Approvisionnement en gaz : le Maroc échange avec d’autres partenaires

9 novembre 2021 - 13h40 - Ecrit par : A.T

Après la rupture du contrat Gazoduc-Maghreb-Europe, le Maroc a entrepris des démarches auprès de ses partenaires pour trouver des solutions alternatives, en vue d’anticiper sur son approvisionnement en gaz.

Lundi, la question de l’arrêt du GME a été évoquée lors d’une séance consacrée à la stratégie énergétique nationale au parlement.

Répondant aux préoccupations des élus, la ministre de la Transition énergétique, Leila Benali a indiqué que pour l’heure, cette rupture n’a pas eu répercussions immédiates sur la fourniture de l’électricité sur le plan national. «  Ces derniers jours, l’approvisionnement en électricité a continué à être assuré de façon normale et ce, grâce à la capacité nationale installée, soutenue par une baisse de la demande d’électricité du fait de la crise sanitaire », a-t-elle assuré.

Toutefois, a-t-elle souligné, son département « a ouvert des concertations avec des acteurs à l’échelle régionale et internationale pour asseoir un système durable et efficace de gestion de l’approvisionnement du marché national en gaz naturel », confirmant ainsi la volonté de renforcer le poids du gaz naturel dans le mix énergétique national.

A lire : Sound Energy confiant sur la découverte du gaz au Maroc

Par ailleurs, le processus pour la construction d’une unité flottante de stockage et de regazéification du gaz naturel liquéfié (FSRU), enclenché par le gouvernement, se poursuit, a-t-elle fait savoir, ajoutant que l’appel à manifestation d’intérêt a connu un fort engouement des investisseurs nationaux et internationaux.

Cette unité flottante va permettre de répondre à tous les besoins du Maroc en gaz naturel, qui devraient atteindre plus de 3 milliards de mètres cubes par an à l’horizon 2040. Elle permettra de renforcer et de diversifier les sources d’approvisionnement du système énergétique, contribuant ainsi à améliorer la compétitivité de l’économie nationale, a précisé la ministre.

Tags : Energie - Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement - Parlement marocain - Gaz

Aller plus loin

Gazoduc Maghreb-Europe : non au « chantage inacceptable » de l’Algérie

Des députés italiens ont dénoncé « le chantage inacceptable » de l’Algérie qui a décidé de ne pas renouveler le gazoduc Maghreb-Europe (GME) traversant le Maroc, arrivé à expiration le...

Gazoduc : la décision algérienne n’aura pas d’effet immédiat sur le Maroc

La rupture du contrat du Gazoduc Maroc-Europe par l’Algérie n’aura qu’un impact insignifiant sur la performance immédiate du système électrique...

Sound Energy veut exporter du gaz du Maroc vers l’Espagne

La société britannique Sound Energy envisage de mettre en service un nouveau gazoduc pour fournir du gaz au Maroc et même en exporter vers l’Espagne et le Portugal, après la...

L’Algérie explique pourquoi elle a continué à livrer du gaz au Maroc

L’Algérie revient sur la récente livraison du gaz au Maroc et apporte des clarifications. La compagnie pétrolière algérienne, Sonatrach, a livré du gaz de pétrole liquéfié (GPL) à...

Nous vous recommandons

Aïd Al-Adha au Maroc : combien coûte un mouton ?

À la veille de l’Aïd Al-Adha, les Marocains sont focalisés sur l’achat du mouton et surtout son prix. Le ministère de l’Agriculture a donné les nouvelles provenant des points de ventes du bétail.

Visite de l’émir du Qatar au Maroc

L’émir du Qatar, Tamim ben Khalifa Al-Thani, effectue depuis mardi 21 décembre 2021 une visite privée au Maroc. Les deux pays entretiennent de bonnes relations depuis des décennies.

Des systèmes militaires sophistiqués vendus au Maroc

Lors la visite historique du ministre de la Défense israélien Benny Gantz au Maroc, plusieurs accords de vente de systèmes militaires avancés ont été signés entre les deux pays.

Le dirham se redresse face à l’euro et au dollar

Le dirham s’est apprécié de 0,61 % par rapport à l’euro et de 1,74 % vis-à-vis du dollar américain au cours du premier trimestre de 2021. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Sahara : le Maroc veut tourner définitivement le page

Le Maroc ne veut plus s’éterniser sur la crise au Sahara. Une fois encore, le royaume dit être à la recherche d’une solution pacifique, tout en réclamant ses «  droits légitimes  » sur ce territoire contesté.

Marrakech veut accueillir normalement les touristes

Les opérateurs touristiques exerçant à Marrakech appellent les autorités à lever les restrictions afin de leur permettre de se refaire une bonne santé financière pendant la saison automne/hiver qui commence le 1ᵉʳ...

L’Algérie conspire-t-elle contre le Maroc ?

L’Algérie veut profiter du prochain sommet de la Ligue arabe qu’elle accueillera du 1 et 2 novembre prochain pour isoler le Maroc, « son ennemi » qu’elle voit partout.

Crise Algérie/Maroc : Israël récuse les accusations d’Alger

Les déclarations du ministre israélien des Affaires étrangères lors de sa visite historique à Rabat constituent l’un des griefs pour lesquels l’Algérie dit avoir rompu ses relations diplomatiques. Israël rejette ces accusations et appelle Alger à « se...

Marhaba 2022 : perturbations et protestations des MRE à Algésiras

Alors que la Fondation Mohammed V pour la solidarité a mis en place un dispositif humanitaire unique pour accueillir les Marocains Résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de l’opération Marhaba 2022, des perturbations s’observent au niveau des ports...

Maroc : bientôt la levée de la double exigence "test PCR" plus "pass vaccinal"

L’allègement de la double obligation de présenter un pass vaccinal et un test PCR négatif pour les voyageurs par voie aérienne arrivant dans les aéroports marocains se précise.