Recherche

La recette de cette jeune femme pour l’arnaque à 275.000 dollars

29 mars 2019 - 21h00 - Société

© Copyright : DR

Récemment a débuté le procès, à New-York, d’une jeune femme russo-allemande de 28 ans, du nom d’Anna Sorokin. Cette dernière, en s’y prenant bien, réussissait à vivre la belle vie aux dépends de personnes et d’institutions dont elle abusait de la confiance, une confiance gagnée avec ruse. Elle s’est fait payer, par exemple, un séjour à la Mamounia à 62.000 dollars par… Une éditrice photo de Vanity Fair !

Elle est blonde, a des yeux bleus, et c’est une arnaqueuse qui vit comme une reine aux frais d’autrui. Mais ce ne sont pas des hommes qu’elle arnaque, ou alors pas seulement… Anna Sorokin est née en Russie en 1991 et s’est installée en Allemagne en 2007. Son père était chauffeur routier. Mais pour ceux qu’elle approche, elle est Anna Delvey et se fait passer pour une riche héritière, fille d’un riche homme, diplomate, magnat du pétrole ou autres. Elle prétend également avoir de l’influence. Et ça marche !

En faisant ça, elle a réussi à escroquer plusieurs personnes, ainsi que des hôtels et des institutions financières. Prenons la Mamounia et l’éditrice photo de Vanity Fair. Le Huffpost écrit : « Au cours de son procès, qui s’est ouvert mercredi, le procureur s’est particulièrement intéressé à un voyage de la jeune femme à Marrakech. Un voyage au cours duquel cette dernière réserve une suite à la Mamounia, à 6000 dollars la nuit et “offre” à ses amis des suppléments comme des cours de tennis ou des petits déjeuners au bord de la piscine, comme l’a expliqué à Vanity Fair une de ses victimes, Rachel Williams, éditrice photo dans ce même journal ». C’est elle qui offre et tout le monde est aux anges…

Par contre, au moment de réellement payer, voilà les soucis avec la carte de crédit qui commencent. Elle appelle Rachel Williams de Vanity Fair à la rescousse, pour qu’elle paie en attendant de se faire rembourser après. Celle-ci s’exécute. 62.000 dollars de débités.

Un autre cas, cette fois-ci à Casablanca, est cité. Elle aurait abusé de la confiance de sa personal trainer pour qu’elle lui paie sa note au Four Seasons, ainsi qu’un billet en première pour retourner à New-York.

Durant ce procès, ce sont des escroqueries d’un montant de 275.000 dollars qui sont débattues, en seulement dix mois. Son avocate aurait affirmé qu’Anna Sorokin n’a fait « qu’exploiter un système facilement impressionné par les paillettes et le glamour ».

Elle n’aura d’ailleurs plus besoin de faire cela car elle a vendu son histoire, destinée à devenir une série. En ce sens, le Huffpost écrit : « Cependant elle ne risque pas d’avoir de problèmes financiers pour bien longtemps, ayant récemment vendu son histoire à la papesse de la télévision américaine Shonda Rhimes, à qui l’on doit des succès comme Grey’s Anatomy, Scandal, ou encore How to get away with murder. Une série qui sera diffusée sur la plateforme de streaming Netflix ». Jennifer Lawrence et Margot Robbie se seraient proposées pour jouer le rôle… Elle la regardera sans doute de sa cellule de prison.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact