Aïd Al Adha au Maroc : cheptel en baisse, prix en hausse

1er mai 2023 - 22h10 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Alors que l’Aïd Al Adha approche, le ministère de l’Agriculture se prépare à faire face à une possible augmentation des prix des moutons au Maroc. L’offre en ovins et caprins destinés à l’abattage est estimée à 5,6 millions de têtes, un chiffre équivalent à la demande, mais inférieur de 15 % à celle de l’année dernière. Cette situation pourrait entraîner une hausse des prix allant jusqu’à 25 %.

Pour pallier cette problématique et garantir un approvisionnement suffisant du marché, le gouvernement envisage d’importer un grand nombre d’ovins et caprins. Les pays fournisseurs seront ceux respectant les mêmes normes de sécurité sanitaire que le Royaume. L’objectif est de stabiliser les prix tout en protégeant le cheptel national et en favorisant sa reproduction.

A lire : Aïd Al-Adha : le Maroc va importer un million de têtes de bétail

Le ministre de l’Agriculture, Mohamed Sadiki, a souligné que le secteur de l’élevage, bien qu’il compte actuellement plus de 23 millions de têtes ovines et caprines, demeure fragile en raison de l’abattage massif d’animaux causé par la chute de la demande liée à la crise de la Covid-19 et la hausse du coût de production. La reconstitution et le renforcement du cheptel prendront du temps.

Face aux risques de spéculation et d’explosion des prix à la veille de l’Aïd El Kébir, le ministère prévoit de mettre en place un dispositif de suivi des prix des moutons. Le ministre estime que le problème est structurel et nécessite une réforme profonde des circuits de commercialisation et de distribution, touchés par la présence de nombreux intermédiaires qui favorisent la hausse des prix et pénalisent les producteurs.

Ainsi, en combinant importations d’ovins et caprins et un dispositif de suivi des prix, le gouvernement espère prévenir une augmentation excessive des prix des moutons pour l’Aïd Al Adha et assurer un approvisionnement stable pour les consommateurs.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Aïd al-Adha 2024 - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime

Aller plus loin

Aïd-el-Adha : le sacrifice du mouton moins pratiqué en Belgique

L’Aïd-el-Adha se célèbre de manière particulière en Belgique, un pays qui devrait compter 1,149 million de musulmans en 2030 selon Pew Forum of Religion and Public Life.

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2024 au Maroc

Quelques jours après la célébration de l’Aïd El Fitr marquant la fin du mois de ramadan, les musulmans sont fixés sur la date de l’Aïd al-Adha.

Aïd Al Adha au Maroc : les éleveurs redoutent les importations de moutons

À moins de deux mois de l’Aïd Al Adha, de grosses incertitudes subsistent quant à la disponibilité et au prix du mouton, bête la plus prisée par les Marocains pour cette fête....

Aïd Al-Adha au Maroc : combien coûte un mouton ?

À la veille de l’Aïd Al-Adha, les Marocains sont focalisés sur l’achat du mouton et surtout son prix. Le ministère de l’Agriculture a donné les nouvelles provenant des points de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aid al Adha : 1 434 personnes graciées par le roi Mohammed VI

À l’occasion de à l’occasion de l’Aïd Al Adha, célébrée ce jeudi 29 juin au Maroc, le Roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 1 434 personnes condamnées par différents tribunaux du Royaume.

Les souks marocains vont être renovés

Compte tenu du rôle essentiel que jouent les souks hebdomadaires dans le développement socio-économique, le ministre de l’Agriculture a annoncé travailler pour la rénovation de ces espaces.

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole du gouvernement, la situation et due à plusieurs facteurs.

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Aïd al-Adha : des moutons engraissés avec de la fiente de volaille

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha prévue fin juin, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) du Maroc multiplie les opérations de contrôle pour s’assurer de la qualité des aliments donnés aux moutons...

Aïd Al Adha au Maroc : cheptel en baisse, prix en hausse

Alors que l’Aïd Al Adha approche, le ministère de l’Agriculture se prépare à faire face à une possible augmentation des prix des moutons au Maroc. L’offre en ovins et caprins destinés à l’abattage est estimée à 5,6 millions de têtes, un chiffre...

L’Aïd al-adha sera-t-il célébré cette année au Maroc ? Akhannouch répond

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a confirmé que l’Aïd Al-Adha aura bien lieu au Maroc cette année. S’exprimant devant la Chambre des représentants lors de la session mensuelle dédiée à la politique générale de l’Exécutif, il a déclaré : « La...

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...

La date de l’Aid al adha en France est connue

La date de la fête de l’Aïd al Adha en France est désormais connue. Elle vient d’être dévoilée par le Conseil Théologique Musulman de France (CTMF).

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.