Aïd Al-Adha : le Maroc a encore importé des bovins de l’étranger

10 juin 2023 - 20h10 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

En prévision de l’Aïd Al-Adha, prévu au Maroc vers le 29 juin prochain, le nombre d’importations d’ovins s’intensifie. Ainsi, quelque 19 500 ovins importés du Portugal sont arrivés au port de Jorf Lasfar, dans la région d’El Jadida.

Les animaux, après avoir subi les contrôles vétérinaires requis, seront transportés vers la ferme de l’importateur, selon des sources au sein du ministère citées par Le360. Cette dernière souligne que cette importation, similaire aux précédentes, vise à stabiliser les prix des animaux destinés à l’abattage et à pallier le déficit causé par une série d’années de sécheresse. D’autres lots d’ovins sont arrivés ces dernières semaines, en provenance du Portugal et de l’Espagne, mais aussi d’Amérique du Sud.

A lire : Prix des moutons : l’Aïd al-Adha menacé au Maroc ?

En octobre dernier, le gouvernement avait adopté un projet de décret en vigueur jusqu’au 31 décembre 2023. Il porte sur la suppression des droits de douane sur les achats de bovins en vue d’assurer l’approvisionnement intérieur en viande rouge.

Sujets associés : Aïd al-Adha 2023 - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime

Aller plus loin

Aïd Al-Adha : combien coûte un mouton importé ?

Le prix du mouton importé serait de l’ordre de 2 850 dirhams et non 700 dirhams, selon une rumeur distillée sur les réseaux sociaux. C’est ce qu’indique la Fédération marocaine...

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2023 au Maroc

Les calculs astronomiques indiquent que la fête de l’Aïd al-Adha 2023 sera célébrée au Maroc cet été. Quelle date retenir ?

Prix des moutons : l’Aïd al-Adha menacé au Maroc ?

Le prix du mouton devrait augmenter de 15 à 25 % par rapport à l’année dernière, selon le ministère marocain de l’Agriculture. Une flambée des prix qui suscite des inquiétudes...

Prix du mouton : les Marocains auront-ils les moyens de célébrer l’Aïd Al-Adha ?

Au Maroc, la hausse vertigineuse du prix des moutons risque de compromettre la célébration de l’Aïd Al-Adha par plusieurs familles. Les prix de ces bêtes ont grimpé de 20 à 40 %...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aïd al-Adha : des moutons engraissés avec de la fiente de volaille

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha prévue fin juin, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) du Maroc multiplie les opérations de contrôle pour s’assurer de la qualité des aliments donnés aux moutons...

Production de dattes : le Maroc revoit ses ambitions à la hausse

Le Maroc entend mobiliser ses efforts et ses ressources pour doubler sa production de dattes, en atteignant 300 000 tonnes par an, contre 149 000 tonnes en 2021.

Maroc : baisse de 67% de la campagne céréalière 2021-2022

La campagne agricole 2021/2022 clôture sur une production céréalière 34 Millions de quintaux, contre 103,2 MQX obtenus, un an auparavant, soit une baisse de 67 %, selon le ministère de l’Agriculture.

Les aviculteurs marocains craignent la grippe aviaire

Le Maroc ne prend pas encore des mesures pour contrer l’entrée sur son territoire de la grippe aviaire qui sévit actuellement en Europe et dans la sous-région. Cette attitude des autorités inquiète les éleveurs de volailles qui ont une nouvelle fois...

Aïd Al-Adha : le Maroc a encore importé des bovins de l’étranger

En prévision de l’Aïd Al-Adha, prévu au Maroc vers le 29 juin prochain, le nombre d’importations d’ovins s’intensifie. Ainsi, quelque 19 500 ovins importés du Portugal sont arrivés au port de Jorf Lasfar, dans la région d’El Jadida.

Officiel : voici la date de l’Aïd al Adha au Maroc

La date de l’Aid al Adha au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être annoncée par le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Très cher Aid al adha pour les Marocains

L’augmentation continue du prix de la viande au Maroc affecte le coût du sacrifice de l’Aïd Al-Adha pour de nombreux ménages marocains.

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...

Aïd Al Adha au Maroc : les éleveurs redoutent les importations de moutons

À moins de deux mois de l’Aïd Al Adha, de grosses incertitudes subsistent quant à la disponibilité et au prix du mouton, bête la plus prisée par les Marocains pour cette fête. Cette année, le Maroc veut importer des moutons, une décision qui ne plaît...