Maroc : l’immobilier peine (toujours) à décoller

26 octobre 2019 - 18h00 - Economie - Ecrit par : S.A

L’immobilier peine à connaître à nouveau ses heures de gloire. En cause, le secteur est partagé entre récession économique, stagnation et légère embellie économique.

La Vie Eco est allé à la rencontre des acteurs du secteur dans plusieurs villes principales du Maroc, avant de faire ce constat. Selon le journal, il varie entre les villes, selon leur nature, leur attrait économique et leur culture.

« La ville de Kenitra se caractérise actuellement par une pénurie du foncier, surtout dans le centre-ville, ce qui a conduit à une montée des prix du mètre carré des terrains, impactant de facto le prix au m2 du produit fini », a fait savoir un promoteur. Contrairement à Rabat, celui-ci a rassuré que les prix ne connaissent pas d’augmentation.

A Meknès, le secteur stagne en raison de la faible demande. En effet, les Marocains résidant à l’Étranger (MRE) ont acquis moins de biens immobiliers depuis 3 ou 4 ans.

Toutefois, les promoteurs de la ville misent sur les entreprises telles que Yazaki, Delphi et Eléphant vert, qui s’investissent dans le secteur à travers la mise en œuvre de plusieurs projets pour la reprise imminente des activités.

La situation de Meknès n’est pas loin de celle de Fès. C’est la morosité économique marquée par la rareté des ventes de logements, notamment, sur le moyen standing.

La situation semble peu reluisante au sud du Royaume mais aussi à Essaouira. « La saison estivale à Essaouira affiche un dynamisme particulier, contrairement au reste de l’année, grâce, notamment, à la clientèle étrangère », explique une source du journal.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Fès - Meknès - Essaouira - Kenitra - Crise immobilière Maroc

Aller plus loin

Maroc : vous souhaitez acheter un bien immobilier, voici quelques chiffres

Le dernier guide Mubawab de l’Immobilier, pour le premier semestre 2019, a passé au peigne fin l’évolution du secteur en mettant notamment en avant les villes où les Marocains...

Immobilier au Maroc : des prix en baisse

La diminution du prix de l’immobilier, au cours du premier trimestre (0,6%) et du premier semestre (0,9%) de cette année, par rapport aux mêmes périodes en 2018, n’a aucunement...

Maroc/Immobilier : déjà quatre ans de crise

4è année successive de difficulté pour le secteur de l’immobilier au Maroc. Le marché peine à sortir de la crise depuis ces quatre dernières années en dépit de la diversité des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’aide à l’achat de logement bientôt effective

Le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa, a annoncé la mise en place prochaine d’un dispositif d’aides directes au logement pour les primo-acquéreurs.

Aide au logement : gros succès auprès des MRE

Le programme d’aide directe au logement connait un franc succès depuis son lancement. Au 23 mai 2024, 11 749 personnes ont déjà pu bénéficier de cette aide, sur un total de 73 711 demandes déposées. De nombreux Marocains résidant à l’étranger ont...

Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

Le dépôt de la déclaration de revenus fonciers soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et le paiement dudit impôt, doivent être effectués au plus tard le 29 février, a prévenu la Direction générale des impôts (DGI).

L’incertitude plane sur le marché immobilier marocain

L’offre immobilière partout au Maroc serait abondante et les prix abordables, selon les professionnels et les notaires. La réalité est pourtant toute autre.

Immobilier au Maroc : des opportunités en vue

Le recul de l’inflation et la stabilité des taux de crédits immobiliers apportent non seulement un soulagement aux acquéreurs, mais ils suscitent également un nouvel espoir pour le marché immobilier.

Les MRE très attendus cet été pour booster l’immobilier

Les initiatives gouvernementales et le retour massif des Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent à la relance du marché de l’immobilier marocain.

Achat de logement au Maroc : les notaires baissent les prix

Les notaires vont accompagner et soutenir les citoyens à travers tout le Maroc, tout au long du processus d’octroi de l’aide directe au logement (2024-2028). Une convention a été signée dans ce sens.

Maroc : les revenus d’Airbnb traqués

L’Office des changes vient de lancer une vaste opération d’audit visant les transferts financiers internationaux entre propriétaires et bénéficiaires des locations de biens immobiliers via Airbnb.

Maroc : les prix de l’immobilier en hausse au premier trimestre 2023

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a enregistré au premier trimestre 2023 une hausse de 0,8 %, en glissement annuel, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

Immobilier au Maroc : les notaires contrôleront la provenance de l’argent

Les notaires marocains ont décidé de prendre une part active dans la lutte contre le blanchiment d’argent dans l’immobilier.