Après le Maroc, l’Espagne en crise avec l’Algérie

9 avril 2022 - 21h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, aurait indiqué lors de sa visite jeudi à Rabat, qu’il n’envisage pas de se rendre prochainement en Algérie. Les deux pays sont en froid depuis que l’Espagne a officiellement exprimé son soutien au plan marocain d’autonomie du Sahara.

L’Espagne a mis fin à sa longue crise avec le Maroc, après avoir changé de position sur le Sahara. La visite de Pedro Sanchez à Rabat marque le début de la nouvelle étape de la relation entre les deux pays. Mais dans le même temps, l’Espagne, en prenant cette décision, a ouvert un nouveau front avec l’Algérie, l’un de ses principaux fournisseurs de gaz et par ailleurs ennemi du Maroc et allié du Polisario.

Le choix de Sanchez de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara, dans ce contexte particulier de crise énergétique à laquelle s’ajoute la crise ukrainienne, ne semble pas judicieux, croit savoir Diario de Burgos, soulignant que l’Algérie reproche à l’Espagne de ne pas l’avoir informé de sa décision sur le Sahara qu’elle considère comme une « deuxième trahison historique » des Sahraouis après celle de 1975.

À lire : Après le Maroc, l’Espagne sur le point d’entrer en crise avec l’Algérie

En réaction à ce « brusque » changement de position, l’Algérie a rappelé son ambassadeur à Madrid, Saïd Moussi, pour des consultations. Pour les autorités espagnoles, l’Algérie est un « partenaire stratégique et fiable » qui a toujours respecté ses contrats gaziers, assurant que les tensions actuelles n’affecteront pas l’approvisionnement en gaz. Sanchez a d’ailleurs été rassuré sur ce point lors de son entretien téléphonique avec le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, le 6 mars dernier.

Toutefois, le changement de position de l’Espagne sur le Sahara pourrait avoir des conséquences sur les contrats gaziers avec l’Algérie. Le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a indiqué la semaine dernière que l’Algérie allait « maintenir des prix relativement corrects pour tous ses clients » mais pourrait « recalculer les prix » avec ses clients espagnols. Quoi qu’il en soit, les autorités espagnoles sont conscientes que l’augmentation est inévitable, crise ukrainienne oblige, mais espèrent juste qu’elle sera « modérée ».

Sujets associés : Espagne - Algérie - Autonomie Sahara - Gaz

Aller plus loin

José Manuel Albares : « La bonne relation avec l’Algérie ne doit pas exclure le Maroc »

L’Espagne ne veut pas que ses bonnes relations avec le Maroc constituent un obstacle pour ses relations avec l’Algérie, a indiqué jeudi José Manuel Albares, le ministre espagnol...

Crise avec l’Algérie : le Congrès espagnol interpelle le gouvernement

À l’initiative du Parti populaire (PP), soutenu par les autres groupes parlementaires au Congrès, à l’exception du PSOE, Podemos et Bildu, le président Pedro Sanchez sera...

L’Algérie menace d’augmenter le prix de la fourniture de gaz à l’Espagne

L’Algérie envisage de revoir à la hausse les prix de cession du gaz à l’Espagne, après que celle-ci a déclaré son soutien au plan d’autonomie du Sahara proposé par le Maroc.

Sahara : Pedro Sánchez dans le viseur de l’Algérie

L’Algérie n’a toujours pas digéré la nouvelle position de l’Espagne sur le Sahara. Amar Belani, envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

SDX Energy fait une nouvelle découverte de gaz au Maroc

SDX Energy, l’explorateur gazier britannique qui exploite des gisements de gaz naturel dans le bassin du Gharb au Maroc, annonce avoir fait deux découvertes provenant des puits SAK-1 et KSR-20, récemment achevés. Ces découvertes ouvrent la voie à...

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...

Exploration gazière : nouveau contrat au Maroc

Chariot Limited a annoncé mardi la signature d’un accord pétrolier avec le Maroc pour une nouvelle licence d’exploration en onshore à Loukkos, au large de Larache.

Gaz : Sound Energy annonce des champs prometteurs au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy fait des progrès significatifs dans le cadre de la phase 2 de la concession de production de Tendrara et annonce de belles perspectives.

Coup dur pour Sound Energy au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy exprime des inquiétudes à la suite de la confirmation d’une décision de l’administration fiscale marocaine. Elle redoute un risque de compromission des progrès de ses activités au Maroc.

L’ONHYM et SDX Energy déposent une demande de concession d’exploitation de gaz

L’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) et la société pétrolière SDX Energy ont adressé, le 18 juillet dernier, au ministère des mines, une demande de concession concernant l’exploitation de gaz naturel.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

Prospection pétrolière : Europa Oil & Gas prend une décision difficile au Maroc

La compagnie britannique de prospection et d’exploration pétrolière et gazière « Europa Oil & Gas » a décidé de renoncer à l’extension de la licence d’Inezgane située au large du Maroc. Elle évoque « une décision difficile ».