Abdellah El Harif, dirigeant d’Annahj Addimocrati, libéré

7 mars 2022 - 14h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Quelques heures après son arrestation dans un hôtel à Tanger dimanche 6 mars 2022, Abdellah El Harif, membre du bureau national du parti d’extrême-gauche d’Annahj Addimocrati, a été libéré. Il était accusé d’avoir émis des chèques sans provision.

Abdellah El Harif est désormais libre de ses mouvements. Sur ordre du parquet près le tribunal de première instance de Casablanca, il a été relaxé dimanche en fin d’après-midi. Cette remise en liberté du responsable politique intervient après que son épouse a remis à la police une attestation de retrait de la plainte émanant du bénéficiaire des chèques, rapporte Tanja24.

À lire : Un dirigeant du parti Annahj Addimocrati arrêté à Tanger

Les éléments de la police de Tanger ont arrêté dans la matinée de dimanche dans un hôtel de la ville, Abdellah El Harif contre qui la préfecture de police de Casablanca avait émis un mandat de recherche pour « émission de chèques sans provision » d’un montant de 70 000 DH. Son arrestation faisait suite à un contrôle habituel de l’identité des clients de cet établissement. Abdellah El Harif est arrivé dans l’hôtel samedi.

Sujets associés : Tanger - Annahj Addimocrati - Arrestation

Aller plus loin

Nabila Mounib défend Annahj Addimocrati

La députée PSU, Nabila Mounib, a dénoncé le traitement infligé au Parti Ennahj Addimocrati par le gouvernement, appelant le ministère de l’Intérieur à « mettre fin à toutes les...

Maroc : un élu arrêté pour vol dans un magasin

Les éléments de la police ont arrêté un vice-président de la commune d’Ain Harrouda à Mohammedia alors qu’il sortait d’un centre commercial. Il est accusé d’avoir volé de...

Attentats de Barcelone : un Marocain injustement détenu, libéré quatre ans plus tard

La justice espagnole vient d’ordonner la restitution à Salh El Karib, le propriétaire d’une téléboutiqueà Ripoll qu’auraient fréquenté les auteurs des attentats de Barcelone,...

Un dirigeant du parti Annahj Addimocrati arrêté à Tanger

Accusé d’avoir émis des chèques sans provision, Abdellah El Harif, membre du parti d’extrême-gauche Annahj Addimocrati (la Voie démocratique) a été arrêté ce dimanche 6 mars...

Ces articles devraient vous intéresser :

Nabila Mounib défend Annahj Addimocrati

La députée PSU, Nabila Mounib, a dénoncé le traitement infligé au Parti Ennahj Addimocrati par le gouvernement, appelant le ministère de l’Intérieur à « mettre fin à toutes les formes de restrictions et à respecter « son droit légitime de tenir son...