Sound Energy confiant sur la découverte du gaz au Maroc

28 octobre 2021 - 22h00 - Economie - Ecrit par : A.T

Sound Energy a décidé de ne plus disperser ses activités au Maroc surtout après la rupture du contrat du gazoduc Maghreb-Europe (GME) par l’Algérie. Mais il faudra régler d’abord ses litiges fiscaux avec l’État.

Il s’agit notamment pour la société de se concentrer désormais sur son projet de liquéfaction de gaz découvert à Tendrara, a déclaré le PDG de Sound Energy, Graham Lyon, rappelant que le projet est toujours compromis à cause des problèmes fiscaux qui pourraient être résolus à partir du mois prochain.

Lors d’une sortie médiatique, le PDG a affirmé qu’avec ses partenaires, sa société est en mesure de créer le premier écosystème de transport de méthane liquide qui sera destiné aux besoins énergétiques du marché industriel marocain.

Dans ce sillage, le responsable a souligné les goulots d’étranglement notamment, le différend fiscal qui l’oppose avec l’État. Lyon a déclaré qu’il espère que l’affaire sera résolue rapidement, mais a averti qu’elle pourrait « s’éterniser », ce qui signifie que Sound Energy pourrait lever le pied quant au développement futur de Tendrara.

A lire : Maroc : Sound Energy voit grand

Évoquant le potentiel gazier du Maroc, le responsable a confié que « nous avons beaucoup de potentiel d’exploration, peut-être 30 sites différents où nous pourrions envisager de forer. Si seulement 10 % réussissent, nous serions en mesure de satisfaire la demande nationale de gaz du Maroc ».

Et d’ajouter que le royaume était extrêmement sous-exploré. « Nous sommes assis sur des réservoirs avec une géologie similaire à l’Algérie. Je suis sûr que nous réussirons ce projet, si nous l’entreprenons ». De nouvelles découvertes de gaz au Maroc pourraient également être utilisées pour approvisionner l’Espagne.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Investissement - Gaz - Sound Energy

Aller plus loin

Sound Energy et Afriquia Gaz ensemble pour la commercialisation du gaz

Sound Energy et Afriquia gaz s’unissent pour la commercialisation du gaz naturel au Maroc. L’annonce d’un partenariat entre les deux parties a été faite par le président...

Redressement fiscal pour la filiale marocaine de Sound Energy

La compagnie britannique Sound Energy a indiqué avoir reçu de la part de l’administration fiscale marocaine, la notification d’une réévaluation à 100 % de son redressement...

Afriquia gaz entre dans le capital de Sound Energy

La société britannique Sound Energy a signé un accord avec Afriquia gaz, leader marocain de la distribution de gaz de pétrole liquéfié, butane et propane, pour la...

Gaz : Sound Energy lance de nouvelles installations à Tendara

Sound Energy PLC a annoncé mercredi que les travaux sur la première phase de l’installation onshore de traitement et de liquéfaction du gaz Tendrara vont commencer dans les tout...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’huile de table Afia rachetée par le Marocain Nourredine Zine

« Savola Morocco SA », fabricant de la marque d’huile de table Afia et filiale du groupe saoudien éponyme, fait désormais partie du portefeuille du marocain Zine Capital Invest SA. Par cette acquisition soumise à l’obtention de l’autorisation du...

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.

La voiture 100% marocaine verra le jour en 2023

Le Maroc prévoit de fabriquer localement des voitures de marque marocaine. Le projet va démarrer à court terme et nécessitera un investissement 100% marocain.

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

Le Maroc va injecter 150 milliards de dirhams dans le Fonds Mohammed VI pour l’investissement

Lancé en 2020 sur instruction royale, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera renforcé pour le financement de certains grands projets, selon le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques...

Maroc : investissements publics records en 2024

L’investissement public au Maroc devrait s’élever à 335 milliards de dirhams (MMDH) l’année prochaine, d’après la note de présentation du Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un effort qui contribuera à améliorer les conditions de vie des populations.

Cannabis : des entreprises étrangères attendent leur autorisation au Maroc

Suite à l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis, plusieurs investisseurs étrangers manifestent leur intérêt pour investir dans ce domaine au Maroc. Plus d’une dizaine d’entre eux attendent leurs autorisations, selon le député...

Le Maroc facilite encore plus la création d’entreprise

Le gouvernement marocain a franchi un pas important vers la simplification des démarches administratives pour les entrepreneurs. Jeudi 30 mars, le Conseil de gouvernement a approuvé un projet de décret fixant les modalités et les procédures de création...

Maroc : voici les priorités du fonds Mohammed VI pour l’investissement

Pour réussir sa mission, le directeur général du Fonds Mohammed VI pour l’investissement, Mohamed Benchaâboun, a défini ses priorités et son mode de fonctionnement, qui ont été dévoilés lors de son premier Conseil d’administration.

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité...