Recherche

Affaire Omar Radi : le Maroc réclame des preuves à Amnesty International

Omar Radi

28 juin 2020 - 13h00 - Maroc

Les autorités marocaines ont démenti les allégations d’Amnesty International selon lesquelles elles avaient espionné le journaliste Omar Radi. Elles exigent des preuves.

Les autorités nient avoir pris contact avec Amnesty avant la publication du dernier rapport de cette organisation, le 22 juin 2020. Pour le Maroc, il s’agit d’allégations “infondées” dont les motivations sont ailleurs. Aussi, refuse-t-il d’être otage des groupements économiques en concurrence, pour la commercialisation d’équipements utilisés dans les renseignements.

À travers un communiqué officiel, les autorités marocaines ont exigé du directeur exécutif d’Amnesty International de leur faire parvenir, dans les plus brefs délais, les preuves tangibles présumées, afin de permettre au pays de faire le nécessaire pour protéger les droits de ses citoyens, indique-t-on.

Les autorités ont également saisi l’occasion, pour rappeler la suspension de leur coopération avec Amnesty, en estimant que depuis lors, cette organisation n’a fait qu’enchaîner les dérapages contre le Maroc en matière de protection des droits de l’Homme.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact