Après le Maroc, l’Espagne en crise avec l’Algérie

9 avril 2022 - 21h00 - Ecrit par : A.P

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, aurait indiqué lors de sa visite jeudi à Rabat, qu’il n’envisage pas de se rendre prochainement en Algérie. Les deux pays sont en froid depuis que l’Espagne a officiellement exprimé son soutien au plan marocain d’autonomie du Sahara.

L’Espagne a mis fin à sa longue crise avec le Maroc, après avoir changé de position sur le Sahara. La visite de Pedro Sanchez à Rabat marque le début de la nouvelle étape de la relation entre les deux pays. Mais dans le même temps, l’Espagne, en prenant cette décision, a ouvert un nouveau front avec l’Algérie, l’un de ses principaux fournisseurs de gaz et par ailleurs ennemi du Maroc et allié du Polisario.

Le choix de Sanchez de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara, dans ce contexte particulier de crise énergétique à laquelle s’ajoute la crise ukrainienne, ne semble pas judicieux, croit savoir Diario de Burgos, soulignant que l’Algérie reproche à l’Espagne de ne pas l’avoir informé de sa décision sur le Sahara qu’elle considère comme une « deuxième trahison historique » des Sahraouis après celle de 1975.

À lire : Après le Maroc, l’Espagne sur le point d’entrer en crise avec l’Algérie

En réaction à ce « brusque » changement de position, l’Algérie a rappelé son ambassadeur à Madrid, Saïd Moussi, pour des consultations. Pour les autorités espagnoles, l’Algérie est un « partenaire stratégique et fiable » qui a toujours respecté ses contrats gaziers, assurant que les tensions actuelles n’affecteront pas l’approvisionnement en gaz. Sanchez a d’ailleurs été rassuré sur ce point lors de son entretien téléphonique avec le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, le 6 mars dernier.

Toutefois, le changement de position de l’Espagne sur le Sahara pourrait avoir des conséquences sur les contrats gaziers avec l’Algérie. Le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a indiqué la semaine dernière que l’Algérie allait « maintenir des prix relativement corrects pour tous ses clients » mais pourrait « recalculer les prix » avec ses clients espagnols. Quoi qu’il en soit, les autorités espagnoles sont conscientes que l’augmentation est inévitable, crise ukrainienne oblige, mais espèrent juste qu’elle sera « modérée ».

Tags : Algérie - Espagne - Autonomie Sahara - Gaz

Aller plus loin

Sahara : l’Espagne recadre le président algérien

José Manuel Albares, ministre espagnol des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération, a réagi aux propos du président algérien Abdelmadjid Tebboune sur le...

José Manuel Albares : « La bonne relation avec l’Algérie ne doit pas exclure le Maroc »

L’Espagne ne veut pas que ses bonnes relations avec le Maroc constituent un obstacle pour ses relations avec l’Algérie, a indiqué jeudi José Manuel Albares, le ministre espagnol...

Entre le Maroc et l’Algérie, le coeur de l’Espagne balance

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a exprimé ce mercredi au Congrès la volonté de l’Espagne d’entretenir « les meilleures relations » de voisinage...

L’Espagne réduit encore ses importations de gaz algérien

L’Espagne réduit progressivement ses importations de gaz depuis l’Algérie. Entre mars et avril, ces importations ont chuté de 14,3 %, passant de 11 139 GWh à 9 545 GWh, selon les...

Nous vous recommandons

Suspension du trafic maritime entre les ports de Tanger Ville et Tarifa, les départs annulés

L’autorité portuaire de la baie d’Algésiras a annoncé ce mardi la suspension du trafic maritime entre le port de Tarifa (Espagne) et celui de Tanger ville jusqu’à nouvel ordre. À l’origine de cette décision, les vents forts qui soufflent sur le détroit de...

Le racisme et le harcèlement subis par Bilal Hassani, racontés par sa mère

Le chanteur d’origine marocaine Bilal Hassani, qui a représenté la France à l’Eurovision en 2019 et qui a participé à Danse avec les stars, diffusée sur TF1, continue de faire face à une violente vague de cyber-harcèlement en raison de son orientation...

Les Marocains, de gros consommateurs de crédit à la consommation

Plus de 90 % des Marocains ont recours au crédit à la consommation par nécessité. Un mode de financement pourtant mal perçu dans la société. C’est ce que révèle une étude réalisée par un cabinet spécialisé.

Un marché aux épices de Marrakech, parmi les meilleurs au monde

National Geographic a classé le souk Rahba Kedima de Marrakech dans sa liste des « sept marchés aux épices les plus passionnants au monde ».

Brahim Bouhlel espère la grâce royale

Andra Matei, l’avocate de l’humoriste français Brahim Bouhlel, condamné le 21 avril à huit mois de prison pour « sa mauvaise blague », se démène pour tirer son client d’affaire. Elle entend déposer une quatrième demande de grâce royale en...

Sahara : le Maroc veut tourner définitivement le page

Le Maroc ne veut plus s’éterniser sur la crise au Sahara. Une fois encore, le royaume dit être à la recherche d’une solution pacifique, tout en réclamant ses «  droits légitimes  » sur ce territoire contesté.

Irina Shayk et Kanye West aperçus dans un restaurant marocain

Irina Shayk et Kanye West ont été aperçus le 4 juillet à San Francisco dans un restaurant spécialisé dans la cuisine marocaine.

L’Espagne refuse de fournir toute information sur l’aide apportée au Maroc

Le ministère espagnol de l’Intérieur a refusé de fournir aux médias des informations sur l’aide de 30 millions d’euros accordée au Maroc dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine, estimant que la publication de ces données nuirait à la «...

Hirak du Rif : la Cour de cassation rend sa décision définitive

A moins d’une solution politique, Nasser Zefzafi purgera les 20 ans de prison ferme prononcés par la chambre criminelle le 28 juin 2018 et confirmés par la Cour d’appel de Casablanca en avril 2019. Vendredi dernier, la Cour de cassation de Rabat a...

La crise avec le Maroc à l’origine d’une rencontre manquée entre Lamamra et Blinken ?

Alors que le secrétaire d’État, Antony Blinken a rencontré ses homologues iranien, français et russe lors de la 76ᵉ session de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, aucune rencontre n’a eu lieu avec le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra. Le...