Algériens et Marocains au top ten des expulsions de France

6 juin 2019 - 13h50 - Ecrit par : K.B

Un rapport parlementaire fait état de la situation des immigrés clandestins expulsés de France. Les Marocains et les Algériens arrivent en tête des nationalités les plus expulsées.

Le rapport parlementaire, publié par le journal Le Parisien, a permis de mettre en lumière les cas d’expulsions des immigrés clandestins en France, leurs nationalités ainsi qu’une évaluation des dépenses afférentes. L’étude s’est penchée, en premier lieu, sur les cas des sans-papiers.

En 2018, le coût des expulsions a été estimé à 500 millions d’euros. Selon le rapport, cité par le360, "le nombre d’expulsions forcées n’a jamais été aussi élevé depuis dix ans. Et leur coût pour les finances publiques a représenté la bagatelle d’un demi-milliard d’euros l’an dernier. De quoi aiguiser l’intérêt des députés en charge de la mission Asile-Immigration-Intégration, dont l’enveloppe globale annuelle pour l’Etat est d’1,7 milliard d’euros".

1525 ressortissants algériens et 1161 marocains ont été expulsés de France, arrivant en 4ème et 5ème positions des pays concernés par les cas d’expulsion. L’Albanie prend la première position avec 2100 cas, suivie de la Roumanie avec 1900 expulsés.

Par ailleurs, le rapport parlementaire préconise les "retours-aidés" dont les charges sont moins coûteuses que les expulsions forcées, 2500 euros au lieu des 13.800 euros.

Tags : France - Algérie - Expulsion

Aller plus loin

France : Ahcene sera-t-il expulsé ?

Ahcene B., 18 ans, lycéen scolarisé en 2nde au lycée André Sabatier à Bobigny en Seine-Saint-Denis a été arrêté et placé au centre de rétention administrative de Vincennes. Sous la...

Nous vous recommandons

Le Maroc criminalise l’émission de fausses factures

Le Maroc renforce les moyens de lutte contre la fraude fiscale, notamment les factures fictives établies par des sociétés qui en font leur unique activité. Dans ce sens, le législateur a réaménagé plusieurs articles du Code général des...

Le Maroc attire à nouveau les investissements directs étrangers

Le flux des investissements directs étrangers (IDE) au Maroc a enregistré une hausse de 16,9 % durant les huit premiers mois de l’année.

Aziz Akhannouch contraint de se retirer du monde des affaires

Après sa nomination au poste de chef de gouvernement, Aziz Akhannouch renonce à toutes ses responsabilités au sein des différentes entreprises privées affiliées à la holding familiale, afin d’éviter tout conflit...

Fuite au Maroc des fortunes tunisiennes

En raison du climat socio-politique et économique tendu, les hommes d’affaires et leurs familles fuient la Tunisie pour s’installer au Maroc, aux Emirats arabes unis ou encore en France.

Le trafic aérien international rebondit grâce aux MRE

Grâce au retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au Maroc, le trafic aérien international est reparti à la hausse dans les aéroports marocains au cours de la période allant du 15 juin au 31 août 2021. L’Office national des aéroports (ONDA) fait savoir...

MRE : voici les modalités de remboursement de l’indemnité de transport maritime

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui rentrent au Maroc par voie maritime dans le cadre de l’Opération Marhaba sont désormais fixés sur les conditions et modalités de versement des montants correspondant au remboursement partiel des billets des...

Quand les vacances de la Première ministre française à Marrakech créaient polémique

La Première ministre fraîchement nommée Élisabeth Borne, ex-ministre de la Transition écologique et solidaire s’était retrouvée au cœur d’une polémique en 2019 pour être partie en vacances à Marrakech à un moment où la France faisait face à un contexte social...

Le meilleur hôtel au monde est ... marocain

La Mamounia de Marrakech prend la tête du classement des 50 meilleurs hôtels dans le monde. Cette place lui a été concédée par le magazine américain « Conde Nast Traveler » dans sa rubrique « Readers’Choice Awards...

Voici pourquoi le Maroc interdit l’exportation de l’huile argan

Le Maroc a décidé de limiter l’exportation de l’huile d’argan. Voici les explications du gouvernement.

Les échanges commerciaux grimpent entre le Maroc et Israël

Suite à la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël en décembre dernier, les échanges commerciaux ont grimpé entre les deux pays. C’est ce qu’indiquent les données du Bureau central des statistiques...