Le Maroc soupçonné d’avoir espionné l’activiste sahraouie Aminatou Haidar avec Pegasus

9 mars 2022 - 17h40 - Monde - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La militante sahraouie des droits humains, Aminatou Haidar, aurait été, ces derniers mois, victime d’espionnage à l’aide du logiciel israélien Pegasus, selon Amnesty International qui dit disposer de preuves de cette action dont le Maroc semble à nouveau accusé.

Amnesty International a assuré que deux téléphones appartenant à la militante sahraouie ont été espionnés en novembre dernier, quelques mois seulement après la publication des résultats de l’enquête menée par le réseau de journalistes Forbidden Stories sur l’espionnage à l’aide de Pegasus.

« Le fait qu’Aminatou Haidar ait été ciblée par le logiciel d’espionnage Pegasus est une preuve supplémentaire que des entreprises comme NSO Group continueront de faciliter les violations des droits de l’homme », a déclaré Danna Ingleton, directrice adjointe d’Amnesty, rappelant que l’organisation a présenté à plusieurs reprises des preuves de l’utilisation abusive de Pegasus depuis 2019 au Maroc et dans plus d’une douzaine de pays.

À lire : Espionnage via Pegasus : le Maroc affirme ne pas avoir obtenu des preuves

La militante a fait analyser ses téléphones par le laboratoire technologique d’Amnesty International, après avoir reçu par e-mail des alertes de sécurité d’Apple l’avertissant que ses téléphones pourraient avoir été espionnés. Les deux téléphones de Haidar contenaient des traces d’espionnage par Pegasus remontant à septembre 2018 pour l’un, et plus récemment, en octobre et novembre pour l’autre. Une contre-expertise a été faite par l’équipe de recherche du Citizen Lab de l’Université de Toronto, qui a confirmé les résultats du laboratoire d’Amnesty International.

À lire : Affaire Pegasus : Israël contredit les accusations d’espionnage contre le Maroc

Pour l’organisation, c’est la preuve que la société civile au Maroc et au Sahara occidental continue d’être la cible d’espionnage à l’aide du logiciel israélien Pegasus et que les autorités marocaines ne respectent pas et ne protègent pas les droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique. « Nous appelons à nouveau à la suspension immédiate de la vente, du transfert et de l’utilisation de la technologie des logiciels espions jusqu’à ce qu’un cadre réglementaire des droits de l’homme soit mis en place », a plaidé Danna Ingleton.

Sujets associés : Espionnage - Amnesty international (AI)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Apple corrige la faille Pegasus

Apple a découvert la faille que le logiciel Pegasus qui aurait servi au Maroc d’espionner des dirigeants notamment le président français Emmanuel Macron a...

Les services secrets néerlandais ont-ils espionné Ridouan Taghi à l’aide de Pegasus ?

Les services secrets néerlandais auraient utilisé le logiciel espion israélien Pegasus pour pirater le téléphone portable du trafiquant de drogue Ridouan Taghi, l’un des leaders de...

Pegasus : «  Amnesty et Forbidden stories ont dix jours pour fournir les preuves contre le Maroc  »

Accusé d’avoir mis sur écoute des personnalités et des journalistes étrangers, le Maroc engage l’avocat Olivier Baratelli, mandaté pour déposer une plainte contre Amnesty...

Le Maroc aurait-il espionné le téléphone de Pedro Sanchez avec Pegasus ?

Les téléphones du président Pedro Sanchez et de la ministre de la Défense, Margarita Robles, ont été piratés à l’aide du logiciel israélien Pegasus en mai et juin dernier. Le Maroc...

Nous vous recommandons

Espionnage

Pegasus : « Le numéro du roi Mohammed VI n’a jamais été ciblé »

Shalev Hulio, PDG de la société israélienne NSO, assure que les numéros du roi Mohammed VI, du président Emmanuel Macron et du directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) n’ont jamais été ciblés à l’aide du logiciel espion Pegasus. Des...

Mehdi Ben Barka était-il un espion ?

56 ans après son décès, de troublantes révélations ont été faites sur le militant anticolonialiste Mehdi Ben Barka, chef de file du mouvement tiers-mondiste, et plus célèbre opposant aux rois Mohammed V et Hassan...

Le Maroc soupçonné d’avoir espionné l’activiste sahraouie Aminatou Haidar avec Pegasus

La militante sahraouie des droits humains, Aminatou Haidar, aurait été, ces derniers mois, victime d’espionnage à l’aide du logiciel israélien Pegasus, selon Amnesty International qui dit disposer de preuves de cette action dont le Maroc semble à nouveau...

Pegasus a été utilisé dans plusieurs pays européens

Le logiciel d’espionnage Pegasus développé par la société israélienne NSO, aurait été utilisé par au moins cinq pays de l’Union européenne. C’est en effet ce qu’a déclaré le groupe devant le comité du Parlement européen en charge de l’enquête sur le...

Réaction de Abdelilah Benkirane suite aux accusations d’espionnage contre le Maroc

Les accusations d’espionnage contre le Maroc continuent de susciter des réactions. L’ancien chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane a pris la défense de son pays et de Abdellatif Hammouchi, directeur général de la sûreté nationale, également directeur...

Amnesty international (AI)

Pegasus : « les attaques contre le Maroc visent sa stabilité » selon El Othmani

Le chef du gouvernement marocain s’est prononcé sur l’affaire Pegasus au cours d’une émission télévisée. El Othmani a dénoncé les organisations Forbidden Stories, Amnesty International et le consortium de médias éditeur de l’étude polémique sur le logiciel...

Droits de l’Homme au Maroc : le bilan inquiétant d’Amnesty International

Amnesty International a publié son rapport 2021 sur la situation des droits humains dans le monde, notant qu’au Maroc le bilan est toujours sombre.

Un logiciel israélien pour espionner un journaliste marocain

Le logiciel d’origine israélienne Pegasus a été utilisé par les autorités marocaines pour espionner le journaliste d’investigation Omar Radi. C’est ce que révèle Amnesty International.

Le Maroc soupçonné d’avoir espionné l’activiste sahraouie Aminatou Haidar avec Pegasus

La militante sahraouie des droits humains, Aminatou Haidar, aurait été, ces derniers mois, victime d’espionnage à l’aide du logiciel israélien Pegasus, selon Amnesty International qui dit disposer de preuves de cette action dont le Maroc semble à nouveau...

La militante sahraouie Sultana Jaya rejoint les îles Canaries

La militante sahraouie, Sultana Jaya, est arrivée mercredi à l’aéroport de Gran Canaria, après plus d’un an et demi d’assignation à résidence à Boujdour par les autorités marocaines.