YouTube suspend une nouvelle chanson de Saâd Lamjarred

5 novembre 2019 - 22h10 - Culture - Ecrit par : Bladi.net

Décidément, Saâd Lamjarred n’est pas au bout de ses peines ! Alors qu’il venait de récupérer un de ses clips à succès, “Salam”, qui avait été suspendu sur YouTube, c’est au tour de “Ensay”, un duo réalisé avec Mohamed Ramadan, de subir ce lundi la sanction de cette plateforme de Google.

En un temps record, “Ensay” a atteint 170 millions de vues sur YouTube ! Un score qui renseigne sur le succès que connaît ce featuring réalisé par Saâd Lamjarred et Mohamed Ramadan. Cependant, depuis ce lundi, les fans des deux artistes constatent avec regret la disparition du clip, rapporte H24Info.

A en croire les responsables de YouTube, une chaîne appelée, “Lucky light movie music”, leur en aurait réclamé les droits d’auteur. Face à cette nouvelle situation qui survient seulement quelques jours après le précédent également lié à une question de droits d’auteurs, Saâd Lamjarred et tout son staff ne sauraient rester indifférents, surtout vu le gros succès que connaît le clip en ce moment.

Faut-il le rappeler, la semaine dernière, l’artiste avait connu le même souci. Hicham Telmoudi, un artiste violoniste marocain originaire de Marrakech, s’était plaint à YouTube au sujet de l’utilisation par Saâd Lamjarred d’un refrain amazigh dans son dernier clip, “Salam”.

Après la suspension de cette vidéo, Saâd a dû finalement gérer cette situation avec le propriétaire du titre pour acquérir les droits d’utilisation de son refrain, précise la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Saâd Lamjarred - Youtube - Sanction - Clip

Aller plus loin

Latifa Raâfat vient en aide à Saâd Lamjarred

Dans une vidéo postée sur Instagram, Latifa Raâfat dénonce la mauvaise gestion de la subvention que le ministère de la Culture a décidé d’octroyer aux artistes afin de les...

Ces articles devraient vous intéresser :

"YouTube", l’autre source de revenus des artistes marocains

De nombreux artistes marocains se tournent vers la plateforme YouTube qui est devenu un moyen pour eux de gagner de l’argent et d’éviter la marginalisation.

Maroc : les avertissements de la DGI aux influenceurs

Les influenceurs marocains sont sommés par la Direction générale des impôts (DGI) de déclarer leurs revenus et de payer leurs impôts. Ils ont reçu des lettres de relance, certainement le dernier avertissement avant la phase de répression.

Salma Rachid sous le feu des critiques

Salma Rachid est la cible d’attaques sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes fustigent l’arrogance de la chanteuse de la pop marocaine.

Saad Lamjarred sanctionné par Youtube ?

Le chanteur marocain Saad Lamjarred explique les raisons qui seraient derrière la baisse inquiétante du nombre de vues de ses chansons sur la plateforme YouTube.

Les influenceurs marocains traqués par le Fisc

Les influenceurs marocains sont dans le viseur de la direction générale des impôts, qui a déployé de grands moyens pour lutter contre la fraude et la sous-déclaration.

Saâd Lamjarred et Ghita El Alaki se marient le 17 novembre au Maroc

Après Paris, le chanteur marocain Saâd Lamjarred et Ghita El Alaki, vont organiser leur mariage au Maroc le 17 novembre prochain. Une cérémonie à laquelle seront conviés sa famille, des fans et amis marocains.

YouTube : des Marocains gagnent jusqu’à 100 000 dirhams par mois, le fisc en alerte

Au Maroc, les services de la Direction générale des impôts (DGI) ont adressé un avis aux influenceurs, des youtubeurs et aux créateurs de contenus pour les appeler à déclarer leurs revenus et à payer leurs impôts.

Buzz, fric et clashs : La (mauvaise) recette des artistes marocains

De plus en plus d’artistes marocains se tournent vers les réseaux sociaux, notamment Instagram et TikTok, pour interagir avec leur public et générer des revenus. Cette tendance suscite toutefois des critiques, certains pointant du doigt le recours à...

Cheikh Mohammed Al Fizazi critique vivement la série de Mohamed Bassou

Le président de l’Association marocaine de la Paix et de la Transmission, Cheikh Mohammed Al Fizazi, a critiqué le comédien Mohammed Bassou pour sa série « Si Al Kala » diffusée sur sa page YouTube pendant ce mois de Ramadan, estimant qu’il ne fait que...

Samira Said et Saad Lamjarred très critiqués

Le compositeur marocain Nabil El Khalidi a dénié à la chanteuse Samira Said et au chanteur Saad Lamjarred le statut d’artiste de renommée mondiale. Il estime par ailleurs qu’aucun artiste arabe, ancien ou nouveau ne l’a été.