Albert Watson : artiste-photographe et Amoureux du Maroc

9 janvier 2004 - 14h21 - Culture - Ecrit par :

Albert Watson, ou Herb Ritts est né en 1942 à Edinburgh en Ecosse. Il a débuté sa carrière comme mannequin. Remarqué par le célèbre artiste américain Andy Warhol, qui l’a immortalisé dans une œuvre, Albert Watson est devenu aujourd’hui l’un des photographes de mode parmi les plus recherchés.

Outres ses 250 couvertures pour le magazine « Condé Nast », Watson a signé les campagnes publicitaires des plus grandes marques de vêtements et de cosmétiques, telles Gap, Estée Lauder, Emporio Armani, Levi’s, Revlon, Chanel, L’Oréal. Pendant sa longue carrière, il s’intéresse à des supports multiples. Ainsi, il a réalisé des films publicitaires, des vidéos clips et des documentaires. Dans les années 60, Watson étudie le design graphique et le film au Royal College of Art. Il s’installe à New-York dès 1976, et ouvre son propre studio dans la plus grande prison des Etats-Unis. Cet artiste a gagné de nombreux prix dont le Grammy Award en 1975 pour le meilleur design d’une ‘LP Cover’ ou Level Plane Cover (terme désignant une pochette de CD) et un Andy Award en 1983 comme le meilleur photographe de publicité de l’année.

Son premier livre “Cyclops“ publié en 1994, est considéré comme un classique des publications contemporaines de photographie. Invité au Maroc, il collabore intimement avec le cinéaste Abdou Achouba, afin d’organiser une gigantesque campagne médiatique visant à embellir l’image du Maroc dans le marché de la première puissance mondiale. Albert Watson réalise un livre de photographies sur le Maroc, entre septembre 1997 et mai 1998. L’ouvrage n’est pas passé inaperçu, puisqu’il va amener le Groupe Levi’s à sponsoriser la campagne de promotion du Maroc aux USA. Fasciné par la variété des paysages marocains, Albert Watson loue finalement une deuxième résidence dans notre beau pays. Grâce à son talent, Watson a capitalisé son expérience à travers une gamme étonnante de techniques graphiques et un usage inventif du support photographique. Ainsi, il a conçu, dans ses multiples travaux, des photos conjuguant harmonieusement le clair-obscur.

Aujourd’hui le Maroc

Sujets associés : Médias - Photographie

Ces articles devraient vous intéresser :

Décès de Khalil Hachimi Idrissi

Le directeur général de l’Agence marocaine de presse (MAP), Khalil Hachimi Idrissi, est décédé samedi matin à Rabat à l’âge de 67 ans, après avoir lutté contre une longue maladie

Le journal en anglais à la télévision marocaine

Le Maroc manifeste un intérêt grandissant pour l’anglais. Il entend diffuser des informations dans cette langue qui est la plus parlée dans le monde, avec un total de plus de 1,4 milliard de locuteurs, afin d’attirer davantage les touristes anglophones.