Environ 9000 affaires de corruption devant les tribunaux marocains

25 avril 2014 - 09h59 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Environ 9000 affaires de corruption seraient en cours de traitement par les juridictions compétentes du Royaume, d’après Mustapha Khalfi, porte-parole du gouvernement.

Le Ministre de la communication, Mustapha Khalfi, a précisé lors d’une conférence organisée le 23 avril par son parti, le PJD, qu’environ 9000 affaires de corruption sont traitées par la justice marocaine. Ce dernier a donné l’exemple de 7 médecins en phase d’être jugé dans des affaires de corruption.

Le Ministre en a profité pour souligner que le gouvernement prépare un projet de loi pour empêcher les médecins de travailler en même temps dans le public et dans le privé.
Selon Khalfi, le Chef du gouvernement a donné ses directives pour que le combat contre la corruption fasse partie des priorités de son gouvernement.

Ce dernier a finalement rapporté que le gouvernement compte officialiser certains projets en cours, dont la généralisation des bourses pour les étudiants, au lieu du système de quota actuel, ainsi qu’un système pour aider financièrement les veuves.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Corruption - Santé - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Mustapha El Khalfi - Ministère de la Communication

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des avions pour transporter les malades

Le ministère de la Santé et de la protection sociale vient de lancer un appel d’offres d’un montant de 30 millions de dirhams pour la location d’avions dédiés au transport rapide des malades.

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

L’acteur marocain Mustapha Zaari en mauvaise passe

L’acteur marocain Mustapha Zaari traverse une passe difficile en ce moment. Diagnostiqué d’un cancer de la prostate, il a été hospitalisé récemment à l’hôpital militaire de Rabat pour recevoir un traitement adéquat.