Maroc/Immobilier : déjà quatre ans de crise

30 novembre 2019 - 07h40 - Economie - Ecrit par : S.A

4è année successive de difficulté pour le secteur de l’immobilier au Maroc. Le marché peine à sortir de la crise depuis ces quatre dernières années en dépit de la diversité des offres et de la multiplicité des chantiers dans le Royaume.

Une année de plus sans que le secteur immobilier ne décolle. La situation devient insoutenable pour les opérateurs. "C’est la 4è année successive de marasme que connaît le marché immobilier au Maroc, que ce soit sur le segment du neuf ou de la seconde main", déplore un opérateur. Pourtant, les offres diversifiées abondent, des chantiers sont ouverts dans toutes les villes du Royaume (même si la tendance est en baisse par rapport aux années glorieuses du secteur 2008-2014), indique La Vieéco.

Seulement, l’offre ne rencontre pas la demande, notamment la classe moyenne. Contrairement à la population à revenu modeste ou faible qui peut s’offrir des logements économiques et sociaux, à la classe aisée qui dispose d’un pouvoir d’achat conséquent, la classe moyenne, elle, manque cruellement de moyens financiers.

"Quand bien même ils peuvent fournir des efforts financiers, ils estiment que l’offre n’est pas adaptée à leurs besoins et exigences", fait savoir un agent immobilier. En conséquence, "le taux de vacance d’un bien immobilier s’allonge de plus en plus. Alors qu’il était de 3 à 4 mois, il y a quelques années, il peut atteindre actuellement jusqu’à 2 ans", se lamente-t-il.

La baisse des prix n’a pas pour autant pas été une thérapie réussie. Ce qui a d’ailleurs aggravé la situation, c’est le référentiel des prix. Son actualisation représente toujours un écart entre les prix fixés et la réalité du marché. Selon un notaire praticien à Casablanca, "un blocage total des ventes est remarqué dans un quartier. Une baisse des prix de référence aurait été bénéfique. Mais, à notre grande surprise, le prix moyen a été relevé à 13.000 DH/m2 au lieu de 11000 DH/m2 dans l’ancienne version".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Casablanca

Aller plus loin

Maroc : du nouveau pour les achats immobiliers

Les droits d’inscription aux registres fonciers sont désormais payables par les notaires via la plateforme électronique de l’Agence nationale de la Conservation foncière. Cette...

Maroc : l’immobilier peine (toujours) à décoller

L’immobilier peine à connaître à nouveau ses heures de gloire. En cause, le secteur est partagé entre récession économique, stagnation et légère embellie économique.

Immobilier : prix en hausse et transactions en baisse au Maroc

L’année 2017 a vu les prix dans l’immobilier augmenter et une baisse du nombre de transactions au Maroc, indique dans son dernier rapport Bank Al-Maghrib (BAM).

Maroc : le prix de l’immobilier en baisse

Le secteur de l’immobilier au Maroc a connu une légère baisse de ses prix au 4e trimestre de 2018, selon les derniers chiffres publiés par Bank Al-Maghrib, qui font toutefois...

Ces articles devraient vous intéresser :

Difficile de trouver une offre adéquate sur le marché de l’immobilier marocain

Le marché de l’immobilier au Maroc fait face à un déséquilibre entre l’offre en logements et la demande émanant des acheteurs. Ces derniers ont du mal à trouver une offre adéquate.

Constructions illégales au Maroc : un guide pour les bonnes pratiques

La ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, du logement et de la politique de la ville, Fatima Zahra Mansouri, a fait part aux directeurs des agences urbaines des difficultés notées dans la mise en œuvre de la procédure de...

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Maroc : les revenus d’Airbnb traqués

L’Office des changes vient de lancer une vaste opération d’audit visant les transferts financiers internationaux entre propriétaires et bénéficiaires des locations de biens immobiliers via Airbnb.

Maroc : l’aide au logement booste le marché de l’immobilier

Au Maroc, le nouveau programme d’aide à l’acquisition de logements est susceptible d’apporter une bouffée d’oxygène au marché immobilier.

L’aide au logement connait un succès auprès des MRE

Depuis son ouverture le 2 janvier, le site d’assistance pour l’aide au logement connaît un succès croissant, notamment auprès des Marocains résidant à l’étranger.

Maroc : les prix de l’immobilier en hausse au premier trimestre 2023

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a enregistré au premier trimestre 2023 une hausse de 0,8 %, en glissement annuel, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

Immobilier au Maroc : des opportunités en vue

Le recul de l’inflation et la stabilité des taux de crédits immobiliers apportent non seulement un soulagement aux acquéreurs, mais ils suscitent également un nouvel espoir pour le marché immobilier.

L’inclusion des MRE à l’aide au logement passe mal

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier de l’aide directe au logement au même titre que les Marocains résidant au Maroc, ce qui n’est pas du goût de bon nombre d’internautes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à appeler à...

Aide au logement : succès auprès des MRE

Le programme d’aide directe au logement « Daam Sakane », lancé le 2 janvier 2024, est un succès, notamment auprès des MRE, assure Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, lors du point de presse hebdomadaire à l’issue du conseil de gouvernement.