Recherche

Ali Lamrabet, un calomniateur pour le ministre marocain de la communication

© Copyright : DR

17 juin 2003 - 10h20 - Maroc

Le journaliste franco-marocain Ali Lamrabet, incarcéré pour outrage au roi, est un calomniateur, a affirmé lundi soir le Ministre marocain de la communication sur la chaîne de télévision d’information continue LCI.

"Lamrabet journaliste : je m’inscrit en faux contre cela, il est un parachuté, quelqu’un qui a été vidé du ministère des affaires étrangères il y a plusieurs années de cela, qui en a gardé probablement une très grande rancune et qui s’est lancé dans une presse de caniveau : insultes, calomnies, injures, invectives systématiques à l’égard des institutions marocaines", a affirmé le ministre.

"Il n’est pas pour l’enracinement de la démocratie dans notre pays, il a systématiquement remis en cause toute avancée démocratique dans notre pays (...) par des procédés qui sont absolument inadmissibles", a poursuivi le ministre selon lequel "la justice va dire son mot, elle le dira de façon juste et équitable"

Ali Lamrabet a été condamné le 21 mai à quatre ans de prison ferme et à l’interdiction de ses deux publications satiriques pour "outrage à la personne du roi" et pour atteintes au "régime monarchique" et à l’intégrité territoriale du pays.

De son côté, le Premier ministre du Maroc, Driss Jettou, interrogé lundi à Paris après un entretien avec le président Jacques Chirac, a affirmé que le Maroc entendait traiter "avec sagesse et modération" ce cas.

M. Jettou a indiqué que le président français avait évoqué le cas de ce journaliste en transmettant un message de "modération et responsabilité".

Il observe une grève de la faim depuis le 6 mai et est, selon son avocat, en "danger de mort".

AFP

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact