France : 18 mois de prison pour un imam clandestin

27 novembre 2020 - 17h30 - France - Ecrit par : I.L

Un imam a été condamné, ce jeudi 26 novembre à 18 mois de prison par le tribunal correctionnel de Pontoise. Il lui est reproché d’avoir tenu des propos relevant de l’« apologie du terrorisme ».

Le mis en cause, d’origine pakistanaise, a diffusé plusieurs vidéos sur les réseaux sociaux dans lesquelles il a salué l’attaque survenue le 25 septembre devant les anciens bureaux de Charlie Hebdo. « Les musulmans sont toujours prêts à se sacrifier pour leur prophète », avait-il ajouté. 

«  J’ai dérapé, ce n’est pas ce que je voulais dire. C’était pour faire le buzz », a mentionné l’accusé lors de son procès. « Je n’ai pas trouvé les mots adéquats, je présente toutes mes excuses  », a déclaré l’imam.

En situation irrégulière depuis quelques années a également rassuré qu’il a supprimé la vidéo, suite aux conseils de ses amis. « Il est impossible que la République vous garde sur son territoire », a estimé le président du Tribunal correctionnel de Pontoise.

Sujets associés : France - Terrorisme - Procès

Aller plus loin

La France accélère l’expulsion des "radicalisés"

Le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin, est en visite en Algérie et en Tunisie. Sa visite s’inscrit dans le cadre des négociations avec les pays d’origine, pour...

Attaque à Paris : "Je voulais être un héros et je me suis retrouvé derrière les barreaux"

Alors qu’il a tenté d’arrêter le principal suspect de l’attaque au hachoir survenue, le 25 septembre devant les anciens locaux de Charlie Hebdo à Paris, Youssef, le "deuxième...

La France veut expulser "systématiquement" les fauteurs de troubles étrangers

Les fauteurs de trouble de nationalité étrangère ne sont plus les bienvenus sur le territoire français. Ils doivent être "systématiquement" renvoyés dans leur pays d’origine,...

Caricatures du prophète Mohammad : la France lance un appel au calme

Face au climat de colère dans le monde musulman, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a lancé jeudi un « message de paix au monde musulman ». Le chef...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Le Maroc renforce son dispositif légal de lutte contre le terrorisme

Afin de lutter efficacement contre le terrorisme, le Maroc a décidé de renforcer son dispositif national en se dotant d’un centre national de traitement des informations relatives aux passagers et aux vols aériens.

Les passagers qui arrivent au Maroc surveillés à la loupe

Le Conseil de gouvernement a décidé jeudi de renforcer son arsenal en matière de lutte contre le terrorisme et les crimes organisés, en faisant adopter un projet de décret.