Les prix de la viande au Maroc résisteront-ils à la sécheresse ?

28 décembre 2023 - 10h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Les prix de la viande connaîtra-t-il une augmentation au Maroc à cause de la sécheresse qui touche le Maroc depuis quelques années ? Voici la réponse d’un expert du secteur.

Face à la sécheresse persistante au Maroc, le président de la Fédération Interprofessionnelle des Viandes Rouges (FIVIAR), M’Hammed Karimine, rassure les consommateurs ; malgré les conditions climatiques difficiles, les prix des viandes rouges resteront stables. Cette annonce intervient après une réunion avec le ministère de l’Agriculture dédiée à la discussion des stratégies pour contrer les effets de la sécheresse qui touche le pays depuis cinq ans. », rapporte Le Matin.

A lire : Maroc : rumeurs sur la vente de viande d’âne à Fnideq

Karimine explique que la sécheresse provoque habituellement une réduction des prix, car les éleveurs tendent à réduire leurs troupeaux pour minimiser les pertes. Cependant, cette tendance a des conséquences à long terme notamment une réduction du cheptel disponible après la sécheresse. Actuellement, les prix de la viande rouge fluctuent entre 80 et 85 DH le kilo variant selon les régions. En prévision de l’Aïd Al-Adha, il assure qu’il n’y aura pas de pénurie d’animaux à sacrifier, malgré l’impossibilité de prévoir les précipitations futures qui influencent le rendement de l’élevage.

Par ailleurs, Karimine souligne les efforts du Maroc pour soutenir le secteur de l’élevage, notamment à travers la Loi de Finances 2024 qui permet l’importation de 200 000 têtes de bétail, exemptes de taxe sur la valeur ajoutée et de droits de douane. Cette mesure vise à renforcer le cheptel national, même si les importations actuelles n’ont pas encore atteint les quotas fixés.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Consommation - Inflation

Aller plus loin

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller...

Ramadan 2024 : la flambée des prix inquiète les Marocains

Les Marocains se préparent à vivre un mois de Ramadan difficile cette année, en raison de l’inflation, de la baisse du pouvoir d’achat et de la sécheresse qui sévit dans le...

Maroc : pas de substances toxiques dans la viande rouge

Les informations faisant état de la présence de substances toxiques dans les viandes rouges proposées sur les marchés dans plusieurs villes marocaines sont fausses.

Ramadan 2024 au Maroc : y aura-t-il du poisson à prix raisonnable ?

Le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Mohamed Sadiki, a tenu à Rabat une séance de concertation avec les experts du secteur de la pêche en vue de contrôler les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et satisfaire la demande nationale.

Maroc : quand le thermomètre monte, la consommation électrique s’envole

La consommation électrique au Maroc a atteint un niveau record, s’établissant à 7 310 mégawatts, selon le ministère de la Transition énergétique et du développement durable.

Immobilier au Maroc : des opportunités en vue

Le recul de l’inflation et la stabilité des taux de crédits immobiliers apportent non seulement un soulagement aux acquéreurs, mais ils suscitent également un nouvel espoir pour le marché immobilier.

Maroc : croissance économique malgré l’inflation persistante

Le taux d’inflation au Maroc va poursuivre sa tendance à la baisse, mais ne retrouvera pas son niveau d’avant 2022, a indiqué le Haut-commissariat au plan (HCP) dans un récent rapport, notant une croissance de +3,3 % au quatrième trimestre de 2023,...

Les prix de la viande au Maroc résisteront-ils à la sécheresse ?

Les prix de la viande connaîtra-t-il une augmentation au Maroc à cause de la sécheresse qui touche le Maroc depuis quelques années ? Voici la réponse d’un expert du secteur.

Très cher Aid al adha pour les Marocains

L’augmentation continue du prix de la viande au Maroc affecte le coût du sacrifice de l’Aïd Al-Adha pour de nombreux ménages marocains.

Maroc : l’informel met à genoux les magasins de sport

Dans le secteur du sport en plein essor au Maroc, l’informel gagne du terrain. Les professionnels, mécontents, tirent la sonnette d’alarme.

Maroc : fin des frais « injustifiés » pour les factures en ligne

Le Conseil de la concurrence a lancé un avertissement : des frais de service ajoutés sur les paiements en ligne dans plusieurs secteurs économiques n’ont pas de justification. Ces coûts supplémentaires, selon le Conseil, freinent la digitalisation de...

Maroc : clap de fin pour Jumia Food

Les Marocains ayant l’habitude de commander via Jumia Food devront dorénavant se diriger vers un concurrent. L’entreprise vient d’annoncer la fin de son service au Maroc.

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.