L’extension de Medgaz en sursis après le changement de position de l’Espagne sur le Sahara

28 mars 2022 - 18h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le changement de position de l’Espagne sur le Sahara va retarder la finalisation des travaux d’extension de la capacité du Medgaz, le gazoduc qui relie l’Algérie à l’Espagne.

La décision de l’Espagne de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara, a irrité l’Algérie qui a déjà rappelé son ambassadeur à Madrid, Saïd Moussi, pour des consultations, et qui va bloquer les travaux d’extension du Medgaz, en cours de finalisation, fait savoir Informacion.

La société Naturgy, détenant 49 % de Medgaz, est la plus affectée par cette nouvelle crise avec l’Algérie. Avec son partenaire, Sonatrach, la société nationale algérienne qui détient les 51 % restants de l’infrastructure, elles ont investi quelque 75 millions d’euros en 2021 pour augmenter la capacité du Medgaz de 8 milliards de m3 à 10 milliards de m3 de gaz par an. Les travaux d’agrandissement de l’infrastructure ont été déjà réalisés en janvier et le projet est actuellement dans sa phase finale qui comprend les tests techniques définitifs avant sa mise en service.

À lire : L’Algérie « punit » l’Espagne

Mais le changement de position de l’Espagne sur le Sahara risque de bloquer la mise en service de Medgaz qui permettra d’augmenter de 25 % la capacité d’approvisionnement en gaz, soit 2 milliards de mètres cubes de gaz par an. Pour le moment, « l’approvisionnement en gaz est garanti », assurent des sources espagnoles. De même, Alger considère, pour l’instant, l’accord commercial avec l’Espagne nécessaire, mais a déjà annoncé qu’il considérera désormais l’Italie comme porte d’entrée européenne pour sa production de gaz.

L’Algérie devrait aussi revoir à la hausse les prix de cession du gaz à l’Espagne, alertent des sources du secteur gazier, qui rappellent que l’Espagne a importé plus de 42 % de gaz algérien en 2021, après la fermeture, fin octobre, du gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc.

Sujets associés : Espagne - Algérie - Gaz

Aller plus loin

L’Algérie pourrait arrêter de fournir du gaz à l’Espagne

Le gouvernement espagnol « espère » que son changement de position sur le Sahara n’affectera pas l’approvisionnement du pays en gaz par l’Algérie, son principal fournisseur.

L’Algérie « punit » l’Espagne

En réaction au changement de l’Espagne sur le Sahara, l’Algérie entend mener contre cette dernière des actions “énergiques” et “multiformes”.

L’Espagne exporte plus de gaz qu’elle n’en importe d’Algérie

Le PDG d’Enagás, Arturo Gonzalo Aizpiri, a déclaré ce mardi que l’Espagne exporte plus de gaz vers la France à travers les interconnexions à Irún (Guipúzcoa) et Larrau...

BlackRock annule son projet d’extension du Medgaz à cause de la crise Espagne-Algérie

Le fonds d’investissement BlackRock n’entend plus financer les travaux d’extension à 16 milliards de mètres cubes par an du Medgaz, le gazoduc qui relie l’Algérie à l’Espagne....

Ces articles devraient vous intéresser :

Champ gazier au Maroc : Predator Oil & Gas donne des nouvelles de Guercif

La société pétrolière et gazière Predator Oil & Gas, détentrice de la licence d’exploration de pétrole et de gaz onshore dans le nord-est du Maroc, amorce la première étape du processus centré sur l’évaluation de sables spécifiques au sein des...

Chariot Oil & Gas va acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe

La société britannique Chariot a annoncé mercredi la signature d’un accord avec l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) pour acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe (GME).

Prospection pétrolière : Europa Oil & Gas prend une décision difficile au Maroc

La compagnie britannique de prospection et d’exploration pétrolière et gazière « Europa Oil & Gas » a décidé de renoncer à l’extension de la licence d’Inezgane située au large du Maroc. Elle évoque « une décision difficile ».

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

SDX Energy fait une nouvelle découverte de gaz au Maroc

SDX Energy, l’explorateur gazier britannique qui exploite des gisements de gaz naturel dans le bassin du Gharb au Maroc, annonce avoir fait deux découvertes provenant des puits SAK-1 et KSR-20, récemment achevés. Ces découvertes ouvrent la voie à...

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Un nouveau champ gazier au Maroc

Le ministère marocain de la Transition énergétique et du développement durable vient d’accorder un nouveau permis pour l’exploitation d’un nouveau champ de gaz naturel à Douar Oulad Belkheir, dans l’ouest du royaume.

Le GME alimente à nouveau les centrales de Tahaddart et Ain Béni Mathar

Après plusieurs mois de fermeture du GME, les centrales à cycles combinés de Tahaddart et Ain Béni Mathar ont été de nouveau connectées au réseau grâce au GNL (Gaz naturel liquéfié) importé du marché international.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.