France : Ahcene sera-t-il expulsé ?

2 décembre 2019 - 11h00 - France - Ecrit par : S.A

Ahcene B., 18 ans, lycéen scolarisé en 2nde au lycée André Sabatier à Bobigny en Seine-Saint-Denis a été arrêté et placé au centre de rétention administrative de Vincennes. Sous la menace d’expulsion, il reçoit le soutien des professeurs et parents d’élèves qui exigent sa libération et sa régularisation.

"Rendez-vous est donné aux personnels du lycée et aux parents d’élèves, ce samedi à 11 heures devant le centre de rétention de Vincennes", a annoncé Jérôme Piques, délégué CGT éducation 93 et professeur de français de l’élève. Tous se sont mobilisés pour Ahcene B.

Après cette action, ils entendent se mobiliser à nouveau, lundi 2 décembre, devant leur lycée, à 15 heures (heure locale), précise Le Parisien. Ils ne réclament que deux choses : la libération et la régularisation du jeune lycéen menacé d’expulsion.

"Ahcene a été interpellé dimanche [24 novembre] à 19 heures, lors d’un simple contrôle d’identité, puis directement placé au centre de rétention de Vincennes ", raconte son oncle Idir. Ensuite, l’Obligation de quitter le territoire français (OQTF) lui a été signifiée en même temps que la possibilité d’un recours pour la contester, a-t-il indiqué.

En juin 2018, le jeune algérien est arrivé en France, avec sa mère, gravement malade. Contrairement à son fils, celle-ci attend un titre de séjour. Pour ses professeurs, cet élève scolarisé en 2nde CAP Coiffure est un élève volontaire, motivé, sérieux et travailleur. "Il est arrivé à André Sabatier à la rentrée, a un niveau de Français tout à fait correct qui lui permet de suivre sa scolarité. Il est intégré au lycée, a immédiatement trouvé sa place et ses enseignants sont très contents de lui", a fait savoir Chahra Chibati, la conseillère principale d’éducation du lycée.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Algérie - Expulsion - Education - Régularisation - Arrestation

Aller plus loin

Algériens et Marocains au top ten des expulsions de France

Un rapport parlementaire fait état de la situation des immigrés clandestins expulsés de France. Les Marocains et les Algériens arrivent en tête des nationalités les plus expulsées.

Lille se mobilise contre l’expulsion de Mohamed

Alors que des associations se mobilisent pour Mohammed Lakel, un Algérien menacé d’expulsion à Lille, la préfecture poursuit la procédure. A l’origine de la menace d’expulsion,...

La hantise des sans-papiers marocains en centre de rétention

En France, les sans-papiers marocains et d’autres nationalités en centres de rétention administrative (CRA) expriment leur refus de faire un test Covid-19. Et pour cause.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

Ancien Gilet jaune, Abdel Zahiri menacé d’expulsion au Maroc

Abdel Zahiri, un Marocain de 44 ans, a récemment reçu une obligation de quitter le territoire français de la part de la préfecture de Vaucluse. Fiché S, il avait auparavant été incarcéré pour son implication dans le mouvement des Gilets jaunes.