Aïd Al-Adha : le Maroc va importer un million de têtes de bétail

24 avril 2023 - 13h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le gouvernement s’active pour satisfaire les besoins de la population. En tout, un million de têtes sera bientôt importé.

Selon Rachid Benali, président de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (COMADER), le Maroc dispose actuellement de 4 millions de têtes d’ovins destinées à l’Aïd Al-Adha, mais il a encore besoin d’un million de têtes de plus pour satisfaire les demandes de la population, fait savoir le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia. Le royaume envisage alors d’importer des têtes de bétail, des ovins, pour couvrir ces besoins. Cette importation pourrait stabiliser les prix, qui seraient supérieurs de 5 à 10 % par rapport à ceux de l’année dernière, à cause du renchérissement des prix des aliments pour bétail, des carburants et donc des coûts du transport.

À lire : Pour faire baisser le prix de la viande, le Maroc importe des bovins du Brésil

D’ores et déjà, le Maroc a importé quelque 10 000 ovins en provenance de l’Espagne. Ces animaux sont d’une race similaire à celles du royaume. Des importations depuis la Roumanie sont aussi envisageables.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Importations - Gouvernement marocain - Aïd al-Adha 2024

Aller plus loin

L’Aïd al-adha sera-t-il célébré cette année au Maroc ? Akhannouch répond

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a confirmé que l’Aïd Al-Adha aura bien lieu au Maroc cette année. S’exprimant devant la Chambre des représentants lors de la session...

Aïd Al-Adha : les « hôtels pour moutons » ont le vent en poupe

Les « hôtels pour moutons » font partie de ces petits métiers saisonniers qui apparaissent à l’approche de la célébration de l’Aïd Al-Adha.

Pénurie de viande rouge : le Maroc fait appel à l’Australie

Face à la pénurie de viande rouge provoquée par une grave sécheresse qui affecte son secteur de l’élevage, le Maroc se tourne vers l’Australie pour importer du bétail. Une...

Aïd Al Adha au Maroc : cheptel en baisse, prix en hausse

Alors que l’Aïd Al Adha approche, le ministère de l’Agriculture se prépare à faire face à une possible augmentation des prix des moutons au Maroc. L’offre en ovins et caprins...

Ces articles devraient vous intéresser :

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Au Maroc, la pénurie fait chuter les ventes de voitures

Au Maroc, les ventes de voitures ont chuté à fin août en raison notamment du manque de disponibilité des modèles.

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.

Aïd El Fitr 2024 : une bonne surprise pour les fonctionnaires marocains ?

La ministre déléguée chargée de la réforme de l’administration et de la transition numérique, Ghita Mezzour, propose au gouvernement de décréter un congé exceptionnel de trois jours au lieu de deux à l’occasion de l’Aïd Al-Fitr 2024.

Le Maroc contraint d’importer du blé

Le Maroc se tourne une fois de plus vers le marché international pour augmenter ses importations de blé afin de compenser la baisse considérable de sa production durement touchée par la sécheresse cette année.

Maroc : une aide versée aux familles

Comme annoncé, l’aide prévue pour les familles marocaines dans le besoin sera versée par le gouvernement. Celle-ci devrait intervenir sous peu. Quel montant ? quand est-ce qu’elle sera versée ?

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Maroc : une taxe fait exploser le prix des téléphones

La commission des Finances à la Chambre des conseillers a revu à la baisse le droit d’importation appliqué aux smartphones. Ce qui semble être une bonne nouvelle s’avère très désavantageux pour les distributeurs locaux et les consommateurs.

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Tanger Med : Un recrutement qui fait polémique

Zineb Simou, la parlementaire du parti Rassemblement national des Indépendants (RNI), a interpellé le gouvernement d’Aziz Akhannouch sur un recrutement au port de Tanger Med jugé exclusif.