Le groupe Yazaki en pleine expansion au Maroc

6 septembre 2019 - 17h40 - Economie - Ecrit par : G.A

La multinationale japonaise, Yazaki, ouvrira une nouvelle usine à Kénitra. Ce sera en janvier 2020. Cela amènera à quatre le nombre de ses installations au Maroc. Un investissement de plusieurs millions d’euros, qui offre de nouvelles perspectives au monde de l’emploi au Royaume.

Le PDG du Groupe Yazaki, Hiroshi Ichikawa, a expliqué, dans une interview accordée au journal L’éonomiste, que la multinationale a choisi d’investir au Maroc pour se rapprocher de ses clients en Espagne puisqu’il fallait avoir une base de production.

Aussi, selon ses dires rapportés par le quotidien, le Maroc s’est présenté avec de forts arguments comme la formation et la qualité de la main-d’œuvre mais aussi la stabilité politique. « Tout cela nous a convaincus », a-t-il souligné au cours de l’entretien.

Hiroshi Ichikawa, tout en avouant avoir fait de bonnes affaires en terre marocaine, a souhaité que « les incitations et les avantages accordés à l’investissement initial soient élargis aux projets d’extension ». « Nous avons besoin du soutien gouvernemental. C’est vraiment une attente de notre part », a-t-il ajouté.

Présent dans 46 pays, le Groupe Yazaki emploie 13.000 personnes dans le monde.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Automobile - Peugeot Citroën Kénitra (Stellantis) - Yazaki

Aller plus loin

Une usine Yazaki à 333 millions de dirhams à Kénitra

L’équipementier automobile japonais Yazaki renforce ses activités au Maroc avec l’inauguration à Kénitra d’une nouvelle usine, la 4ᵉ au royaume et la 2ᵉ à Kénitra.

Ces articles devraient vous intéresser :

Dacia, leader du marché automobile marocain, Renault et Hyundai en embuscade

Le marché automobile marocain a connu un début d’année 2024 en demi-teinte, avec une croissance encourageante en janvier suivie d’une baisse inattendue en février.

La voiture 100% marocaine verra le jour en 2023

Le Maroc prévoit de fabriquer localement des voitures de marque marocaine. Le projet va démarrer à court terme et nécessitera un investissement 100% marocain.

Le Français Faurecia va créer 1400 nouveaux emplois au Maroc

L’entreprise française Faurecia, spécialisée dans la fabrication d’équipements automobiles, va renforcer sa présence au Maroc, à travers la création d’une nouvelle usine à Salé. Dans ce sens, un protocole d’accord a été signé entre le groupe et l’État.

La production de voitures électriques «  assèche  » le Maroc

La production des métaux nécessaires à la fabrication des batteries ou moteurs des voitures électriques exige beaucoup d’eau. Une ressource qui se raréfie de jour en jour dans des pays comme le Maroc, déjà frappé par une sécheresse sévère.

Maroc : boom des exportations automobiles à fin novembre 2023

Les exportations de voitures ont augmenté de 30,2 % à fin novembre 2023 par rapport à la même période de l’année précédente, atteignant plus de 130,64 milliards de dirhams (MMDH).

Au Maroc, Porsche ne connaît pas la crise

Selon les récentes statistiques de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM), les ventes de voitures neuves au Maroc ont connu un recul de 2,83 %, s’établissant à 130 214 unités durant les dix premiers mois de 2023. Toutefois, les...

BMW, Renault et Managem au cœur d’un scandale écologique au Maroc ?

Une enquête dévoile la pollution importante de certains villages marocains où sont déchargés des résidus miniers. BMW, Renault et la Managem, grande entreprise minière marocaine, sont pointés du doigt.

Fiat dévoile sa Topolino, fabriquée au Maroc

Fiat a présenté mardi à Turin sa Topolino, un quadricycle 100 % électrique, fabriqué au Maroc comme la Citroën Ami.

Ventes de voitures au Maroc : Les marques de luxe cartonnent, les autres s’effondrent

Malgré une conjoncture morose et une baisse globale des ventes de voitures au Maroc en février, les marques de luxe semblent tirer leur épingle du jeu.

Renault va produire plus de véhicules électriques au Maroc

Renault ambitionne d’ici 2027 de lancer huit nouveaux modèles hybrides et électriques (E-Tech) et de doubler le bénéfice net par unité vendue hors d’Europe et notamment au Maroc.