Approvisionnement en gaz : le Maroc échange avec d’autres partenaires

9 novembre 2021 - 13h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Après la rupture du contrat Gazoduc-Maghreb-Europe, le Maroc a entrepris des démarches auprès de ses partenaires pour trouver des solutions alternatives, en vue d’anticiper sur son approvisionnement en gaz.

Lundi, la question de l’arrêt du GME a été évoquée lors d’une séance consacrée à la stratégie énergétique nationale au parlement.

Répondant aux préoccupations des élus, la ministre de la Transition énergétique, Leila Benali a indiqué que pour l’heure, cette rupture n’a pas eu répercussions immédiates sur la fourniture de l’électricité sur le plan national. «  Ces derniers jours, l’approvisionnement en électricité a continué à être assuré de façon normale et ce, grâce à la capacité nationale installée, soutenue par une baisse de la demande d’électricité du fait de la crise sanitaire », a-t-elle assuré.

Toutefois, a-t-elle souligné, son département « a ouvert des concertations avec des acteurs à l’échelle régionale et internationale pour asseoir un système durable et efficace de gestion de l’approvisionnement du marché national en gaz naturel », confirmant ainsi la volonté de renforcer le poids du gaz naturel dans le mix énergétique national.

A lire : Sound Energy confiant sur la découverte du gaz au Maroc

Par ailleurs, le processus pour la construction d’une unité flottante de stockage et de regazéification du gaz naturel liquéfié (FSRU), enclenché par le gouvernement, se poursuit, a-t-elle fait savoir, ajoutant que l’appel à manifestation d’intérêt a connu un fort engouement des investisseurs nationaux et internationaux.

Cette unité flottante va permettre de répondre à tous les besoins du Maroc en gaz naturel, qui devraient atteindre plus de 3 milliards de mètres cubes par an à l’horizon 2040. Elle permettra de renforcer et de diversifier les sources d’approvisionnement du système énergétique, contribuant ainsi à améliorer la compétitivité de l’économie nationale, a précisé la ministre.

Sujets associés : Energie - Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement - Parlement marocain - Gaz

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Sound Energy confiant sur la découverte du gaz au Maroc

Sound Energy a décidé de ne plus disperser ses activités au Maroc surtout après la rupture du contrat du gazoduc Maghreb-Europe (GME) par l’Algérie. Mais il faudra régler d’abord...

Gazoduc Maghreb-Europe : non au « chantage inacceptable » de l’Algérie

Des députés italiens ont dénoncé « le chantage inacceptable » de l’Algérie qui a décidé de ne pas renouveler le gazoduc Maghreb-Europe (GME) traversant le Maroc, arrivé à expiration le...

Le GME alimente à nouveau les centrales de Tahaddart et Ain Béni Mathar

Après plusieurs mois de fermeture du GME, les centrales à cycles combinés de Tahaddart et Ain Béni Mathar ont été de nouveau connectées au réseau grâce au GNL (Gaz naturel liquéfié)...

Sound Energy veut exporter du gaz du Maroc vers l’Espagne

La société britannique Sound Energy envisage de mettre en service un nouveau gazoduc pour fournir du gaz au Maroc et même en exporter vers l’Espagne et le Portugal, après la...

Nous vous recommandons

Energie

Maroc : les campagnes quasiment électrifiées

En milieu rural, le Maroc a atteint 99,78% d’électrification en 2020, permettant à près de 13 millions de Marocains d’avoir de l’électricité pour un montant global de 24,65 milliards de dirhams (MMDH). C’est ce que fait savoir l’Office National de...

Maroc : le vol d’électricité coûte chaque année 1 milliard de dirhams à l’ONEE

Au Maroc, le sabotage des installations électriques, le pillage des équipements et le détournement d’électricité créent à l’État des pertes annuelles estimées à près d’un milliard de dirhams, soit environ 94 millions...

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

Les barrages marocains remplis à 51,3%

Les bassins des principaux barrages marocains ne désemplissent pas au point d’atteindre au 03 mars 2021, plus de 8,26 milliards de m³, soit un taux de remplissage de 51,3 %.

Approvisionnement en gaz : le Maroc échange avec d’autres partenaires

Après la rupture du contrat Gazoduc-Maghreb-Europe, le Maroc a entrepris des démarches auprès de ses partenaires pour trouver des solutions alternatives, en vue d’anticiper sur son approvisionnement en...

Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement

Maroc : baisse du taux de remplissage des barrages

Les retenues des principaux barrages nationaux ont atteint un taux nettement inférieur à celui enregistré en 2019. Selon les chiffres publiés par le ministère de l’Équipement du transport de la logistique et de l’eau, ce taux de remplissage est estimé à...

Gestion des matières nucléaires : le Maroc se met au pas

Le projet de décret portant application des dispositions de l’article 34 de la loi relative à la sûreté et à la sécurité nucléaire et radiologique et à la création de l’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques, est désormais une...

Le Maroc s’intéresse à une nouvelle source d’énergie écologique

Suite à l’annonce du roi Mohammed VI lors de son discours de la Marche verte sur l’exploitation des courants marins, une commission spéciale a été installée pour élaborer en janvier 2021, une feuille de route sur le développement de cette source...

Le Maroc mise sur l’hydrogène vert

Afin d’accélérer la transition énergétique, le Maroc vient de signer un accord qui va lui permettre de produire de l’hydrogène vert. Dans la mise en œuvre de cet accord, le Royaume bénéficiera de l’accompagnement de...

Un maire Pdjiste devant la justice

Le maire de Kénitra Aziz Rabbah, également ministre de l’Énergie, devra se présenter devant le tribunal des crimes financiers de Rabat suite à une plainte de l’Instance nationale de la protection des biens publics (l’INPBPM). On lui reproche une transaction...

Parlement marocain

Les Marocains font confiance à l’armée et la police

Le rapport annuel de l’Institut marocain d’analyse des politiques (MIPA) a révélé que les Marocains accordent une certaine confiance aux Forces armées royales et à la police. Il s’agit des résultats de son « Indice de confiance dans les institutions en 2020...

Le projet de loi sur la CINE adopté à la Chambre des conseillers

La Commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales et des infrastructures à la Chambre des conseillers a adopté, mardi, le projet de loi 04.20 relative à la Carte d’identité nationale électronique...

Flambée des prix au Maroc : un groupe de réflexion créé au parlement

À l’initiative de l’opposition, le parlement veut réfléchir sur les mesures à adopter pour contrer la hausse des prix des denrées de base. Un groupe de travail thématique sera bientôt créé à cet effet.

Des parlementaires s’attaquent à l’alcool et au tabac

Des députés proposent d’alourdir les taxes sur l’alcool et les tabacs manufacturés, afin d’en réduire la consommation et préserver, affirme-t-on, la santé des Marocains.

Le cannabis marocain intéresse les investisseurs israéliens

Le projet de loi sur l’usage légal du cannabis est en attente d’examen au parlement. En prévision de l’adoption de ce texte, plusieurs opérateurs économiques israéliens ont déjà manifesté leur intérêt pour investir dans ce domaine au...

Gaz

Le Maroc trouve une solution alternative au gaz algérien

Après le non-renouvellement par les autorités algériennes du gazoduc Maghreb-Europe (GME) reliant l’Algérie à l’Espagne via le Maroc, les autorités marocaines s’emploient à trouver des solutions alternatives. Le port de Mohammedia accueillera bientôt le...

L’Espagne négocie avec l’Algérie le maintien du prix du gaz jusqu’en 2024

La société espagnole Naturgy négocie depuis l’année dernière avec la compagnie nationale algérienne, Sonatrach, le renouvellement au même prix de son contrat gazier jusqu’en 2024, dans un contexte de hausse mondiale des prix des...

Maroc : les autorités en guerre contre les véhicules qui roulent au gaz

Pour faire face à la hausse continue des prix du carburant, certains automobilistes ont trouvé une parade : rouler au gaz butane. Les autorités marocaines menacent de sévir.

L’Algérie pourrait arrêter de fournir du gaz à l’Espagne

Le gouvernement espagnol « espère » que son changement de position sur le Sahara n’affectera pas l’approvisionnement du pays en gaz par l’Algérie, son principal fournisseur.

Predator Oil & Gas suspend son projet de forages

En raison des risques liés à la propagation du covid-19 et les restrictions imposées par l’état d’urgence au Maroc, la société britannique Predator Oil & Gas a décidé d’interrompre les opérations de forages sur son projet marocain Guercif I à IV, entamé il y...