Pénurie de viande rouge : le Maroc fait appel à l’Australie

29 juillet 2023 - 23h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Face à la pénurie de viande rouge provoquée par une grave sécheresse qui affecte son secteur de l’élevage, le Maroc se tourne vers l’Australie pour importer du bétail. Une demande a été adressée au ministre fédéral de l’agriculture, Murray Watt, dans ce sens.

En l’absence de ses fournisseurs traditionnels en bétail du Moyen-Orient et d’Afrique également confrontés à des pénuries d’eau et au changement climatique, le Maroc sollicite l’Australie. Dans une déclaration au média australien ABC, Murray Watt ministre fédéral de l’agriculture, affirme avoir « reçu une demande du Maroc pour entamer des négociations en vue de l’importation de bétail en provenance d’Australie, y compris les conditions proposées pour le commerce ». Mais les conditions actuelles du marché australien ne sont pas idéales. « Nous avons souligné qu’il y a un certain nombre de facteurs que nous devrions surmonter pour y arriver et nous ne voyons pas d’opportunité à court ou moyen terme pour y remédier […], dans la situation improbable où il y aurait une opportunité à plus long terme, cela vaudrait peut-être la peine de l’envisager, mais à ce stade, il ne semble pas que ce soit le cas », a déclaré Murray Frangs, directeur général de Rural Export and Trading WA.

À lire :Du bétail uruguayen pour le Maroc

Le responsable australien fait allusion notamment au système australien d’assurance de la chaîne d’approvisionnement des exportateurs (ESCAS), lequel exige que les pays exportateurs soient accrédités dans le cadre de son système afin de garantir des installations et des processus adéquats pour le transport du bétail vivant. L’Australie maintient également ses plans d’interdiction des exportations maritimes de moutons vivants. D’un autre côté, il y a l’application par le Maroc des droits de douane de 200 % sur les importations de bétail. Une mesure désavantageuse pour le marché australien.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Importations - Australie - Agriculture

Aller plus loin

Les bovins du Royaume-Uni et leur viande indésirables au Maroc

La douane marocaine vient d’interdire, pour une période d’un an, l’importation des bovins et leur viande en provenance du Royaume-Uni et de l’Irlande du Nord.

Les prix de la viande au Maroc résisteront-ils à la sécheresse ?

Les prix de la viande connaîtra-t-il une augmentation au Maroc à cause de la sécheresse qui touche le Maroc depuis quelques années ? Voici la réponse d’un expert du secteur.

Casablanca : attention à la viande consommée

À Casablanca, des bouchers et intermédiaires alertent sur la prolifération de viandes rouges provenant d’abattages clandestins. Les quantités vendues dépassent largement celles...

Du bétail uruguayen pour le Maroc

Un navire transportant des bovins en provenance de la ville de Florida, en Uruguay, a été chargé lundi pour être expédié au Maroc. Cette opération, selon les propos du député de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.

Maroc : la question des dattes algériennes arrive au parlement

Le groupe Haraki à la Chambre des Représentants a interpellé le ministre de l’Agriculture, Mohamed Sidiki, sur les dattes notamment d’origine algérienne qui ont inondé le marché marocain avant le début du mois de ramadan.

L’OCP s’empare de 50% de l’espagnol GlobalFeed

L’Office Chérifien des Phosphates (OCP) confirme avoir réussi l’acquisition de 50 % du capital de la firme espagnole GlobalFeed. Cette transaction a été réalisée en partenariat avec l’entreprise d’engrais Fertinagro Biotech, également basée en Espagne.

Le Maroc limite la production de pastèque

Face à la pire sécheresse qu’il connaît depuis quatre décennies, le Maroc prend des mesures pour réglementer la production de pastèques qui nécessite une importante quantité d’eau.

France : les prix des tomates cerises marocaines résistent à l’inflation

Malgré la flambée des prix des denrées alimentaires, due à l’inflation, les tomates, produites au Maroc gardent leurs prix inchangés. De quoi susciter l’interrogation de certains professionnels.

Aïd Al-Adha : combien coûte un mouton importé ?

Le prix du mouton importé serait de l’ordre de 2 850 dirhams et non 700 dirhams, selon une rumeur distillée sur les réseaux sociaux. C’est ce qu’indique la Fédération marocaine des acteurs de la filière élevage (FMAFE).

Après les tomates, le Maroc « inonde » l’Europe de poivron

Après la tomate, le poivron. Le Maroc confirme de plus en plus sa place d’exportateur de poivron, notamment vers l’Europe, avec une forte augmentation de 45 % des exportations ces dernières années.

Maroc : les agriculteurs rattrapés par l’impôt

Au Maroc, les petits agriculteurs exploitants agricoles exonérés d’impôts réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 5 millions de dirhams, doivent désormais remplir une déclaration de revenus, a récemment rappelé la Direction générale des impôts (DGI).

Importation de devises par les Marocains résidant à l’étranger : Ce qu’il faut savoir

Pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’importation de devises au Maroc nécessite certaines formalités essentielles qu’il faut absolument connaître. Que vous rentriez avec des devises sous forme de billets de banque ou d’instruments...

Israël importe des étrogs marocains pour la fête de Souccot

Pour la célébration de la fête de Souccot cette année, les juifs d’Israël vont utiliser des étrogs marocains. Une grande quantité de ce fruit a été acheminée en Israël, en raison des restrictions liées à la loi juive et grâce à la normalisation des...