être ministre des Affaires étrangères d’un pays, sans voyager du tout, et il est certainement impossible d’ouvrir une mission diplomatique dans un pays important comme le Maroc sans y être présent », a-t-il ajouté. Interrogé sur la nécessité de prendre un vol pour le Maroc et de grands convois de véhicules pour se déplacer dans le pays, Yaïr Lapid affirme que le monde est confronté à une « crise climatique qui menace toute l’humanité ». « Jusqu’à ce qu’un moyen de voler qui protège le climat soit inventé, les gens continueront de voler », a-t-il souligné.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Israël - Normalisation Maroc Israël - Relations Maroc Israël

Aller plus loin

Quand les vacances de la Première ministre française à Marrakech créaient polémique

La Première ministre fraîchement nommée Élisabeth Borne, ex-ministre de la Transition écologique et solidaire s’était retrouvée au cœur d’une polémique en 2019 pour être partie...

Maroc-Israël : « Il existe des perspectives prometteuses de coopération »

Yaïr Lapid, ministre israélien des Affaires étrangères a rencontré mercredi 11 août à Rabat son homologue marocain Nasser Bourita dans le cadre d’une visite de deux jours. Ce...

Le bureau de liaison israélien au Maroc officiellement inauguré

Le bureau de liaison de l’État d’Israël a été inauguré, jeudi à Rabat, par le ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, actuellement en visite au Maroc.

Normalisation Maroc-Israël : une décision « naturelle »

Joseph Oded, ambassadeur d’Israël au Kenya, estime que la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu est une décision «  naturelle  » en raison...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

La normalisation des relations avec le Maroc booste les exportations d’armes israéliennes

Depuis la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, les exportations d’armes israéliennes ne cessent d’augmenter. Une hausse de 30 % a été enregistrée l’année dernière grâce, notamment, au Maroc.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

Bientôt l’ouverture par Israël d’une mission commerciale au Maroc

L’évolution des relations commerciales entre Rabat et Tel Aviv et l’engouement des investisseurs incitent Israël à ouvrir prochainement une mission commerciale au Maroc.

Maroc : une pétition pour mettre fin aux relations avec Israël

Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, s’est expliqué sur le refus d’accès à la présidence du gouvernement aux universitaires, juristes et des personnalités politiques venus mercredi pour déposer une pétition appelant à mettre fin à la...

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.