L’Algérie bloque-t-elle le corps de l’une des victimes de Saïdia ?

15 septembre 2023 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Trois semaines après l’assassinat par les garde-côtes algériens de son fils, égaré sur un jet-ski dans l’espace maritime algérien près de la station de Saïdia, la famille d’Adbelali Mchiouer attend toujours la restitution du corps.

Égaré sur un jet-ski au large de l’Algérie, le vacancier marocain Abdelali Mchiouer, 40 ans, a été tué par les garde-côtes algériens le 29 août. Son cousin, le Franco-marocain Bilal Kissi, 29 ans, a connu le même sort. Ils étaient en compagnie de Mohamed Kissi, 33 ans, frère de Bilal, qui a été sauvé par les garde-côtes marocains qui étaient à leurs recherches et de leur ami Smaïl Snabi, arrêté puis condamné en Algérie. Si les obsèques de Bilal ont déjà eu lieu, celles d’Abdelali sont, pour l’heure, incertaines. À ce jour, sa dépouille, conservée à la morgue de Tlemcen, en Algérie, n’a toujours pas été restituée à la famille en dépit des démarches entreprises par Hakim Chergui, l’avocat représentant les familles des deux victimes.

À lire : Bilal Kissy : une vie arrachée par des militaires algériens (vidéo)

Au lendemain de la tragédie de Saïdia, il est entré en contact avec le consulat marocain à Sidi Bel Abbès, en Algérie, afin d’obtenir un document attestant du consentement des autorités marocaines à la réception du corps. Un document exigé par le ministère algérien de l’Intérieur pour restituer le corps d’Abdelali. Dès réception de ce document, il était prévu que le dossier soit immédiatement soumis aux autorités algériennes, avec la conviction que la démarche se déroulerait sur une base institutionnelle plutôt que politique, étant donné qu’elle serait discutée au niveau de la wilaya, a souligné l’avocat à la presse. À ce jour, le corps de la victime est toujours en Algérie.

À lire :Franco-marocains tués en Algérie : enquête en France pour homicide volontaire

Hakim Chergui avait déposé en France une plainte pour « assassinat aggravé, tentative d’assassinat aggravé, détournement de navire et non-assistance à personne en danger ». Le parquet d’Oujda avait ordonné l’ouverture d’une enquête pour déterminer les circonstances « d’un incident violent en mer ». La France a, elle, ouvert une enquête pour homicide volontaire, qui « doit permettre notamment d’avoir un cadre juridique pour recueillir des éléments. » La cour d’assises de Paris travaillera sur une demande de coopération judiciaire adressée aux autorités marocaines et algériennes, a précisé l’avocat.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Homicide

Aller plus loin

Franco-marocains tués en Algérie : enquête en France pour homicide volontaire

Après l’assassinat par la marine algérienne de deux des quatre vacanciers franco-marocains sur jet-ski égarés dans l’espace maritime algérien à Saïdia, la France a ouvert une...

Drame de Saïdia : l’Algérie refuse toujours de remettre le corps d’une victime

Un mois après l’assassinat par les garde-côtes algériens de son fils, égaré sur un jet-ski dans l’espace maritime algérien près de la station de Saïdia, la famille d’Adbelali...

Marocains tués en Algérie : une plainte déposée en France

La famille des deux Franco-Marocains froidement abattus par la marine algérienne dans l’espace maritime algérien alors qu’ils faisaient du jet-ski avec des amis et se sont...

Assassinat de franco-marocains en Algérie : la version algérienne contredite

Le ministère algérien de la Défense nationale a fourni des explications pour le moins peu convaincantes sur l’assassinat par sa marine de deux des quatre vacanciers...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...